Alexis Vuillermoz : « Kilian Jornet est quelqu’un d’hors norme »

SC_120915_RBElem_2448-1.jpg

Alexis Vuillermoz a participé, samedi, au relais multisports Red Bull Eléments à Talloires, sur les rives du lac d’Annecy. Au programme : aviron, trail-running, parapente et VTT et un parcours engagé de 50 kilomètres pour une course par équipe. Pour Nordic Magazine, il revient sur sa victoire qu’il a décroché avec Jérémy Pouge, Martin Bonis et… Kilian Jornet.

 

OL_120915_elements_Talloires_087s.jpgAlexis, pouvez-vous nous présenter le Red Bull Eléments ?

C’est tout simplement un relais composé d’un rameur, un trail runner, d’un parapentiste et d’un vététiste avec des parcours atypiques pour ces disciplines.

 

Dans votre équipe il y a avait Kilian Jornet. Quel coéquipier est-il ? Le connaissiez-vous ?

C’est vraiment quelqu’un de super! J’ai beaucoup de respect pour ses exploits mais il reste toujours très humble et s’intéresse toujours aux autres. Il est très sollicité par les médias et le public. Même s’il n’aime pas spécialement cela, il reste disponible et performant en course. C’est vraiment quelqu’un d’hors-norme. Je ne le connaissais pas personnellement avant cet événement, mais le courant entre lui et toute l’équipe est tout de suite passé. 

 

Qu’apporte-t-il à une équipe comme le Font Romeu Team Altitude ?

Au niveau de l’équipe, c’est vrai qu’on sait qu’on part avec un avantage en trail. En interne, il est toujours relax et sympathique comme tout le reste de l’équipe d’ailleurs, donc c’est clair que la bonne humeur était présente tout au long du week-end !

  

Quand vous vous engagez à votre tour dans la course, la victoire n’est pas encore totalement acquise.

Effectivement, mais j’avais une avance confortable, je me devais de parachever le travail collectif en me donnant à 100% en montée, tout en étant très prudent en descente pour ne pas crever ou chuter, ce qui aurait été quasi éliminatoire.

 

La concurrence est sérieuse : face à vous, on retrouve le Jurassien François Bailly-Maitre ou encore Thomas Dietsch.

Oui. En 2011, il y avait une manche de coupe du monde XCO en même temps. Cette année, les spécialistes du XCO comme Marc Colom, Fabien Canal, Alexis Chenevier et d’autres était également présents. Et François Bailly-Maitre est un excellent descendeur, il m’a fallu prendre un maximum de temps pour ne pas avoir la pression de l’avoir dans la roue !

 

SC_120915_RBElem_0045.jpgRappelons qu’il y avait 57 équipes engagées. Qu’est-ce qui a fait la différence pour que vous gagniez ?

Il faut absolument une équipe homogène avec que des tops coureurs. Hier, il y avait beaucoup d’excellentes équipes au départ. Il a donc fallu que chacun soit dans un bon jour pour que l’on puisse gagner collectivement.

 

Que vous a dit Kilian lorsque vous avez passé la ligne d’arrivée ?

Honnêtement, je ne m’en rappelle plus. Mais il était très heureux de cette victoire et ça fait plaisir de voir cela quand on sait qu’il a déjà remporté les plus grandes courses de trail.

 

Comment avez-vous fêté cette victoire ?

On a eu le droit au champagne puis il y a eu une soirée après l’évènement où tout le monde s’est bien amusé.

 

Prochain rendez-vous ?

Cela sera le week-end prochain sur route au tour du Gévaudan avec l’équipe Saur Sojasun.

 

Photos : Olivier Laugero / Red Bull Content Pool et Stef Cande / Red Bull Content Pool