Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Anaïs Bescond, biathlon, Pokljuka
Anais Bescond (FRA) - Manzoni/NordicFocus

Biathlon

Biathlon | Anaïs Bescond : « Important de bien rentrer dans ces championnats »

BIATHLON – Anaïs Bescond, ce samedi après-midi, va prendre le départ de ses huitièmes championnats du monde à l’occasion du sprint de Pokljuka (Slovénie). Pour Nordic Magazine, la Normand d’origine revient sur ses problèmes respiratoires, ses objectifs et ce sprint, si important pour la suite.

 

Ni sélectionnée dans le relais mixte, ni remplaçante, Anaïs Bescond n’est arrivée que mardi en Slovénie « pour rester deux jours de plus à la maison et fignoler la préparation ». Après quelques entraînements réalisés sur le stade de Pokljuka, la Jurassienne est maintenant fin prête à entamer ses huitièmes championnats du monde une semaine après « avoir remis la machine en route » lors d’un chrono organisé à Prémanon. Entretien.

 

  • Après Antholz, vous aviez des soucis de respiration. En début de semaine, Frédéric Jean nous a rassuré quant à votre état de santé : où en êtes-vous ?

C’était difficile sur un moment aussi court et une période aussi importante avec les championnats du monde en ligne de mire d’aller vraiment explorer à fond d’un point de vue médical. Il n’y avait rien d’alarmant sur les tests effectués. La chose qui est sûre c’est que j’ai un peu perdu au niveau de mes capacités pulmonaires. On investiguera plus au printemps, quand on aura plus de temps et d’énergie à y consacrer.

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Anaïs Bescond, biathlon, Pokljuka

Anais Bescond (FRA) – Thibaut/NordicFocus

 

  • Est-ce un stress supplémentaire ? Avez-vous peur que ces crises reviennent à Pokljuka ?

J’essaye de ne pas avoir peur. Je pense que le facteur stress peut être aggravant. Si j’ai des problèmes d’hyperventilation pendant l’effort, j’essaye de maîtriser, de contrôler plutôt que de me laisser envahir par le stress.

 

« J’essaye de ne pas en faire tout un fromage »

 

  • On sait que les grands rendez-vous vous on historiquement plutôt réussis : pourquoi ?

J’arrive peut-être à apporter un supplément d’âme mais peut-être aussi que l’expérience prime sur ce genre de grand événement. Après, pour moi, les championnats du monde restent une même course avec le même site, la même distance, les mêmes cibles, les mêmes adversaires. J’essaye de ne pas en faire tout un fromage. Je pense que ça joue aussi.

 

Anaïs Bescond, biathlon, Pokljuka

Anais Bescond (FRA) – Manzoni/NordicFocus

 

  • Chiffrez-vous vos ambitions pour cette semaine de Pokljuka ?

Pas du tout ! Aujourd’hui, je vais surtout chercher à faire du biathlon propre, celui que je connais et que je maîtrise. Ça va être mon objectif principal. Je ne veux pas être obnubilée par un résultat qui, en général, plus on le cherche et moins on le trouve. Je vais plutôt tâcher de me concentrer sur la manière plutôt que sur le combien.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Une publication partagée par Anaïs Bescond (@anaisbescondofficiel)

 

  • Ce sprint d’ouverture est vraiment important pour lancer ces championnats du monde…

De la même manière que le relais mixte lance l’équipe entière, le sprint va me lancer moi dans les Mondiaux. Tout est induit par les courses précédentes, particulièrement la poursuite par rapport au sprint mais, en ce moment, je suis dix-septième au général de la coupe du monde donc j’ai aussi le petit challenge d’aller chercher ma place dans la mass-start [réservée au top 15 de la coupe du monde aux Mondiaux, ndlr.]. Tout est induit par cette première course, c’est important de bien rentrer dans ces championnats.

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Tout l'été, les nordiques réalisent les Selfskis© de Nordic Magazine. Une nouvelle fondeuse, Félicie Chappaz, se prête aujourd'hui à ce petit jeu.

Biathlon

Un tapis de ski-roues. C'est le nouveau jouet que le biathlète suédois Sebastian Samuelsson s'est récemment offert. Un outil de travail qui devrait lui...

Ski nordique

Ce jeudi, les équipes de France de biathlon et de ski de fond, mis à part le groupe distance masculin, prennent la direction de...

Biathlon

Brillant vainqueur du City Biathlon Wiesbaden (Allemagne) l'année dernière, le Jurassien Quentin Fillon-Maillet ne s'y rendra pas le 15 août prochain pour défendre son...

Ski de fond

Tout l'été, les nordiques réalisent les Selfskis© de Nordic Magazine. C'est au tour de Samuel Ikpefan, fondeur franco-nigérian du Team Nordic Panthers, d'y passer.

Biathlon

18:50. Jusque-là, aucune Française n’avait été confirmée au départ de la mass-start de biathlon du Martin Fourcade Nordic Festival. Ce mercredi soir, les organisateurs...

Biathlon

15:06. Ce mercredi midi, Anton Babikov est devenu champion de Russie d’été de la mass-start sur le stade de Demino, situé dans la région...

Rollerski

Alexander Bolshunov et Natalia Nepryaeva s'aligneront au départ des championnats du monde de rollerski programmés du 16 au 19 septembre dans la Val di...