Biathlon | Antholz : Roeiseland dorée sur un sprint piégeux

BIATHLON - La Norvégienne Marte Olsbu Roeiseland a décroché le premier titre mondial individuel de sa carrière en s’imposant sur le sprint dames rendu compliqué par le vent et l’altitude d’Antholz. Les Françaises ont galéré face aux cibles… mais se sont rassurées sur la piste.
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

BIATHLON – La Norvégienne Marte Olsbu Roeiseland a décroché le premier titre mondial individuel de sa carrière en s’imposant sur le sprint dames rendu compliqué par le vent et l’altitude d’Antholz. Les Françaises ont galèré face aux cibles… mais se sont rassurées sur la piste.

 

Premier sacre mondial pour Marte Olsbu Roeiseland

Et de deux médailles d’or pour la Norvège, et de deux médailles d’or pour Roeiseland ! Après son sacre mondial collectif sur le relais mixte à Antholz ce jeudi, Marte Olsbu Roeiseland a apporté une seconde breloque dorée à son pays à l’occasion du sprint dames très piégeux.

Revivez la course dans les conditions du direct

 

Le vent, combiné à l’altitude du site italien (1600 m), a grandement compliqué la tâche des athlètes qui, pour beaucoup, se sont cassées les dents sur le tir debout. Roeiseland, grâce à un tir correct à 9/10 (0-1) et un solide temps de ski (2e à 18 s. de la fusée allemande Denise Herrmann), est passée à travers la maille du piège pour s’emparer de son premier titre mondial individuel.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
BIATHLON - La Norvégienne Marte Olsbu Roeiseland a décroché le premier titre mondial individuel de sa carrière en s’imposant sur le sprint dames rendu compliqué par le vent et l’altitude d’Antholz. Les Françaises ont galèré face aux cibles… mais se sont rassurées sur la piste.

Marte Olsbu Roeiseland (NOR)  © Modica/NordicFocus.

BIATHLON - La Norvégienne Marte Olsbu Roeiseland a décroché le premier titre mondial individuel de sa carrière en s’imposant sur le sprint dames rendu compliqué par le vent et l’altitude d’Antholz. Les Françaises ont galèré face aux cibles… mais se sont rassurées sur la piste.

Susan Dunklee (USA), Marte Olsbu Roeiseland (NOR), Lucie Charvatova (CZE) © Modica/NordicFocus.

« Je suis très fatiguée mais aussi très heureuse. J’étais nerveuse mais j’ai tout donné sur la piste. C’était des conditions de ski compliquées avec cette neige lustrée mais j’ai essayé de bien poser mes skis », détaillait la désormais double championne du monde sur Eurosport.

Roeiseland créait la première sensation de ses mondiaux de biathlon italiens… mais pas la première surprise qui revient aux deux autres médaillées du jour qui ont su profiter des portes ouvertes par les favorites passées à côté !

 

Deux surprises et des désillusions

A 34 ans (fêtés ce jeudi), Suzan Dunklee s’est offert une incroyable médaille d’argent mondiale au bout de l’effort. Créditée d’un 10/10, l’Américaine s’est littéralement dépouillée pour arracher cette breloque à 6.8 s. de la Norvégienne. A bout de force, la vétéran de l’équipe US a d’ailleurs perdu 9 secondes en seulement 300 mètres avant de s’effondrer dans l’aire d’arrivée !

« Le dernier tour de piste a été très difficile, a-t-elle commenté sur l’antenne d’Eurosport. J’ai vraiment tout donné mais suis ravie de ce super podium avec un sentiment très positif dans cette ambiance et sur ce site magnifique… »

BIATHLON - La Norvégienne Marte Olsbu Roeiseland a décroché le premier titre mondial individuel de sa carrière en s’imposant sur le sprint dames rendu compliqué par le vent et l’altitude d’Antholz. Les Françaises ont galèré face aux cibles… mais se sont rassurées sur la piste.

Susan Dunklee (USA)  © Modica/NordicFocus.

L’autre surprise du jour est signée Lucie Charvatova, partie avec le dossard 80, et médaillée de bronze à 21 s. La Tchèque, qui apporte ainsi la deuxième breloque à son pays en deux courses, créditée d’un solide 9/10 (1-0), a devancé en toute fin de course l’Ukrainienne Olena Pidhrushna . Denise Herrmann, supersonique aujourd’hui terminait 5e malgré trois tours de pénalité.

BIATHLON - La Norvégienne Marte Olsbu Roeiseland a décroché le premier titre mondial individuel de sa carrière en s’imposant sur le sprint dames rendu compliqué par le vent et l’altitude d’Antholz. Les Françaises ont galèré face aux cibles… mais se sont rassurées sur la piste.

Lucie Charvatova (CZE)  © Modica/NordicFocus.

L’Allemande devançait les deux Italiennes Lisa Vittozzi (8/10 à 37,6 s.) et Dorothea Wierer (8/10 à 39 s.). Cette dernière faisait d’ailleurs la bonne opération du jour compte-tenu de la déroute de la désormais ex-numéro un mondiale Tiril Eckhoff passée à côté (59e à 2’08 mn et 6 tours de pénalité).

 

BIATHLON - La Norvégienne Marte Olsbu Roeiseland a décroché le premier titre mondial individuel de sa carrière en s’imposant sur le sprint dames rendu compliqué par le vent et l’altitude d’Antholz. Les Françaises ont galèré face aux cibles… mais se sont rassurées sur la piste.

Lisa Vittozzi (ITA) © Modica/NordicFocus.

BIATHLON - La Norvégienne Marte Olsbu Roeiseland a décroché le premier titre mondial individuel de sa carrière en s’imposant sur le sprint dames rendu compliqué par le vent et l’altitude d’Antholz. Les Françaises ont galèré face aux cibles… mais se sont rassurées sur la piste.

Dorothea Wierer (ITA) © Modica/NordicFocus.

 

Les bleues pas dans le coup derrière la carabine

Les Françaises, parties dans les 2e et 3e groupe de la liste de départ pour profiter de la piste qui a lustré et s’est donc accélérée au fil des tour n’ont pas su tirer profit des erreurs de nombreuses favorites et candidates aux médailles. Et surtout, elles se sont compliquées la tâche avant la poursuite de dimanche… Déclenchant une colère froide de leur entraîneur.

La meilleure d’entre elles est Célia Aymonier qui a su se reprendre sur le tir debout (2-0) avant d’accélérer en fin de course (15e à 50 s.). La biathlète des Fourgs réalisait au passage le 4e temps de ski juste derrière Justine Braisaz finalement 32e du jour (4 tours de péna). Anaïs Bescond terminait 20e sur ce site qu’elle adore alors que Julia Simon, 41e, n’a semble-t-il pas digéré sa défaillance sur le relais mixte d’ouverture.

Prochaine chance de médailles ce dimanche à 13h…

 

A lire aussi

Le coup de gueule de l’entraîneur Fred Jean

Le sprint féminin des Mondiaux en direct

Photo : Nordic Focus

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

1 Commentaire

    Laissez un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.