Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Justine Braisaz, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Justine Braisaz-Bouchet (FRA) - Manzoni/NordicFocus

Biathlon

Biathlon : ce qu’il ne fallait pas manquer

Nordic Magazine revient pour vous sure les fois marquantes des derniers mois sur la planète biathlon.

Ski de fond, Biathlon, Combiné nordique, Saut à ski, Ski nordique, Nordic Mag, Nordic Magazine

Biathlon : les infos essentielles des derniers mois

Depuis la fin du mois de mai, les informations relatives au biathlon se sont multipliées. Nordic Magazine, à soixante-dix jours du lancement de la coupe du monde 2022/2023, a sélectionné pour vous les nouvelles les plus marquantes des dernières semaines.

Enceinte, Justine Braisaz-Bouchet ne participera pas à l’hiver prochain

C’est sans doute la nouvelle la plus importante à retenir : la Savoyarde Justine Braisaz-Bouchet, championne olympique en titre de la mass-start, ne se présentera au départ d’aucune course la saison prochaine. C’est que la biathlète des Saisies (Savoie) est enceinte depuis ce printemps. La naissance de son premier enfant est attendue dans les prochains mois. Le Norvégien Tarjei Boe, d’ailleurs, va connaître la même joie d’ici quelques semaines.

Justine Braisaz, Prémanon, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Justine Braisaz-Bouchet (FRA) – Manzoni/NordicFocus

Un été rempli de stage pour les équipes de France

Tout au long des derniers mois, les groupes d’entraînement A et B de l’équipe de France de biathlon ont enchaîné les stages. Le collectif coupe du monde s’est ainsi rassemblé à Beaulieu (Haute-Loire), Prémanon (Jura), Sirdal (Norvège) avec le Blink Festival en point d’orgue, Bessans (Savoie) puis Oberhof (Autriche). Les membres du groupe B, eux, se sont entraînés à Prémanon, Font-Romeu (Pyrénées-Orientales), Bessans ou encore Oberhof, principalement au contact de leurs aînés.

Les sœurs Chevalier continuent leur carrière, les Norvégiennes Marte Olsbu Roeiseland et Tiril Eckhoff également

A la fin de l’hiver passé, l’avenir de plusieurs biathlètes était incertain. Ainsi, les Dauphinoises Anaïs Chevalier-Bouchet et Chloé Chevalier avaient hésité à poursuivre leurs carrières. Mais, à quelques jours du premier rassemblement de l’équipe de France, les sœurs iséroises ont annoncé à Nordic Magazine poursuivre leur aventure dans le monde du biathlon. Même décision pour les Norvégiennes Marte Olsbu Roeiseland et Tiril Eckhoff, grandes dames des deux dernières saisons, et pour l’Italienne Dorothea Wierer ou l’Allemande Denise Herrmann.

L'article continue sous la publicité
nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique








Chloé Chevalier, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Chloé Chevalier (FRA) à l’entraînement à Sirdal – FFS

Hugo Rivail, Eglantine Lombardot, Irene Lardschneider, Maya Hericher et Franziska Hildebrand, eux, s’arrêtent

Plusieurs biathlètes, eux, ont décidé de se stopper au cours de la fin du printemps et de cet été. En France, Hugo Rivail, pas retenu dans les groupes fédéraux en mai, a ainsi fait le choix de mettre le biathlon de côté, comme Méline, sa sœur, quelques semaines plus tôt. Eglantine Lombardot, la petite sœur d’Oscar, a fait de même en août après avoir participé au Blink Festival : des études en médecine sont maintenant son quotidien. A l’étranger, enfin, l’Italienne Irene Larschneider a dû se résoudre, pour soucis de santé, à s’arrêter tout comme l’Allemande Franziska Hildebrand, enceinte.

La Slovène Anamarija Lampic se met au biathlon

Pour une surprise, cette information en a été une extraordinaire ! Star dans le monde du ski de fond, où elle a notamment remporté un globe de cristal dans la spécialité du sprint, la Slovène Anamarija Lampic a effectivement décidé de passer au biathlon. Directement intégrée à l’équipe nationale, elle s’entraîne depuis la fin du printemps sous les ordres de Ricco Gross. C’est au début du mois de septembre qu’elle a disputé ses premières compétitions, à l’occasion des championnats de Slovénie d’été de Pokljuka (Slovénie).

Anamarija Lampic, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Anamarija Lampic (SLO) – Sloski

Un mercato du ski actif

Les mois de coupure sont propices aux changements d’équipementiers pour les biathlètes. Ces dernières semaines n’ont pas dérogé à la règle avec beaucoup de mouvements répertoriés dans le mercato du ski. Ainsi, Salomon s’est renforcé avec les recrutements de Lisa Vittozzi et Ingrid Landmark Tandrevold. Du côté de Rossignol, Caroline Colombo, Emilien Claude et Stina Nilsson débarquent tandis que la Belge Lotte Lie signe du côté de Madshus, qui a perdu gros avec le départ en retraite d’Anaïs Bescond.

Quentin Fillon-Maillet superstar

Roi de la dernière saison de biathlon avec le gain du gros globe de cristal et de cinq médailles olympiques, dont deux en or, le Jurassien Quentin Fillon-Maillet a complètement changé de dimension. Le Grandvallier a ainsi été invité à effectuer, en mai, le tirage au sort du tournoi de Roland-Garros puis dans la voiture du directeur de course lors de l’étape jurassienne du Tour de France. Il a aussi été dans le paddock du Grand Prix de France de Formule 1 du Castellet (Var). Mais tout cela n’a pas empêché Quentin Fillon-Maillet de s’entraîner et de remporter, début septembre, le Martin Fourcade Nordic Festival.

Quentin Fillon-Maillet, Novak Djokovic, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Amélie Mauresmo (FRA), Quentin Fillon-Maillet (FRA), Novak Djokovic (SRB), Gilles Moretton (FRA) – Yves Perret/YPMedias

Toujours pas d’interdiction pour les farts fluorés

Tous les étés, c’est la même histoire. L’Union internationale de biathlon (IBU) annonce la fin de tous les farts fluorés pour l’hiver à venir. Finalement, cet embargo est ensuite levé. Cela s’est donc de nouveau produit ces derniers mois. C’est enfaite la machine censée contrôler la présence, ou non, de fluor sous les skis qui n’est toujours pas fiable. Sans cela, impossible de mettre fin à l’utilisation de l’ensemble des farts fluorés, repoussée au début de la saison 2023/2024.

Lukas Hofer s’entraîne avec la Suède

Imaginez Emilien Jacquelin s’entraîner avec l’équipe nationale de Norvège. L’hypothèse, difficilement imaginable, est pourtant devenue une réalité avec l’Italien Lukas Hofer. A trois reprises, le Transalpin, opéré des deux épaules en début d’été, s’est effectivement entraîné au sein du groupe suédois, qui l’a adopté sans aucun problème. Après deux rassemblements effectués à Östersund (Suède), c’est entre le col de Lavazè (Italie) et Antholz (Italie) qu’il a rejoint ses coéquipiers scandinaves au début du mois de septembre.

Lukas Hofern Oskar Brandt, Malte Stefansson, Jesper Nelin, Peppe Femling, Martin Ponsiluoma, Sebastian Samuelsson, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Lukas Hofer (ITA), Oskar Brandt (SWE), Malte Stefansson (SWE), Jesper Nelin (SWE), Peppe Femling (SWE), Martin Ponsiluoma (SWE), Sebastian Samuelsson (SWE) – Vanzetta/NordicFocus

La Russie et Biélorussie, suspendues par l’IBU, créent la coupe du Commonwealth

Les fédérations russes et biélorusses de biathlon, suspendues par l’IBU dès le déclenchement de l’invasion de l’Ukraine par les troupes de Vladimir Poutine, ont décidé de prendre les devants. Si leur éjection du concours mondial du biathlon a été prorogée en septembre, la création de la coupe du Commonwealth, sous-entendu russe, a été actée. Les deux étapes estivales, à Sochi (Russie) et Minsk-Raubichi (Biélorussie), se sont déjà déroulées.

Les championnats du monde 2027 auront lieu en Estonie !

Pour la toute première fois, l’Estonie va accueillir, en 2027, les Mondiaux seniors de biathlon. C’est le site d’Otepää, hôte de sa première coupe du monde en mars dernier, qui a décroché la timbale. Une victoire obtenue lors du Congrès de l’IBU de la mi-septembre face à Kontiolahti (Finlande), qui avait déjà organisé l’évènement à trois reprises par le passé. C’est donc le vent de la nouveauté qui l’a emporté.

