Arnaud Perrignon : « Intégrer le team Asics est une grande chance et une réelle richesse »

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

Nouvelle recrue du team Asics trail, Arnaud Perrignon est ravi de son intégration aux côtés notamment de Xavier Thévenard. Cette année, le maître-nageur de Pontarlier s’est du coup fixé de nouveaux objectifs. Entretien. 

– Arnaud Perrignon, la saison commence fort pour vous avec une belle performance au trail du Ventoux et une victoire sur le Revêrot’trail avec Sacha Devillaz dernièrement. La forme est déjà au rendez-vous ?

C’est vrai que je suis plutôt satisfait de mon début de saison et que j’ai eu de bonnes sensations sur ces deux premières courses. La forme est là, pourvu que ça dure car la saison va être longue et chargée.

– Pour en revenir au Rêverot trail, qu’avez-vous pensé du fait de courir à deux sur un 25 km ? Quelles sont les spécificités d’une course en duo ?

Le Rêverot’trail c’est une course “coup de coeur”. Les parcours et l’organisation sont toujours au top et l’ambiance particulièrement festive. Les organisateurs avaient voulu innover cette année en proposant une formule en duo qui semble avoir satisfait un grand nombre de coureurs. La difficulté de ce format de course c’est de trouver un partenaire avec les mêmes allures de course et j’ai été très heureux que Sacha Devillaz accepte de partager cette “balade” avec moi.

Chez Asics, rien n’est laissé au hasard

– La grosse nouveauté de cette saison, c’est surtout votre intégration au sein du team Asics trail, équipe de Thomas Lorblanchet ou Xavier Thévenard notamment. Comment s’est déroulé ce transfert et que vous a apporté cette intégration ?

C’est vrai qu’en rejoignant le Team Asics Trail, j’ai la chance de cotoyer des coureurs de très haut-niveau. C’est une grande chance et une réelle richesse car on partage beaucoup nos expériences. Il y a dans ce groupe beaucoup de cohésion et c’est très agréable de se sentir aussi entouré et soutenu. Le Team Asics Trail c’est une mécanique bien rodée. Le staff est très présent. Je bénéficie désormais des conseilsd’Eric Lacroix en tant qu’entraineur et c’est un réel avantage et aussi une grande chance. J’ai donc modifié ma façon de m’entrainer.  Mais je bénéficie également de conseils en nutrition, d’un suivi médical avec Benoit Nave et Arnaud Gaultier, le tout chapeauté par le team manager Laurent Ardito. Rien n’est laissé au hasard.

Arnaud Perrignon s'est fixé le marathon du Mont-Blanc comme objectif de l'année.

Arnaud Perrignon s’est fixé le marathon du Mont-Blanc comme objectif de l’année (photo Laurent Brière).

– Le 11 mai sera votre premier gros rendez-vous régional avec le trail des Forts à Besançon, une épreuve qui monte en puissance d’année en année. Comment appréhendez-vous ce rendez-vous ?

Ma prochaine course sera le trail n’Loue ce dimanche. C’est une course avec une nouvelle organisation que je soutiens et qui va emprunter mes parcours d’entrainement. Cet endroit est qualifié souvent comme étant un des plus beaux spots de la région. Ensuite il y aura le fameux trail des forts qui a été mon premier trail et puis c’est le plus gros événement régional alors forcément, j’aurai à coeur de bien courir. Même si il est vrai que ce n’est pas mon objectif prioritaire cette année. Il va y avoir de très bon coureurs et la bagarre s’annonce belle.

Le marathon du Mont-Blanc sera une course de très haut-niveau

– Début juin, vous défendrez votre victoire sur la Transju’trail marathon. Impatient ?

Je serai présent cette année encore sur la Transju’trail car j’aime cette terre du Jura pour y crapahuter et la date s’adapte bien pour la préparation finale en vue du Marathon du Mont-Blanc

– Cet été, vous enchaînerez le 42 du Marathon du Mont-Blanc, une étape extrêmement relevée, la 6000 D sur 60 km et enfin, plat de résistance de l’année, la CCC sur 100 km si tout se passe bien. Qu’est ce qui vous attire dans ce challenge de la longue distance ?

C’est vrai que je vais progressivement augmenter les distances cet été. Le marathon du Mont Blanc sera mon premier grand objectif. Ce sera une course de très haut-niveau car se sera les championnats du monde de Skyrunning. Et puis pour la suite j’ai envie de me tester sur des formats plus longs même si je vais devoir modifier ma façon de courir et de gérer mon effort. C’est un challenge très intéressant a relever et cette nouvelle aventure me tente.

Photo :  Laurent Brière –

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski, tremplin des Tuffes

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.