Arçon : Martin Fourcade déjà sur la première marche

Après Marie Dorin-Habert ce matin chez les dames, Martin Fourcade a mis tout le monde d’accord sur le sprint des championnats de France ce matin à Arçon.

Martin Fourcade est déjà totalement concentré sur sa saison, une saison qui s’annonce olympique. Pour valider le travail effectué cet été et lors des quinze derniers jours où l’équipe de France était en stage en Autriche, le Pyrénéen a mis un point d’orgue à bien figurer ce matin pour la reprise de la compétition après le blink festival en Norvège… début juillet.

Autant dire que lui comme ses concurrents avaient hâte de retrouver le dossard et la confrontation directe. Mais à ce petit jeu, Martin Fourcade a de nouveau terminé devant la concurrence. Pourtant, tout n’a pas été parfait pour celui qui a survolé la coupe du monde l’an passé. Il s’impose devant un bon Jean-Guillaume Béatrix, à la bagarre jusqu’au bout et un Alexis Bœuf qui a avoué avoir souffert de la chaleur… un fait plutôt rare à Arçon en automne ! Simon Desthieux a également montré de très belles intentions, tandis que le malchanceux Simon Fourcade a préféré renoncé après une petite chute hier à l’entraînement.

 

Je me sens bien même s’il en manque sur les skis

 

Voici les principales réactions :

– Martin Fourcade :

« Le but aujourd’hui, c’était surtout de se rassurer, de travailler les derniers petits réglages car nous n’aurons que peu d’occasions de le faire en compétitions avant la coupe du monde. C’est seulement ma deuxième compétition depuis la Norvège ! Je pense maintenant que le travail physique est fait : je me sens bien même s’il en manque sur les skis ; il faut désormais soigner les détails. Ce matin, je suis à 8/8 (rires) avec la première et la dernière balle dehors ! J’espère que ça se passera bien demain notamment avec Jean-Gui qui a fait une belle course. C’était important de gagner ! »

– Jean-Guillaume Béatrix :

« C’est ma première vraie compétition depuis l’hiver dernier car j’ai préféré me préparer de mon côté de cet été, en accord avec le staff. J’ai mis un seul dossard cet été : sur une course de vélo. Sur cette course, je suis content du tir couché avec un 5/5, de quoi me rassurer après avoir changé de canon. Par contre, le debout n’est vraiment pas terrible avec 2/5. C’est dommage car il y a avait moyen de gagner ce matin. Demain sera un autre jour : l’hiver dernier, c’est dans les poursuites que j’ai grandi. L’important sur ce week-end, c’est de valider une progression. »

– Alexis Boeuf :

« J’étais pas trop mal mais j’ai souffert de la chaleur ! Ces quinze derniers jours, on s’était habitué à une certaine fraîcheur, et ce matin, j’avais l’impression de bouillir de l’intérieur. Ave deux fautes au tir couché et zéro au debout, c’est pas mal. Je me sens mieux que l’an passé à la même époque même si je sens bien que je ne suis pas à mon maximum.»

– Quentin Fillon-Maillet : 

« Je ne suis pas satisfait de grand-chose pour tout vous dire ! Je signe un 7/10, un ski moyen. J’avais l’impression d’être tout mou, sans énergie. Je sens que je n’ai pas encore la gnaque de l’hiver ! »

 

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski, tremplin des Tuffes