L'article continue sous la publicité
nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique








Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Quentin Fillon-Maillet (FRA), Sivert Guttorm Bakken (NOR) – Manzoni/NordicFocus

Concernant 2028, Le Grand-Bornand pourrait déposer sa candidature

En 2024, lors du prochain Congrès de l’IBU organisé à Belgrade (Serbie), on sait déjà que Hochfilzen (Autriche) candidatera pour obtenir les championnats du monde 2028 de biathlon. Mais, face au stade tyrolien, pourrait bien se trouver Le Grand-Bornand (Haute-Savoie). C’est que les parties prenantes réfléchissent, depuis de longs mois, à déposer un dossier de candidature. Réponse dans les prochaines semaines…

Johannes Thingnes Boe n’ira pas au-delà de 2026

Depuis des années, le biathlète norvégien Johannes Thingnes Boe, vainqueur de trois gros globes de cristal, évoquait 2026, et les Jeux olympiques organisés à Antholz (Italie), comme ligne de mire pour mettre fin à sa carrière. Cependant, au cours de l’été, le Scandinave a expliqué que, si la Norvège avait obtenu l’organisation des Mondiaux 2027, il aurait probablement poussé une année de plus. Mais la compétition, pour laquelle sa fédération n’a finalement pas candidaté, aura lieu, comme on l’a écrit, à Otepää (Estonie).

Johannes Thingnes Boe, Gautefall, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Johannes Thingnes Boe (NOR) – Emil Soergaard/NSSF

L’IBU fait sa révolution

Au milieu du mois de juin, un communiqué publié par l’IBU est venu mettre le feu aux rédactions : c’est qu’il a été décidé de remettre à plat le système d’attribution des points. Ainsi, les courses des Mondiaux ne compteront plus pour le classement général, les deux plus mauvais résultats de l’hiver ne seront plus retirés du décompte final et un nouveau barème de points a été mis en place. Alors qu’une victoire offrait par le passé 60 points, elle en donnera maintenant 90. 75 unités seront données au deuxième, 60 au troisième, 50 au quatrième, 45 au cinquième, 40 au sixième et ainsi de suite.

Fabien Saguez entre au bureau exécutif de l’IBU, Christophe Vassallo reste au comité technique et Olle Dahlin reconduit quatre ans comme président

Le 15e Congrès ordinaire de l’IBU, organisé du 15 au 18 septembre à Salzbourg (Autriche), a été l’occasion pour l’instance internationale de procéder à différentes élections. D’abord, le Suédois Olle Dahlin, seul candidat, a été réélu président pour quatre ans. Ensuite, Fabien Saguez, le boss de la FFS, a été plébiscité par les délégués présents en Autriche pour entrer au bureau exécutif de l’instance, dont le nouveau secrétaire général est l’Américain Max Cobb. Enfin, le Bornandin Christophe Vassallo, patron du comité technique depuis 2016, a été logiquement réélu membre de ce groupe pour un nouveau quadriennat.

Fabien Saguez, Olle Dahlin, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Les nouveaux membres du bureau exécutif de l’IBU, dont Fabien Saguez, deuxième en partant de la gauche – Manzoni/IBU

Kaisa Mäkäräinen entre à la commission des athlètes de l’IBU

Si elle n’a pas mené la candidature de Kontiolahti (Finlande) à la victoire concernant les Mondiaux 2027, la Finlandaise Kaisa Mäkäräinen a récemment été officiellement intronisée membre de la commission des athlètes de l’IBU. La légende finnoise, qui veut rendre au biathlon ce qui lui a donné, succède à ce poste au Norvégien Henrik L’Abbée-Lund.

Anaïs Bescond, Fabien Claude, Benjamin Daviet, Anthony Chalençon et Simon Desthieux ont défilé sur les Champs-Elysées

A l’occasion des festivités du 14 Juillet, la Morberande Anaïs Bescond, comme Simon Desthieux, Fabien Claude, Benjamin Daviet et Anthony Chalençon, a vécu un grand moment d’émotion. C’est qu’ils ont tous défilé sur les Champs-Elysées au sein de l’Armée des Champions. Un moment fort en émotion sur lequel la Jurassienne était revenue en longueur pour Nordic Magazine.

Anthony Chalençon, Anaïs Bescond, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Anthony Chalençon (FRA), Anaïs Bescond (FRA) – Antonin Albert

Célia Aymonier ouvre son cabinet de psychologue clinicienne

Un peu plus de deux ans après la fin de sa carrière, la Doubiste Célia Aymonier a annoncé, au cours de l’été, avoir ouvert son cabinet de psychologue clinicienne aux Fourgs (Doubs). Elle est spécialisée dans l’hypnothérapie humaniste pour l’accompagnement des malades et des aidants, la gestion du stress, le développement personnel ou encore l’accompagnement des projets de périnatalité.

