Arçon : le show des frères Fourcade sur l’épreuve de sprint – Nos photos de l’épreuve…

 Quelle course ! Le sprint comptant pour les championnats de France de biathlon d’été a tenu en haleine le public venu nombreux ce midi à Arçon, dans le massif jurassien. En plus du ciel bleu et du soleil, les spectateurs ont eu droit à un joli prestation des biathlètes. Et les frères Fourcade ont assuré le show. En tête quasiment tout au long de la course Simon (en photo ci-contre), le grand frère, impeccable au tir (10/10) s’est imposé pour… un dixième de seconde ! Un dixième de seconde après dix kilomètres de course qu’il chipe à son frère Martin. Moins précis que son aîné (8/10), Martin Fourcade faisait parler sa puissance et son aisance technique sur le tracé sinueux et piégeux de la piste du stade Florence-Baverel pour compenser ses deux tours de pénalité, soit environ 40 secondes. Impressionnant ! « Je me sentais bien sur les skis aujourd’hui, soufflait Martin dans l’aire d’arrivée. La chance n’est pas du bon côté, tant pis ; j’étais sûr que Simon allait gagner. Ça promet pour demain ! »

Fred Jean : “Je suis dans le coup pour demain”

En effet, ça promet car les deux frangins vont partir (quasiment) en même temps des starters et pourraient rapidement creuser les écarts sur les poursuivants. Mais la poursuite, comme toujours, désignera son vainqueur sur le pas de tir. A ce petit jeu, Simon Fourcade conserve une belle carte à jouer : « Je suis assez content de mon tir. La forme était moyenne aujourd’hui, je n’ai pas de regrets.»
Derrière le tandem du sud-Ouest, on trouve un autre pensionnaire de l’équipe de France en la personne de Loïs Habert, jeune marié de l’été avec Marie Dorin, 2e de cette même épreuve. Troisième du jour Loïs Habert saluait la performance de Martin, dépité et en même temps un peu chambreur : « Avant, on pouvait taper Martin en ski-roue mais là, il a trouvé le truc pour aller encore plus vite, tant mieux pour lui et tant pis pour nous. De mon côté, je suis très content, c’est la meilleure course de l’année.» Le local du jour Frédéric Jean licencié à l’ESSS, club de Montbenoît, et accessoirement tenant du titre national, prenait place dans le top 10 : « Je me suis retrouvé entre Martin et Vincent Jay ; ll faut dire ce qui est Martin est intouchable alors j’ai fait mon possible pour m’accrocher dans le dernier tour. Le point positif, c’est que je suis dans le coup pour demain.»

Voici pour les lecteurs de Nordic magazine quelques photos de l’épreuve :

Avant la course, ambiance détendue entre les trois futurs premiers.

Simon Foucade : la concentration, la vitesse d’exécution, tout y est.

Fredéric Jean reste placé pour la poursuite de dimanche.

Alexis Boeuf a également signé une belle prestation.

Attention, Martin Fourcade passe à l’attaque après le tir couché.

Loïs Habert, bon 3e, devra s’accrocher pour conserver sa place lors de la poursuite.

Vincent Jay visiblement pas satisfait de son tir debout.

Les installations d’Arçon donnent pleine satisfaction aux athlètes.