Biathlon | Antholz : Dorothea Wierer, impératrice d’Antholz

on fait plutôt qu'une brève citation, on peut faire un papier "Les bleues dans le doute" en se basant sur leurs réactions
Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

BIATHLON – L’Italienne Dorothea Wierer a décroché sa deuxième médaille d’or lors de l’individuel, sa troisième médaille sur ses mondiaux d’Antholz. Le globe de l’individuel revient à Hanna Oeberg. Course une nouvelle fois compliquée pour les bleues.

 

Dorothea Wierer, la classe italienne

Imperméable à la pression d’un championnat du monde de biathlon à domicile, Dorothea Wierer a remporté ce mardi le titre mondial de l’individuel, décrochant par la même occasion de le deuxième sacre et sa troisième breloque mondiale avec l’argent sur le relais mixte et l’or sur la poursuite. Toute heureuse dans l’aire d’arrivée, l’Italienne a montré qu’elle était de la trempe des géantes de son sport.

Lire : l’individuel en live

Alors que le biathlon est diffusé pour la première fois sur la grande chaîne publique, la Rai, alors qu’elle est sollicitée de toutes parts par ses partenaires et le public depuis l’ouverture des mondiaux, Wierer a répondu présente de la plus belle des manières sur ce 15 km.

BIATHLON - L’Italienne Dorothea Wierer a décroché sa deuxième médaille d’or lors de l'individuel, sa troisième médaille sur ses mondiaux d’Antholz. Le globe de l’individuel revient à Hanna Oeberg. Course une nouvelle fois compliquée pour les bleues.

Mal embarquée après une faute sur les deux premiers passages face aux cibles, la numéro un mondiale a serré les boulons pour signer un 18/20 final (1-1-0-0)… suffisant pour arracher l’or deux petites secondes devant l’Allemande Vanessa Hinz.

De quoi susciter une immense joie pour l’athlète comme pour le public : « Je suis vraiment contente d’avoir pu gagner aussi aujourd’hui. Je ne pense pas que c’était le début de course impeccable mais je me sentais bien sur les skis, expliquait-elle sur L’Equipe. C’était un dernier tour disputé sur les skis contre Vanessa Hinz. C’était des erreurs stupides mais j’étais confiante pour les tirs suivants. Ce n’est pas facile parce qu’il y a du vent très changeant, il faut un petit peu de chance. » Et de sang froid !

 

Le globe pour Oeberg, les bleues dans le dur

L’Allemande Vanessa Hinz, auteure d’un superbe 19/20, a cru tenir la médaille d’or de ce 15 km avant de voir la locale la devancer d’un rien sur la ligne… Une autre grande dame de ces mondiaux d’Antholz est également montée sur le podium. Marte Olsbu Roeiseland, troisième du jour à 18/20, ajoute une quatrième médaille à sa collection en autant de courses, une performance XXL pour la Norvégienne !

Au pied du podium, la championne du monde en titre a lâché une balle de trop pour espérer la médaille : la Suédoise Hanna Oeberg s’emparait toutefois du globe de cristal de la spécialité aux dépends de Justine Braisaz, 19e et meilleure Française du jour… « La pilule va être difficile à digérer. J’ai tout fait pour l’obtenir ce globe, c’était un des objectifs de ma saison », soufflait la biathlète des Saisies, visiblement affectée au micro de L’Equipe et surtout pénalisée par un début de course catastrophique derrière la carabine (3-0-0-1).

Les bleues ont de nouveau pêché face aux cibles pour prétendre, ne serait-ce qu’à une place d’honneur. Quatre fautes pour Célia Aymonier (1-1-0-2 ; 28e), cinq pour Julia Simon 31e et six pour Anaïs Bescond, 52e et très déçue de sa prestation. Pire encore, les Françaises ont choisi, pour ne pas être pénalisées par le soleil, de tirer à une cible différente de leur cible de réglage. Ceci explique-t-il cela ?

Dans le doute total à mi-course de ces mondiaux, les bleues affichent toutefois une bonne forme sur les skis. Seule éclaircie chez les dames de Fred Jean qui comptent désormais sur les épreuves de relais (mixte simple et dames) pour éviter le zéro pointé.

 

Photo : Nordic Focus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.