Alexander Legkov grand favori de la Kangoroo hoppet ce samedi

Vainqueur en 2012, le Russe Alexander Legkov profite d’un stage en Australie pour s’aligner de nouveau sur cette première longue distance internationale de l’année programmée samedi.

 

Capture-d-ecran-2013-08-21-a-13.58.13.png

Trois parcours de 42, 21 et 7 km attendent les fondeurs de l’autre côté du globe.

 

7 cm de neige tombée cette nuit, -3°C à 10h mercredi matin et 11 km/h de vent : voilà les conditions que l’on rencontre actuellement en… Australie. C’est en effet à Falls Creek, Victoria, que se déroulera ce samedi 24 août la 23e édition de la Kangoroo Hoppet, première épreuve longue distance internationale de la saison wolrdloppet. 

 

Ce marathon de 42 km se tiendra dans des conditions d’enneigement parfaites : 60 cm de neige tombée depuis le début du mois pour le plus grand plaisir des fondeurs venus par milliers affronter cette course disons méridionale ! 

Comme l’an passé, les Russes sont en stage sur place et comme la précédente édition, celle-ci pourrait bien tomber dans l’escarcelle d’Alexander Legkov, 2e du classement général de la coupe du monde cet hiver ! 

 

Trois Russes sur le podium ?

 

Le Russe devra se méfier… d’autres Russes ! En l’occurrence d’Ilya Chernousov et son frère Alexey, 4e l’an passé. Le vainqueur de l’édition 2011, le Suisse Valerio Leccardi, le Suédois Gustafsson ou l’Australien Callum Watson seront les plus sérieux outsiders. 

Chez les femmes, la course paraît plus ouverte avec la Russe revancharde Marina Chernosova, 2e en 2012, qui aura fort affaire face à Esther Bottomley, Jessica Yeaton, Lauren Fritz, Kamila Borutova ou encore Chisa Obayishi.

 

Outre la distance reine de 42 km, les fondeurs pourront choisir les formats alternatifs de 21 et 7 km.  Plus d’infos sur le site de l’épreuve.

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade