Biathlon | Antholz : descente de police chez Loginov

Alexander Loginov, biathlon
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLON – La police a effectué une descente à l’hôtel d’Alexander Loginov et son entraîneur personnel Alexander Kasperovits ce samedi matin. 

 

Samedi matin, à six heures, la police a débarqué à l’hôtel Bagni di Salomone, où l’équipe russe a pris ses quartiers à l’occasion des championnats du monde de biathlon. A la demande du parquet de Bolzano, elle a perquisitionné la chambre d’hôtel du biathlète russe Alexander Loginov. Ils ont aussi fouillé le logement de son entraîneur personnel, Alexander Kasperovich. La police a saisi un téléphone portable et un ordinateur, a déclaré l’entraîneur de la délégation russe Antolij Khovantsev à la chaîne publique norvégienne NRK.

Selon L’Equipe, Kasperovich et le président de la Fédération russe Vladimir Drachev ont ensuite été emmenés par les enquêteurs. Le biathlète, champion du monde du sprint, n’a pas quitté l’hôtel.

Le ministre russe des sports s’est déjà exprimé. « Nous considérons qu’il est nécessaire de rappeler la nécessité de respecter le principe de présomption d’innocence et de s’abstenir de tout commentaire jusqu’à ce que  nous ayons connaissance d’informations plus détaillées sur les causes de l’incident d’Antholz  », a déclaré Oleg Matytsin.

Alexander Loginov s’est, lui, exprimé sur Match TV : « Nous dormions encore. Nous nous sommes réveillés lorsque la police a fait irruption dans la porte. Ils n’étaient intéressés que par mes affaires. J’ai demandé l’aide d’un traducteur (…).  Ils ont emporté mon ordinateur, mon téléphone et des effets personnels. (…) Tout cela me contrarie beaucoup. » Et d’espérer une fin positive. »

Dans une vidéo, on voit aussi Loginov confier les clés de sa voiture à la police sur le parking de l’Hôtel.

 

 

Alexander Loginov a déjà été suspendu deux ans pour dopage et utilisation d’EPO. C’était en novembre 2013 (suspension effective de novembre 2014 à novembre 2016), il avait alors 23 ans.
Le Russe était ensuite revenu sur le circuit. D’abord en IBU cup il fut très souvent (archi) dominateur. Puis sur la coupe du monde, provoquant l’ire d’un certain Martin Fourcade, agacé de voir le Russe retrouver la compétition.

Le 15 février dernier, sa victoire dans le sprint des Mondiaux d’Antholz n’avait guère suscité l’enthousiasme. « C’est difficile de terminer à la quatrième place et de savoir que le vainqueur s’est dopé avec de l’EPO par le passé. C’est terrible de s’entraîner toute l’année quand, devant, il y a des personnes qui ont triché », avait attaqué le Norvégien Tarjei Boe sur VG.

Pour l’heure, sa participation au relais de cette après-midi n’est pas confirmée.

 

Photo : Nordic Focus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.