Biathlon | Antholz : des bleues à réaction sur la mass-start

BIATHLON - Malheureuses face aux cibles depuis le début de ces championnats du monde, les Françaises Julia Simon (5e), Anaïs Bescond (10e) et Célia Aymonier (11e) ont réagi sur la mass-start d’Antholz… remportée par la Norvégienne Roeiseland, quintuple championne du monde en Italie !
Rollerski, Biathlon, saut à ski, ski de fond, combiné nordique, ski nordique

BIATHLON – Malheureuses face aux cibles depuis le début de ces championnats du monde, les Françaises Julia Simon (5e), Anaïs Bescond (10e) et Célia Aymonier (11e) ont réagi sur la mass-start d’Antholz… remportée par la Norvégienne Roeiseland, quintuple championne du monde en Italie !

 

Les bleues corrigent le tir

Enfin une réaction des tricolores ! Il aura fallu attendre la dernière course de ces championnats du monde pour voir une réaction d’orgueil de l’équipe de France dames de biathlon, malmenée et malheureuse depuis le début de ces mondiaux italiens, surtout face aux cibles.

Dans l’ombre d’un groupe homme exceptionnel, les dames de Fred Jean ont signé ce dimanche leur meilleur résultat d’ensemble avec la belle 5e place de Julia Simon (18/20) arrivée en tête avant le dernier tir, ainsi que les 10e et 11e places d’Anaïs Bescond et Célia Aymonier malgré respectivement 3 et 4 tours de pénalité !

« Ça me fait plaisir mais ça n’enlève pas qu’hier j’ai connu des problèmes. J’assume mes quatre tours de pénalité mais il y a des choses à comprendre, je ne suis pas à mon niveau. Aujourd’hui, avec la bonne ambiance, j’ai pu faire des choses correctes mais il me faut comprendre », expliquait la Doubiste Célia Aymonier sur L’Equipe. Qui rappelait également une évidence : « On est capable de faire bien mieux que ce qu’on a montré. Il faut de la patience et de l’indulgence. »

Julia Simon était encore plus positive malgré un état de santé délicat : « J’ai vibré, je n’avais pas les jambes aujourd’hui car je suis malade depuis hier. Après une sieste de 40 mn avant de partir, je n’avais qu’une pensée en tête sur les conseils de Vincent Porret, me faire plaisir derrière la carabine. C’était la dernière course de ces fabuleux mondiaux, je voulais retrouver ma fraîcheur et mon plaisir de faire du biathlon, cette course a une petite saveur de réussite. » « De la difficulté et de la douleur aujourd’hui mais encore une déception car on rentre bredouille… On va repartir avec le sourire sur le mois de mars », soufflait Anaïs Bescond.

 

7/7 et 5e titre pour Marte Olsbu Roeiseland

Mais au-delà de la performance tricolore, c’est bien Marte Olsbu Roeiseland qui est décidément la reine de ces mondiaux de biathlon à Antholz. La Norvégienne, mal embarquée sur cette mass-start à Antholz, est revenue dans la course après deux fautes sur ses tirs couchés… à la faveur de deux tirs debout impeccables, profitant même des erreurs de ses adversaires.

La suite, c’est une énorme fin de course pour revenir et dépasser Dorothea Wierer (17/20) et s’offrir une 7e médaille à Antholz et un 5e titre. Tout simplement colossal !

Vice-championne du monde de cette mass-start, Dorothea Wierer, numéro un mondiale au dossard jaune consolidé après ces mondiaux, a également marqué ces championnats où la Suédoise Hanna Oeberg arrachait enfin sa première médaille à Antholz, 3e aux dépends de Monica Hojnisz…

 

Photo : Nordic Focus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.