Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Anaïs Bescond tout sourire après Pokljuka

La Morberande a retrouvé le Jura ce début de semaine après sa 10e place sur la mass-start. De quoi envisager la reprise de la saison à Oberhof avec envie.

Capture-d-ecran-2012-12-18-a-14.06.31.png
Anaïs Bescond a encore progressé sur les skis. Reste maintenant à parfaire son tir pour figurer régulièrement dans les 10 (© Agence Zoom)

« C’est avec le sourire que je retrouve mes pénates. D’une part, parce que ça fait du bien de rentrer à la maison et, d’autre part, parce que je clos les courses de décembre par un top 10 ! » Anaïs Bescond est heureuse.
Après un été perturbé par des soucis de tir, “Nanasse” a retrouvé sérénité et précision sur le pas de tir tout en conservant son excellente forme sur les skis. 10e de la première mass-start de la saison à Pokljuka en Slovénie, la Jurassienne fait le point : « J’avais de bonnes jambes en ski et le tir, globalement, est bien meilleur que les deux hivers précédents. Forcément, il y a des fois où une ou deux balles de moins dehors auraient changé la donne (ok, même 3 ou 4, parfois…) ; mais c’est le sport, c’est du biathlon…et je peux encore m’améliorer. »
 

J’ai mouché Henkel sur la ligne ! »

Le bilan du week-end slovène, qui la place à la 21e place du classement de la coupe du monde, laisse toutefois apparaître quelques erreurs derrière la carabine. Capture-d-ecran-2012-12-18-a-14.07.49.png

20e du sprint, 13e de la poursuite et 10e de la mass-start, Bescond est plutôt rassurée pour la suite : « Ma satisfaction à propos des deux compétitions de confrontation vient de mes derniers tours de skis. Malgré la bagarre contre des filles fortes, je les ai chaque jour « mouchées » ou « tapées » à l’arrivée (Shumilova les deux jours je crois, Grégorin la locale et Henkel sur la ligne hier, yes) ! Il y a deux ans, jamais je n’aurais été capable de battre quelqu’un dans un dernier tour ! Il y a du progrès.»
Avant de retrouver le circuit mondial, Anaïs se ressource à la maison en famille et avec ses amis. Elle rechaussera les skis le 30 décembre aux Tuffes pour un biathlon challenge. En attendant, « I wish you a merry christmas and an happy end of world !»

L'article continue sous la publicité
pub

 

Anaïs Bescond à Ruhpolding début 2012 (© Agence Zoom)

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

L'IBU a publié le programme de la saison 2021-2022 de biathlon, avec les Jeux olympiques de Pékin comme temps fort.

Biathlon

L'Américaine Tara Geraghty-Moats vient de surprendre son monde en annonçant la mise entre parenthèses de sa carrière de combinée nordique pour... se concentrer sur...

Biathlon

Benjamin Weger, sur le podium de la mass-start d'Oberhof (Allemagne) cette saison, est le seul biathlète suisse à être conservé en équipe nationale pour...

Rollerski

Du Blinkfestivalen en Norvège au Martin Fourcade Nordic Festival, quels seront les événements de l'été ? Voici une première liste des temps forts.

Biathlon

La Suédoise Hanna Öberg n’a pas passé une saison tranquille et a souffert d'un manque d'énergie entre les compétitions. Son entraîneur Johannes Lukas, donne...

Planète Blanche

Toutes les semaines, retrouvez l’actualité – qui se veut la plus exhaustive possible – des sports blancs sur Nordic Magazine.

Biathlon

Les biathlètes en stage dans le Kamtchatka ont pris le départ du dernier marathon de ski de fond de l'hiver en Russie.

Biathlon

Dans un entretien accordé à Nordic Magazine, Siegfried Mazet, l'entraîneur tricolore du tir norvégien, revient sur les soucis de carabine ayant escorté l'hiver de...