Biathlon : ce que l’on sait sur l’équipe de France

Quentin Fillon Maillet, biathlon, Nove Mesto
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLON – Samedi matin, Vincent Vittoz accorde un entretien à nos confrères de L’Equipe. De quoi en apprendre un peu plus sur la reprise de l’équipe de France de biathlon.

 

Hier, l’équipe de France de biathlon — comme les fondeurs et autres disciplines nordiques – aurait dû reprendre l’entraînement après des vacances méritées, la plupart du temps passées au soleil. A la place, les athlètes auront eu droit à un confinement pour cause de coronavirus qui prend fin le 11 mai.

Après, comme l’a indiqué la ministre des sports Roxana Maracineanu, il sera possible de pratiquer une activité sportive individuelle en plein air, en respectant les règles de distanciation physique, dans les espaces ouverts autorisés et en fonction de la situation sanitaire de chaque territoire (zone rouge ou verte). Une bouffée d’air frais qui vaut pour les biathlètes.

Vincent Vittoz, l’entraîneur des Français, travaille déjà sur le programme des prochaines semaines. « Les athlètes vont pouvoir faire du ski à roulettes, du vélo sur route, de la course à pied où ils veulent », indique-t-il dans L’Equipe de ce samedi. Il prévoit une « reprise progressive ». Reste la problématique de l’accès à un stand de tir. Mais précise-t-il, « il n’y a pas urgence ». Le premier stage pourrait être fixé au 2 juin. « Si on peut être filles ou garçons, pourquoi pas ? Mais on peut aussi mettre sur pied un stade de moins de dix personnes – six athlètes, deux entraîneur et un kiné. »

 

Des départs et des retours

L’Equipe en profite pour faire le point sur les effectifs : il évoque le départ de Franck Badiou, l’entraîneur de tir du groupe féminin. Il est remplacé par Jean-Paul Giachino. Un poste qu’il connaît bien pour l’avoir occupé de 2007 à 2018. Christian Favre, qui s’occupait des skis de Martin Fourcade, s’en va lui aussi.

Après les retraites de Fourcade et Aymonier, les effectifs changeront peu. Chez les hommes, Quentin Fillon-Maillet, Emilien Jacquelin, Simon Desthieux, Fabien Claude et Antonin Guigonnat seront rejoints par un biathlète évoluant en IBU Cup. Autrement dit, les tricolores seront toujours six. Quant au groupe A des filles, Anaïs Chevalier, qui est maman depuis octobre dernier, effectuera son retour. Là aussi, effectif stable. La Fédération française de ski devrait officialiser ces informations dans les prochains jours.

 

Photo : Nordic Focus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.