Alexis Jeannerod : « Je n’étais pas dans un grand jour »

Alexis Jeannerod   Le Pontissalien du CSRP rêvait sans doute de meilleures conditions pour son baptême en coupe du monde sur les pistes de Rogla. Aligné sur le premier 15 km mass-start en classique de la saison, Alexis Jeannerod a pris la 62e place. Il revient sur sa course en quelques phrases publiées sur son site Internet. Après la journée de vendredi allouée à la découverte du site peu enneigé et de la piste plutôt plate de 2 km, Alexis écrit : « Il a neigé cette nuit et l’ambiance était un peu plus hivernale ce matin, mais ce n’était pas des conditions faciles à skier ! Après quelques minutes de course, j’ai vite compris que je n’étais pas dans un grand jour, je me suis accroché à l’arrière du groupe pendant deux tours avant de décrocher et de finir dans le dur…! Bravo à Momo qui termine à une très belle 4e place.»

Et Momo, en l’occurence Maurice Manificat, fameux 4e de cette course, sa meilleure performance en classique, a lui aussi fait face à des conditions de course pas franchement adéquates. Il revient sur sa performance sur son site : « Les conditions n’étaient vraiment pas facile, du vent, une neige fraîche fuyante, les traces instables après les passages. Je me suis testé sur la bonification du km 5,2 puis je suis resté calme jusqu’à l’emballage final. Les Russes sont partis de loin (tout le dernier tour à bloc), je me suis bien accroché et j’ai pu me placer idéalement après la montée de la passerelle. J’y ai cru jusqu’au bout (enfin presque). C’est frustrant de finir au pied du podium mais c’est tout de même la satisfaction qui domine car c’est de très bon augure pour le Tour de Ski. Je voulais changer ma façon de courir sur cette mass start, j’ai réussi à rester calme malgré l’effet yo-yo dans le peloton ; et ma grande forme me permet de compenser les changements de rythme, j’ai pu disposer d’assez d’énergie pour finir fort. Malgré tout il me manque encore de puissance sur les 50 derniers mètres, mais cela pourrait venir dans la saison et je vais le travailler encore les saisons à venir. »


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade