Beitostølen : Northug costaud, Sundby victorieux

Après le duel Johaug/Bjoergen, au tour des hommes d’entrer en scène. La délégation française était fournie, en raison de la présence du nouveau Team longue distance GEL Groupe-Rossignol. Depuis quelques jours, Benoît Chauvet et ses coéquipiers étaient en stage dans la station norvégienne. L’équipe de France était, elle, quelque peu réduite en raison de la non participation de Maurice Manificat et de Robin Duvillard. Reste qu’il y avait foule, à 12h30 sur la ligne de départ : pas moins de 172 concurrents.

Dans cette individuelle de 15 km en style classique, chacun luttait contre le chronomètre et, à ce jeu-là, Petter Northug Jr  a joué sa partition, lui a qui traversé un été difficile (différend avec la fédération et condamnation à une peine de prison après un fait divers qui a défrayé la chronique). Il a montré qu’il demeurait une valeur sûre. Mieux, il a endossé les habits de patron. Au pointage effectué au km 2, il avait déjà 4,2 secondes d’avance sur Martin Johnsrud Sundby. A noter que Paul Goalabré, 9e au provisoire, n’accusait qu’un retard de 6,8 secondes. Jean-Marc Gaillard figurait aussi dans le top 10.

 

Damien Tarantola.

Damien Tarantola.

 

Au km 6, l’enfant terrible du fond norvégien se voyait toutefois dépassé par Sundby. L’écart était serré, puisque seulement 2,9 secondes séparaient les deux hommes. Tord Asle Gjerdalen, qui avait remplacé ce dernier lors des championnats du monde en 2013, restait en course, à moins de 10 secondes. Le fondeur du Pays rochois, lui aussi, résistait : 11e, à 17,8 secondes et seul tricolore du top 20.

 

Jean_Marc_Gaillard_2

Jean-Marc Gaillard

Jean-Marc Gaillard a longtemps figuré dans le top 20.

 

Au km 12, Martin Johnsrud Sundby, dans sa combinaison bleue, continuait à mener la danse, suivi par Petter Northug Jr (+23,9) qui luttait avec énergie. Jean-Marc Gaillard perdait, lui, du terrain et ne figurait plus dans le top 20.

 

Sundby

Martin Johnsrud Sundby aura été le plus fort.

 

Les trois derniers kilomètres n’ont rien changé à la situation : Sundby l’emportait en patron, finalement devant Didrik Tønseth et… Northug, qui évoluait pourtant tout en puissance dans le stade lors de son arrivée. En réalité, quand il a pu enfin souffler, le double médaillé olympique n’avait pas encore fini sa course. Il fut malgré tout le plus fort.

Dans le camp français, 29e place au final pour Jean-Marc Gaillard (+1,23). Bastien Poirrier se classe 32e (+1,29), Adrien Backscheider 43e (+1,48), Mathias Wibault 53e (+2,00), Ivan Perrillat-Boiteux 56e (+2,06), Adrien Mougel 82e (+2,42), Damien Tarantola 86e (+2,47), Jérémie Millereau 101e (+3,07), Paul Gaolabré 105e (+3,12), Benoît Chauvet 110e (+3,20), Clément Parisse 132e (+3,57).

GDE Erreur: Erreur lors de la récupération du fichier - si nécessaire, arrêtez la vérification d'erreurs (404:Not Found)

 

La vidéo

 

 

Photo : Retransmission télévisée de la NRK

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.