Alain Pagnier : « A Chaux-Neuve, le concours sera très ouvert »

Alain Pagnier préside le Risoux Club. A 24 heures du 22e Grand prix d’été qui aura lieu demain samedi à Chaux-Neuve, il s’est prêté au jeu des pronostics.


Alain-Pagnier.pngPrésentez-nous le 22e Grand prix d’été qui se déroulera sur le tremplin plastifié HS 60 du stade de saut de la Côte Feuillée à Chaux-Neuve.

Il comptera pour le classement général des prix d’été au niveau national. Ce classement permet à chacun de se tester sur différents sites tout au long de la saison et de rester en contact avec la compétition et permet aux sauteurs de progresser même en été.

L’année prochaine, alors que le grand tremplin sera plastifié, le concours s’y déroulera-t-il ou restera-t-il fidèle au HS 60 ou déménagera-t-il ?

Une compétition aura très certainement lieu sur le grand tremplin l’été prochain, nous sommes demandeurs. Les petites catégories évolueront sur le tremplin HS 60, donc pourquoi pas 2 compétitions pour un grand prix d’été, sur une ou deux journées. Rien n’est encore défini. 

Il va y avoir du beau monde samedi. Pouvez-vous nous dire qui a confirmé sa venue ?

Du très beau monde en effet ! Je vous confirme la venue de Jason, Seb et Samuel chez les combinés et également Francois Braud. David Lazzaroni, le sauteur spécial qui vient de reprendre du service après une trêve de plusieurs mois, peut surprendre tout le monde.

Quel sera l’enjeu sportif que devra assimiler le public ?

Celui qui remporte la compétition engrange des points et conforte du coup son classement au niveau de la coupe de France d’été. Toutes les étapes sont importantes, chacun aura à cœur de réussir.

L’an dernier, Ronan Lamy-Chappuis l’avait emporté. Le Grand prix d’été de Chaux-Neuve permet-il à une nouvelle génération de s’exprimer ?

Les plus jeunes sont souvent plus à l’aise sur les petits tremplins puisqu’ils s’y entraînent plus régulièrement que leurs aînés, qui évoluent sur les grands tremplins. Tout peut cependant se passer. Attention à notre grand Seb qui peut devancer tout le monde. Le concours sera très ouvert. Une belle soirée en perspective.

Selon vous, qui sont les espoirs jurassiens à surveiller ?

Inévitablement Ronan ! Quelque chose me dit que Jason et Seb viendront faire plus que le spectacle à Chaux-Neuve où ils adorent venir sauter. Chez les plus jeunes, j’attends Jérémy Pointu qui après une saison hivernale en demi-teinte voudra bien faire chez les cadets.

A Chaux-Neuve, il y aura le temps de la compétition et celui de la convivialité. Est-ce également important pour le ski-club que vous présidez ?

Ces réunions sportives de haut niveau sont importantes, elles contribuent à la notoriété du club et permettent de vivre au rythme du ski en été, ce qui est très agréable. Nous nous retrouverons tous, athlètes, bénévoles et organisateurs, autour d’un repas champêtre. La convivialité et la sympathie seront au rendez-vous, juste avant la compétition et nous terminerons la soirée avec un feu d’artifice après le palmarès et certainement une petite séance de dédicaces de nos “combinards”. La journée qui débutera réellement à 15 heures avec l’entraînement officiel sera sans aucun doute très belle et en plus, le soleil et la chaleur seront au rendez-vous. Bref à ne manquer sous aucun prétexte.

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade