Anterselva : les Françaises 3e derrière l’Allemagne et la Russie

Ce midi, l’équipe d’Allemagne a remporté le relais féminin d’Anterselva devant les équipes russes et françaises. L’équipage tricolore était composé d’Anaïs Bescond, Sophie Boilley, Marie-Laure Brunet et Marie Dorin-Habert. Récit.

Capture-d-ecran-2013-01-20-a-11.48.35.png

Les Françaises retrouvent le podium à Anterselva, grâce à un bon dernier relais de Marie Dorin-Habert (© Agence Zoom)

 

Grosse ambiance ce matin encore autour de la difficile piste d’Anterselva pour le relais féminin. Anaïs Bescond lançait une équipe tricolore ambitieuse sur cette épreuve malgré les résultats moyens des Françaises dans le Tyrol. 

La Jurassienne entamait parfaitement son relais en signant un 5/5 au tir couché et en 

menant facilement la troupe sur la piste. Visiblement en forme, la Morberande piochait deux balles de sa réserve sur le tir debout et prenait 18 secondes de retard sur la Pologne avant de ramener toute la troupe des poursuivantes sur la tête de course.

Elle passait le relais à Sophie Boilley à 12 secondes de la Pologne et dans le même groupe que l’Allemagne de Gössner, le Bélarus et la Russie. La Norvège était alors 9e à 36 sec.

 

Brillante lors de la poursuite, Sophie Boilley tressait au contact de la fusée allemande… et tirait mieux qu’elle lors du coucher. 

Gwizdon (Pologne), Zaitseva (Russie), Boilley : c’était le tiercé de tête à l’issue du troisième tir de ce 4 x 6 km… Face à ces gros clientes en ski, dont Gössner revenue de l’arrière, la Française limitait la casse sur la piste. Et sortait un tir parfait tout comme les deux leaders provisoires.

Zaitseva comme Gössner passait la vitesse supérieure sur la fin de leur boucle de 6 km mais la Pologne comptait toujours quelques secondes d’avance sur ces dernières. Boilley bouclait en 4e position à 16 secondes du podium. La Norvège complétait ce top 5 à 1’27 de la Pologne.

 

La poursuite des quatre”

 

En “chasse patates” derrière le trio de tête, Marie-Laure Brunet reprenait du temps aux leaders. Et grâce à un sans faute, tout comme l’Allemande Horchler, la Pyrénéenne sortait dans les skis de Shumilova et devant la Polonaise Hojnisz. Allemagne, France et Pologne signaient un sans faute devant la Russie (une pioche).

 

La dernière relayeuse tricolore Marie Dorin-Habert s’élançait à une vingtaine de secondes de l’Allemagne, la Pologne et la Russie pour un dernier relais comparable à une poursuite entre quatre biathlètes, un jeu qu’apprécie la pétillante Française…

 

Andrea Henkel vendangeait son avance en piochant trois fois et voyait Vilukhina lui passer devant. Dorin comptait alors seulement dix secondes de retard sur le podium. 

Le dernier debout souriait à Henkel malgré deux pioches alors que Vilukhina piochait dans ses réserves pour noircir les cinq cibles.

Pendant ce temps, Dorin faisait bien mieux que la Polonaise et lui chipait la 3e place à 34 secondes de Henkel et 14 sec sur la Russie. La Française retrouvait ses copines dans l’aire d’arrivée où les Allemandes étaient ovationnées.

 

Classement :

1 : Allemagne

2 : Russie

3 : France

4 : Norvège

5 : Ukraine

6 : Pologne

7 : Belarus

8 : Italie

9 : Autriche


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade