Baumgartner réalise un saut record depuis la frontière de l’espace

STF USA BAUM JN 3269

Après un vol qui l’a amené à 39 045 mètres d’altitude grâce à un ballon gonflé à l’hélium, Felix Baumgartner a réalisé dimanche matin un saut record historique depuis la frontière de l’espace, exactement 65 ans après l’exploit de Chuck Yeager, devenu alors le premier homme à franchir le mur du son à bord d’un avion autopropulsé expérimental. Le parachutiste professionnel de 43 ans a également battu deux autres records du monde (saut en chute libre le plus élevé et vol en ballon habité le plus élevé), laissant celui de la chute libre la plus longue à son mentor, le colonel Joe Kittinger.

Baumgartner a atterri sain et sauf en parachute dans le désert du Nouveau Mexique, après s’être élancé de sa capsule spatiale à 39 045 mètres d’altitude pour revenir sur terre en chute libre. Au cours de son saut dans le quasi vide stratosphérique, il a atteint la vitesse maximale de 1 342 km/h avant d’être ralenti par l’atmosphère au cours de sa chute libre de 4 minutes et 20 secondes. En tout, le saut de Baumgartner a duré 9 minutes et 3 secondes. Des millions de personnes à travers le monde ont assisté à son ascension puis à son saut, diffusés en direct sur les chaînes de télévision et sur Internet. A un moment donné de sa chute libre, Baumgartner a donné l’impression de partir en rotation rapide mais il a rapidement repris le contrôle avant d’ouvrir son parachute, sous les acclamations des membres de l’équipe au sol et les soupirs de soulagement des spectateurs du monde entier.

« La journée a été particulièrement riche en émotions, tout comme l’a été le projet dans son ensemble », a déclaré Baumgartner, soulagé. « Tout a parfaitement commencé avec un magnifique lancement puis il y a eu un problème avec l’alimentation électrique de ma visière. J’ai ensuite réalisé une sortie parfaite avant de partir doucement en rotation. Je pensais que j’allais juste faire quelques tours mais j’ai soudainement commencé à accélérer. C’était vraiment violent par moments. J’ai pensé pendant quelques secondes que j’allais perdre conscience. Je n’ai pas ressenti de choc sonique car j’étais trop occupé à essayer de me stabiliser. Nous devons maintenant attendre d’avoir la confirmation que nous avons effectivement franchi le mur du son. C’était vraiment bien plus difficile que ce à quoi je m’attendais. » Baumgartner et son équipe se sont entraînés et préparés pendant cinq ans pour cette mission destinée à faire progresser la compréhension scientifique des réactions du corps humain dans les conditions extrêmes rencontrées à la frontière de l’espace. Baumgartner a dû faire face à plusieurs reports liés aux conditions météo défavorables, avant de pouvoir enfin prendre son envol ce dimanche matin, sous un ciel clair et dans des conditions de vent quasiment nulles.

Les données des records établis lors du saut sont indiquées à titre provisoire en attendant d’être confirmées par les instances gouvernementales habilitées.

STF USA BALL PV 0692

STF_USA_BAUM_JM_0949.jpeg

STF_USA_BAUM_JN_1805.jpeg

STF_USA_BAUM_JN_1010.jpg

STF USA BAUM BG 6323

Capture d’écran 2012-10-15 à 07.42.55

Photos : Joerg Mitter, Predrag Vuckovic, Balazs Gardi, Stefan Aufschnaiter


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade