Bastien Poirrier met tout le monde d’accord sur la Nordique des Crêtes

Hier, sur le Markstein, le fondeur Bastien Poirrier ne s’est pas laissé dicter sa loi par des biathlètes. Il remporte la Nordique des Crêtes 10e édition à l’issue d’un sprint d’anthologie.

 

 

La Nordique des Crêtes est une affaire de Vosgiens. Hier, c’est donc un enfant du Pays qui a remporté la 10e édition de cette course populaire. Inscrit de fraîche date et bien décidé à ne pas rester spectacteur comme l’an dernier au Markstein, le fondeur du SC Ranspach a remporté le marathon dont il a rythmé la cadence. Si le premier tour a servi de mise en bouche, avec une échappée d’une dizaine de coureurs, la suite s’est transformée en un bras de fer pour le moins sérieux. Les derniers kilomètres, ils n’étaient plus que quatre à conduire l’épreuve, quatre fondeurs à s’aimer si fort que pour rien au monde ils ne se seraient éloignés l’un de l’autre.

nordique-des-cretes.jpgFrédéric Jean, du SC Saugette, portait les couleurs du team Salomon. Il avait opté pour la Nordique des Crêtes, à défaut de tenter de ravir la tunique jaune de leader du challenge régional du massif jurassien (alors qu’il a gagné trois des cinq épreuves qui ont déjà eu lieu). Il tenta une sortie à 300 mètres de la ligne d’arrivée, espérant abandonner ses compagnons. A commencer par le Chamoniard Arnaud Guyon, autre biathlète qui s’est essayé aux longues distances au Marathon de Bessans : « pour un coup d’essai, je ne me permettrai pas de parler de coup de maître, ce serait prétentieux et ce n’est pas à moi de tenir un tel propos, mais j’en suis très satisfait : 2e ». C’est dire si sa présence était à prendre au sérieux. Jason Duperthuy, également biathlète et jeune licencié du club de ski nordique des Contamines Montjoie, avait également envie de participer à la conversation. 


 La bonne affaire d’Arnaud Guyon”

Finalement, le natif de Belfort mit tout le monde d’accord. Ce ne serait pas un biathlète qui allait gagner, mais un fondeur. Au terme d’un sprint de toute beauté, Bastien Poirrier a devancé d’une seconde Arnaud Guyon et de trois petites autres secondes Jason Duperthuy. Le Jurassien terminait en quatrième position. Un second groupe était emmené par le Géromois Mathieu Martinez. Il occupe la 5e place du général.

Ce matin, Vosges Matin commentait : « Rentré quelques jours dans le massif vosgien pour se ressourcer, l’international a montré que la forme revenait, après avoir été malade peu avant la coupe du monde de La Clusaz. » Le jeune homme avait en effet souffert d’une « espèce de grippe/gastro » qui l’avait empêché de manger et s’entraîner. « Bastien Poirrier a fait honneur à son statut », estiment pour sa part les DNA.

La Nordique des Crêtes est en tout cas une belle opération pour Arnaud Guyon, il prend la tête du classement provisoire du Marathon ski tour.

Caroline Finance (SC Oberhaslach) s’offre le marathon côté dames. Il s’agit pour elle d’une seconde victoire après, le week-end dernier, sa prestation au Champ-du-Feu.

D’autres biathlètes étaient à la fête. Le 25 km a en effet été orchestré par des sportifs de la discipline, Vosgiens de surcroît : Florian Rivot de Cornimont, membre de l’équipe de France junior, est arrivé le premier, juste devant Gaël Epp (Basse-sur-le-Rupt) et Antoine Gérard (Ventron).

Au combiné avec le 22 km de la course classique du samedi et du 42km libre de ce matin, C’est Hugo Loewert de CS La Féclaz, qui l’emporte, dans la station de ses débuts, puisqu’il a été formé par le SC Ranspach, avant de s’envoler vers la Savoie.

> Tous les résultats en cliquant ici.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade