Arçon – Manificat aux forceps face à Lapierre

ROLLERSKI | SKI DE FOND - Nouvel entraîneur du groupe distance de l’équipe de France de ski de fond avec François Faivre, Alexandre Rousselet revient sur sa prise de fonction et un bel été de travail avec ses troupes. Et évoque les championnats de France.

SKI-ROUES – Jules Lapierre a contraint le champion de France Maurice Manificat à s’employer pour s’imposer entre Montbenoit et le Crêt Monniot.

 

Sur le papier, la liste de départ avait belle allure. Une affiche alléchante avec les meilleurs fondeurs et biathlètes français opposés sur un tracé d’environ 12 km, vallonné puis montant en fin de parcours. Une dizaine de concurrents pouvaient prétendre à succéder à Robin Duvillard, titré à Autrans l’an passé.

Mais d’emblée, le patron du peloton a pris les devants. Maurice Manificat, dès la première côte, a imposé son rythme pour écrémer le grand peloton de la dernière course des championnats de France à Arçon. Une quinzaine de coureurs restaient au contact malgré des relais appuyés de Quentin Fillon-Maillet puis d’Antonin Guigonnat. Jusqu’à la vraie difficulté du jour…

A 4 km de l’arrivée, Robin Duvillard prenait le relais de son compère de l’équipe de France. L’accélération faisait sauter d’autres prétendants. Deux autres coureurs pouvaient encore y croire : le médaillé olympique Ivan Perrillat-boiteux, médaillé des derniers championnats de France à Bessans, et Jules Lapierre, taillé pour ce genre de tracé montant.

C’est d’ailleurs lui, le fondeur du SN Chatrousin qui faisait sauter le groupe des quatre derniers mousquetaires. Une accélération aussi soudaine qui violente que seul Manificat parvenait à “encaisser” après avoir été légèrement distancé.

Le protégé de Vincent Vittoz continuait son effort mais Maurice Manificat en avait encore un tout petit peu sous le pied pour s’imposer en toute fin de parcours, avec une petite seconde d’avance. Le roi, repoussé dans ses derniers retranchements, retrouvait sa couronne mais passa à deux doigts d’un coup d’état d’un soldat Dauphinois épatant ! Perrillat-Boiteux prenait la médaille de bronze alors que les deux biathlètes Simon Desthieux et Quentin Fillon-Maillet terminaient forts aux 4e et 5e places.

On retrouvait ensuite Clément Parisse, Adrien Mougel, Jean Tiberghien, Mickael Philipot et Bastien Poirrier, tous dans la minute de retard.

 

 

Chez les U20, Etienne Margaillan et Hugo Lapalus terminent avec l’or et l’argent après avoir fait la course ensemble dans le top 20 scratch du jour. Jules Chappaz complète le podium.

 

Chez les U18, Kevin Lancia a signé un solo de grande classe. Dès la sortie de La Chaux de Gilley, à plus de 4 km du sommet, le biathlète des Fourgs enclenchait la seconde et prenait 10, puis 20 et 30 m d’avance sur ses poursuivants. Le jeune homme signait une performance pleine d’audace et de fougue en s’imposant en costaud devant Oscar Lombardot, local du jour et Sabin Coupat.

Enfin, la course U16, bien que non récompensée par un titre national, fut marquée par le joli doublé de Mathis Desloges, vainqueur du sprint ce samedi. Victor Cullet et Corentin Jacob montaient sur les deuxième et troisième marches du podium.

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.