Adrien Backscheider, roi des Vosges

Dimanche matin, au lendemain de sa médaille d’or aux Mondiaux espoirs, Adrien Backscheider est un héros dans sa Lorraine. Revue de presse.

 

Avec évidence, Adrien Backscheider fait à seulement 21 ans la Une de Vosges Matin, le quotidien de sa région. « Le Vosgien confirme qu’il a définitivement pris une autre dimension alors qu’il n’est que dans sa deuxième saison chez les seniors. »

En remportant le skiathlon, épreuve de 30 km mêlant styles libre et classique, « Adrien Backscheider est entré, en début d’après-midi, dans l’histoire de sa discipline et de la Lorraine », surenchérit le Républicain lorrain : « A une semaine de l’ouverture des Jeux Olympiques de Sochi, il en a également profité pour confirmer son changement de dimension. Car le fondeur messin l’a emporté en véritable patron. »

Vosges Matin

 

Que c’est bon !

Samedi après-midi, le Net s’est emballé en apprenant l’exploit d’Adrien Backscheider. Gerardmerinfo.fr a interrogé Hervé Poirot, le président de l’AS GSN  : « Que c’est bon ! Une course de titan. Back a fait exploser le groupe, les coureurs un par un pour devenir champion du monde… Il avait des skis de feu et on peut associer Guillaume Denardin à cet exploit.  Adrien devient le deuxième champion du monde pour  les couleurs de Gérardmer Ski Nordique avec Maxime Laheurte et surtout le premier en individuel. Le club ne peut qu’être très fier… »

Remiremontinfo.fr revient sur la course et rappelle qu’« à cinq kilomètres de l’arrivée, ils étaient encore 14 en tête dont les trois Français. Dans un finish incroyable et fatal à [Alexis] Jeannerod, Backscheider passa à son tour à l’attaque. Seul le Russe Vichuzhanin résista au Vosgien avant de chuter dans la descente finale. »

 

Une revanche

« Dans un final comme cela, hyper long, j’en avais encore un peu sous le pied. On essaye souvent de travailler la vitesse à l’entraînement, c’est souvent moi et là, on voulait une revanche », confie ensuite le nouveau champion du monde. « Et finalement, la course confirme mes possibilités dans un sprint ».

A quelques jours des Jeux olympiques, le jeune homme ne peut être que fier de sa prestation dans le Val di Fiemme. Il associe le Chamoniard Damien Tarantola, son aîné d’un an qui avait terminé cinquième l’an passé du 15km libre – précise Le Dauphiné Libéré — mais aussi entraîneur (merci Vincent Vittoz) et techniciens aux éloges du jour : « Aujourd’hui nous avons prouvé que la France a une grande équipe et du bon matériel. »

Rappelons qu’à Sochi, Adrien Backscheider sera le benjamin de l’équipe de France de ski de fond.

 

> Le reportage de France 3 Lorraine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.