Anaïs Bescond, médaillée à Pyeongchang : « C’est fou »

JO/Biathlon – Anaïs Bescond a décroché la première médaille olympique pour l’équipe de France de biathlon ce lundi en prenant la troisième place de la poursuite de Pyeongchang. La Jurassienne est aux anges.

Anaïs Bescond a tout connu sur le circuit international de biathlon qu’elle fréquente depuis une dizaine d’années : les joies, les peines, les blessures, les moments de gloire, les médailles mondiales en relais comme en individuel, mais jamais encore elle n’avait connu les joies d’un podium olympique.

 

 

Depuis ce matin et sa médaille de bronze décrochée sur la poursuite de Pyeongchang, c’est désormais chose faite ! Au delà de l’immense bonheur de la sportive, ses proches et ses supporteurs n’ont pas oublié les moments plus difficiles notamment l’année dernière galère de leur favorite, la privation des mondiaux d’Hochfilzen… ou encore cette 19e place sur le sprint olympique. Ces déceptions qui donnent autant de valeurs à une course réussie le jour J. « Il y a deux jours, je fais 19e du sprint et je me demandais s’il ne fallait pas mieux rester au chaud sur cette poursuite. Et puis, il y a cette médaille aujourd’hui, c’est quand même fou ! », soufflait-elle au micro de David Sandona, sur France TV.

La différence s’est clairement fait sur le pas de tir dans le vent tempétueux coréen : forte d’un 19/20, la Jurassienne a préféré assurer son premier debout malgré une faute là où ses concurrentes parcouraient plusieurs fois l’anneau de pénalité. Le dernier tir parfait lui ouvrait le chemin vers la breloque… Mais son 19/20 ne doit pas faire oublier son 5e temps de ski, à 37 sec de Kuzmina, référence du jour et médaillée d’argent. « Mes premiers tirs réussis m’ont permis de revenir assez vite sur la tête et d’y croire pour la médaille. Je suis vraiment fière de donner la première médaille au biathlon. Et j’espère qu’il y en aura d’autres car il y a un gros potentiel dans cette équipe. J’ai réussi cette course individuelle et j’ai maintenant en tête les relais… »

La suite pour les biathlètes, c’est l’individuel de ce mercredi et l’entrée en lice de Célia Aymonier, en lieu et place de Marie Dorin-Habert.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.