Aurore Jean a retrouvé le moral

C’est un message publié sur le site de la Jurassienne qui réchauffe le cœur. Depuis dimanche, Auore Jean est championne de France de rollerski… « Et c’est une sacrée surprise », s’étonne-t-elle. Plusieurs raisons à cela : bien sûr, il y a son opération de l’orteil le 18 mai dernier. Ensuite, reconnaît-elle, « mes sensations n’étaient pas terribles tout le stage réalisé sur la station de Super-Besse » la semaine qui a précédé l’épreuve. Elle ajoute être arrivée dans les monts de Sancy  « un peu fatiguée ».

Le week-end auvergnat a débuté avec un prologue, d’où elle sort avec, dans les chaussures, un poids supplémentaire de 25 secondes sur Manon Locattelli, Emilie Vina 2e, Laure Barthélémy 3e et Anouk Faivre-Picon, sa compatriote, 4e. Coraline Hugue, 5e, est également devant. « Mon résultat reflète tout à fait mes sensations », raconte Aurore Jean, qui ne se retrouve guère en confiance sur la ligne de départ de la poursuite, le lendemain. Suite du récit : « Je suis partie sur un bon rythme pour essayer de revenir au contact du groupe de devant. Nous nous sommes retrouvées un groupe de quatre en chasse derrière Emilie. C’est là que je suis partie pour finalement remporter la course au sprint avec Emilie. »

Morale de l’histoire pour une athlète qui se dit « regonflée » côté moral : « Le travail réalisé durant la rééducation aura porté ses fruits. » Aurore Jean parle aussi de « travail mental ».