Alexis Jeannerod : « il faut s’adapter aux caprices de dame météo »

Alexis Jeannerod part en Italie ce mardi pour effectuer les sélections pour les prochaines coupes du monde de sprint. Une boucle enneigé a été repérée. « Les Italiens ont étalés de la neige conservée de l’an dernier et ils font également cracher les canons pour agrandir la boucle », indique le fondeur pontissalien. Vendredi 18 aura lieu le Ssprint skate et Samedi 19 le sprint CL.

Capture-d-ecran-2011-11-15-a-10.12.06.png

 

Vous n’irez pas à Beitostolen. La douceur a privé la Norvège de neige. Etes-vous contrarié ?
Non pas de séjour à Beitostolen cette année, c’est comme ça ! Il faut s’adapter aux caprices de dame météo.

Ce qui n’empêche pas la préparation.
Nous avons effectué un stage à Tignes avec le groupe sprint la semaine dernière et nous repartons ce mardi à Santa Caterina (Italie) effectuer les sélections pour les prochaines coupes du monde de sprint. Ces changements perturbent surtout le programme d’entrainement mais pas la concentration.

Vous avez connu une belle saison estivale. Il ne faudrait pas qu’elle se prolonge trop longtemps, si l’on peut dire.
Oui, si la neige pouvait arriver rapidement cela nous faciliterait les choses !

Vous devez parler entre athlètes de tous ces changements qu’impose une météo trop clémente. Quel est le sentiment général ?
Tout le monde est impatient de voir la neige arriver mais chacun s’adapte et reste concentré.

Un fondeur de haut niveau ne va-t-il pas devoir s’habituer compte tenu du changement climatique ?
Oui évidemment. Je pense qu’à l’avenir, nous devrons nous habituer à attendre la neige. La neige conservée et les canons seront de plus en plus importants pour nous.

Physiquement, cela a-t-il des conséquences ? Quels palliatifs cela nécessite-t-il ? Comment faire sans neige quand il en faudrait en cette période ?
Pour l’instant, cela n’a pas de conséquences physiques puisque nous avons pu palier ce manque grâce au glacier, au ski-tunnel et grâce à la neige conservée qui va nous permettre de skier sur une boucle en Italie la semaine prochaine. Cela deviendra plus critique si nous ne pouvons pas skier au mois de décembre et janvier…

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade