Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Anais Chevalier, biathlon, Pokljuka
Anaïs Chevalier-Bouchet (FRA) - Manzoni/NordicFocus

Biathlon

Biathlon | Anaïs Chevalier : « Il faut que je me prenne une claque pour rebondir derrière »

Après être montée sur son premier podium de la saison à l’issue du sprint d’Östersund (Suède), l’Iséroise Anaïs Chevalier se confie à Nordic Magazine.


Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

Biathlon : les confidences d’Anaïs Chevalier après son podium

En difficulté ce samedi lors de l’individuel d’Östersund (Suède), la Dauphinoise Anaïs Chevalier a relevé la tête ce dimanche matin à l’occasion du sprint. Avec un joli 10/10, elle a effectivement terminé à la deuxième place à quelques secondes de la Suédoise Hanna Oeberg, impériale. Entretien.

  • Ce podium est-il synonyme de révolte ?

Oui, c’est un peu cela ! Depuis le début de ma carrière, il faut que je me prenne une claque pour pouvoir rebondir derrière. Je pense que je suis vouée à cela jusqu’à la fin de ma carrière [sourire]. Je suis contente d’arriver à réagir en vingt-quatre heures, surtout au niveau du tir, à changer d’attitude. Mais être obligée de faire une mauvaise course pour en faire une bonne derrière, c’est un petit peu frustrant. Après, c’est le début de saison, je suis toujours un peu diesel donc faire un podium dès la deuxième course, c’est positif.

Anais Chevalier, biathlon, Pokljuka
Anaïs Chevalier-Bouchet (FRA) – Manzoni/NordicFocus
  • Quelle était l’ambiance hier soir après l’individuel ?

Cela nous a un peu toutes secouées ! Les coachs étaient agacés, les techniciens aussi parce que tout leur boulot n’a pas servi à grand-chose. Paulo [Jean-Paul Giachino, NDLR] a eu un discours assez percutant qui m’a réveillée. Pour moi, cela a fonctionné et je pense que la réaction collective est là. C’est un peu plus à l’image de notre niveau.

« Hier, j’étais spectatrice d’un truc où j’étais censée être actrice »Anaïs Chevalier à Nordic Magazine

  • Comment expliquez-vous cette journée de samedi lors de laquelle vous avez toutes été en difficulté ?

Personnellement, j’étais dans une espèce de léthargie, dans un siège de cinéma, je regardais un film. C’était vraiment cela, j’étais spectatrice d’un truc où j’étais censée être actrice. Je n’ai jamais réussi à sortir de cela. Il m’a sans doute manqué un peu de stress, j’étais trop relâchée. Sur l’individuel, il faut être patiente et calme, mais je l’étais peut-être un peu trop… Aujourd’hui, c’était l’opposé.

Anais Chevalier, biathlon, Pokljuka, Julia Simon, Chloé Chevalier
Chloé Chevalier (FRA), Anaïs Chevalier-Bouchet (FRA), Julia Simon (FRA) – Manzoni/NordicFocus
  • Comment analysez-vous les performances des Suédoises, très rapides sur les skis ?

Pour moi, c’est le copier-coller de l’année dernière. Les Suédois sont très bons sur la préparation des événements, donc je n’ai aucun doute sur le fait qu’ils seront également prêts quand il le faudra. L’année dernière, on avait été les premières surprises de leurs performances en ski. Ils ont une armada de techniciens par rapport aux autres nations. Après, Elvira Oeberg est un ton au-dessus au niveau du ski, mais je pense que cela va se tasser au fil des courses. Il n’y en a qu’un [en parlant de Martin Fourcade, NDLR] qui est arrivé à garder la tête sur la durée, mais on en n’a pas vu d’autres…

« C’est agréable et on va en profiter parce qu’Hochfilzen sera à huis clos »Anaïs Chevalier à Nordic Magazine

  • On a l’impression que le public est seulement Français dans les tribunes tellement ils font de bruit…

J’ai appris que ce sont des étudiants de Trondheim venus passer le week-end à Östersund. C’est très sympa ! Marte Olsbu Roeiseland était un peu jalouse. C’est agréable et on va en profiter parce qu’Hochfilzen sera à huis clos, Le Grand-Bornand on attend encore…


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

A LIRE AUSSI

Biathlon

Le mardi 25 juin, Quentin Fillon-Maillet, Fabrice Guy ou encore Anaïs Bescond vont porter la flamme olympique.

Biathlon

12:30. À bientôt un mois du début des Jeux de Paris, de nombreux sportifs se passent la mythique torche de jour en jour dans...

Biathlon

10:24. En mars 2023, à l’occasion de la mass-start de clôture d’Oslo-Holmenkollen (Norvège), Mari Eder faisait ses adieux à la coupe du monde de...

Ski de fond

09:37. C’est un feuilleton qui anime la planète ski de fond depuis maintenant plusieurs mois. A la retraite depuis 2022, Therese Johaug continue tout...

Ski de fond

09:24. Du 26 février au 9 mars 2025, c’est à Trondheim, en Norvège, qu’auront lieu les championnats du monde de ski de fond. Un...

Biathlon

Amy Baserga a connu une saison de biathlon compliquée lors de l'hiver dernier. La biathlète suisse a serré les dents face à une blessure...

Biathlon

Lukas Hofer continue sa préparation pour la prochaine saison de biathlon. L'italien de 34 ans espère poursuivre sur sa bonne forme.

Biathlon

L'ancienne légende du biathlon allemand, Laura Dahlmeier, s'offre une retraite sportive et bien remplie.