Anouk Faivre-Picon : « Je suis déçue de ma 4e place aux France »

La Pontissalienne a manqué d’un rien le podium des championnats de France ce week-end à Super-Besse (4e). Elle revient, sur son site, sur sa semaine auvergnate et annonce non sans humour qu’elle va… repérer la montée du Larmont en vue de la Trans’roller des 10-11 septembre.

« Pour la deuxième année de suite, nous étions en stage avec l’équipe de France à Super-Besse en Auvergne. C’est un lieu que j’aime bien, mais la semaine dernière nous avons eu des orages, du vent, de la pluie… des conditions pas terribles pour s’entraîner.
Heureusement, le temps s’est rétabli pour le week-end et donc pour disputer les courses des Championnats de France de ski roue. Je me sentais bien à la sortie du stage, mais je suis déçue de ma quatrième place. Il m’en manquait un peu sur le haut de la bosse, je crois. Heureusement, il me reste deux mois pour m’affuter avant les premiers chronos de sélection de Beitostolen (Norvège).
Je prends malheureusement la quatrième place dimanche, mais fort heureusement, c’est Aurore (Jean) qui gagne et remporte le titre de Championne de France. Je suis heureuse de la retrouver en pleine forme. Après plusieurs semaines de doutes, elle valide sa préparation estivale.
Me voici donc une semaine à Pontarlier, pour m’entraîner et surtout reconnaitre la montée du Larmont, un parcours que je connais bien peu… Une célèbre course va se disputer sur cette route qui relie Pontarlier au sommet du Larmont dans moins de deux semaines, et je tiens à faire un repérage précis car les conditions sont changeantes : c’est que les bouses de vaches ne sont pas toujours au même endroit ! »

PHOTO : Anouk à Remoray (S. Co.)


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade