Alexandre Pouyé : «Je suis heureux de cette médaille»

SKI DE FOND – Aux Universiades 2017 d’Almaty, le fondeur de Peisey obtient la médaille de bronze dans le 10 km classique.

 

Lundi, dans la première compétition de la journée, 88 athlètes de 25 nations ont participé au 10 km classique des Universiades d’Almaty. La médaille d’or est revenu au Russe Valeriy Gontar, déjà médaillé de bronze en 2015. Le Français Alexandre Pouyé décroche la troisième place. Première breloque pour le camp tricolore. Entretien.

 

 

Premiers championnats du monde universitaire, première médaille française. On vous imagine heureux ?

Je suis heureux de cette médaille, j’avais comme objectif de bien figurer sur ce 10 km, l’objectif est donc rempli.
 
Surtout que vous êtes rentré des championnats de France de sprint déçu.

Les sensations sont bien remontées après les France de sprint, j’ai gagné un peu en fraîcheur musculaire, même si je me sentais assez bridé sur cette course. Mais en courant à 1500 m après quelques jours de voyages et d’acclimatation, c’est normal et c’est pour tout le monde pareil.

 

Quelles étaient vos sensations sur ce 10 km classique ?

J’ai réussi à accélérer en fin de course, j’ai pris du plaisir, ça va dans le bon sens.

 

 

Des courses avec un gros niveau, mais une densité faible

 

 

Comment avez-vous jugé le niveau de vos adversaires ?

J’ai trouvé qu’au niveau de la concurrence, les pays d’Europe de l’Ouest ne jouent pas les Universiades, les athlètes qui courent ici viennent avec motivation mais ne s’alignent pas sur d’autres compétitions internationales. C’est une autre histoire avec les Russes, Kazakhs, Tchèques, Polonais, qui alignent toujours de très bons athlètes. Ça donne des courses avec un gros niveau, mais une densité faible.

 

Alexandre Pouyé sur le podium.

Parlez-nous un peu de l’ambiance des Universiades. Est-ce différent des autres compétitions que vous avez connues ?

L’ambiance est incroyable ici. Il y a deux ans quand nous étions venus pour les Mondiaux -23, les Kazakhs préparaient déjà cet événement. Mais on n’imaginait pas une organisation aussi impressionnante ! Ça devait être une répétition pour les JO 2022 (qu’ils n’ont pas eus) et jouent le jeu à fond ! Ils ont créé un village de toute pièce avec des immeubles énormes (une quinzaine), une cérémonie d’ouverture incroyable, avec des moyens pas possibles, et un stade rempli.. Il est clair que je n’avais jamais vu ça. A part peut être les trophées du Beaufort à Peisey… 😉
 
Avec votre médaille, le camp français ne peut être qu’ambitieux !

Toute la délégation française est bien en place et motivée pour ramener des médailles !

 

 

Conférence de presse pour le médaillé tricolore.

 

 

Photos : https://almaty2017.com.

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.