Anouk Faivre-Picon : « J’ai eu un lièvre de choix avec Stéphane Passeron »

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

Ravie de sa troisième victoire sur la Foulée blanche dans le Vercors, la Pontissalienne revient sur sa course, l’ambiance et les conditions difficiles.

 

 

« J’ai eu a coeur de tenir ma promesse faite dans le dernier post. Jamais deux sans trois… cette fois c’est fait, j’ai remportée une nouvelle fois la Foulée Blanche. Je termine la boucle de 42 km en 1’46”36, je réalise ainsi le 16ème temps au scratch.
Au niveau des conditions climatique, j’ai disputé aujourd’hui ma pire Foulée Blanche, au niveau de ma forme, j’ai disputé ma meilleure Foulée Blanche. La piste était bonne et la neige glissait (merci à l’équipe de Briko Maplus), j’ai donc réussi à passer le moins de temps possible sous la pluie.
Je suis partie à fond et j’ai tout de suite accroché le bon groupe de garçons. Et j’ai eu un lièvre de choix en la personne de Stéphane Passeron (il a gagné 6 fois la Foulée Blanche !) ; j’ai skié tout le long avec lui avec un bon rythme régulier. Je finis juste devant Stéphane, qui était déçu de terminer seulement “deuxième féminine”… (c’est son expression).
Les spectateurs m’ont tellement encouragée depuis le long de la piste que j’ai eu l’impression d’être presque chez moi sur le plateau du Vercors. Au fil des années, nous commençons à nous connaître. J’ai aussi profité de mon week-end pour retrouver hier ma collègue Manon Locatelli (à Méaudre) et mon ancienne collègue Célia Bourgeois (à Lans en Vercors). »