Alexis Vuillermoz : « J’aimerais remporter la Forestière une fois dans ma carrière »

Comme promis, au tour d’Alexis Vuillermoz de se prêter au jeu de l’interview, à J-2 du grand événement VTT du massif jurassien. Après une saison difficile, le Jurassien peut briller à domicile, voilà qui promet une belle bagarre avec Thomas Dietsch, François Bailly-Maitre, Alexander Moos ou encore Pierre-Geoffrey Plantet… Du beau spectacle en perspective !
AlexisV-forestiere2.jpg
Alexis, vous avez signé une superbe 2e place en coupe de France à Super-Besse derrière Marotte et devant Tempier. La forme est là semble-t-il ?
Oui, surtout que c’est la 3e fois de l’année que je fais mon retour en forme, j’espère que cette fois ci cela durera plus longtemps ! 

Ressentez-vous encore les stigmates de votre chute au Tour d’Alsace ?
Oui j’ai encore mal à l’épaule mais ce qui me pénalise le plus pour l’instant c’est une douleur au foie quand je suis en compétition. Mais celle-ci est de moins en moins douloureuse comparé à la coupe du monde de Val di Sole.

Le grand rendez-vous du VTT marathon dans le massif du Jura approche avec la Forestière dimanche, que représente cette course à vos yeux ?
C’est une course emblématique dans la région, même si je ne suis pas un spécialiste des longues distances j’aimerais vraiment la remporter au moins une fois dans ma carrière.

Vous connaissez sans doute le parcours par cœur, où pourront se faire les différences ?
Je connais mal le nouveau parcours qui a changé depuis l’an passé. Mais sur 100km cela se joue souvent à l’usure et à la gestion du matériel. Il faudra également pas se découvrir trop tôt sur ce parcours roulant où le phénomène d’aspiration joue un rôle important.

Dans un entretien à Nordic magazine, François Bailly-Maitre, double vainqueur 2009-2010, estime que vous pouvez l’emporter ce dimanche. Qu’en pensez-vous et quel sera votre objectif ?
Je serai au départ pour jouer la gagne mais je sais également qu’il y aura une forte concurrence avec les spécialistes du marathon, dont fait partie François mais aussi Thomas Diestch et Alexander Moss.

Photos : Alexis Vuillermoz et Martin Morel (photographe).

AlexisV_forestiere.jpg