Pas de relais mixte simple aux prochains Jeux olympiques

A la fin du mois de juin, le Comité international olympique (CIO) se réunissait pour décider du programme final des Jeux olympiques de Milan/Cortina 2026. L’IBU avait demandé l’intégration du relais mixte simple, seule épreuve présente aux championnats du monde à ne pas encore être olympique. Mais l’instance présidée par l’Allemand Thomas Bach a refusé cette demande. Il faut dire qu’avec onze épreuves médaillées lors du rendez-vous quadriennal, le biathlon est déjà bien loti.

L'article continue sous la publicité
nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique








Julia Simon, Antonin Guigonnat, biathlon, Nove Mesto
Julia Simon (FRA), Antonin Guigonnat (FRA) – Manzoni/NordicFocus

La Belgique inaugure un stade de biathlon

Au mois de juin, le stade de biathlon et de rollerski d’Elsenborn (Belgique), situé dans la province de Liège, a été inauguré. Un site flambant neuf, le premier du Plat Pays, sur lequel les biathlètes belges peuvent s’entraîner dans des conditions professionnelles. La course d’inauguration a d’ailleurs été dominée par le Vosgien Fabien Claude.

Pas de groupe jeunes/juniors en équipe de France de biathlon

Cet été, l’équipe de France de biathlon ne compte que deux groupes d’entraînement : le A avec les meilleurs athlètes du pays et le B avec la relève. Mais ce second collectif est bien plus étoffé que par le passé. C’est que des juniors sont venus le compléter, pour contrer la décision de la FFS de ne pas reconduire un groupe dédié. Un choix, d’ailleurs, que Stéphane Bouthiaux avait « assumé » dans nos colonnes.

Stéphane Bouthiaux, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Stéphane Bouthiaux (FRA) – Manzoni/NordicFocus

Les Bleus participeront à la quasi intégralité de la Junior Cup l’hiver prochain

Absente du circuit de la Junior Cup la saison passée, l’équipe de France sera bien de retour sur cette compétition l’hiver prochain. C’est Simon Fourcade, responsable avec Claire Breton des Bleus engagés sur cette compétition, qui l’a annoncé à Nordic Magazine : « Nous ne nous rendrons seulement pas sur la première épreuve de début décembre prévue à Martell, en Italie. On y participera à partir du deuxième week-end, prévu la semaine suivante à Obertilliach. Nous serons ensuite présents lors des deux week-ends de février [étape d’Haanja, en Estonie, et championnats d’Europe de Madona, en Lettonie, NDLR] et des Mondiaux [disputés à Schuchinsk, au Kazakhstan, NDLR] du mois de mars. »

Vincent Vittoz bat ses biathlètes sur L’Etape du Tour !

Le 10 juillet dernier, Vincent Vittoz, coach du groupe masculin de l’équipe de France, participait à L’Etape du Tour de France entre Briançon (Hautes-Alpes) et l’Alpe d’Huez (Isère). A ses côtés, Emilien Jacquelin, Fabien Claude et Antonin Guigonnat ont également pris le départ de cette difficile cyclosportive. Et c’est bien l’entraîneur de 49 ans qui a été le plus rapide à boucler le parcours !

Vincent Vittoz, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Vincent Vittoz (FRA) – Authamayou/NordicFocus

Sebastian Samuelsson et Dorothea Wierer doubles champions du monde d’été

Une fois n’est pas coutume, les championnats du monde de biathlon d’été ont rassemblé, à la fin du mois d’août à Ruhpolding (Allemagne), quelques-uns des meilleurs spécialistes de la planète. Si les Français et Norvégiens ont fait l’impasse sur le rendez-vous, les Suédois, Allemands, Tchèques, Suisses et autres Italiens étaient bien présents. Ainsi, il n’a pas été étonnant de voir Dorothea Wierer s’imposer sur le super sprint et la mass-start, Lisa Vittozzi sur le sprint, Philipp Horn sur le super sprint et Sebastian Samuelsson réaliser le doublé sprint/mass-start.

Le Franco-Américain Maxime Germain vice-champion du monde juniors d’été

Grand espoir du biathlon américain, Maxime Germain, né à Chamonix (Haute-Savoie) avant de s’exiler en Alaska, a réalisé un très bon été. D’abord sacré champion d’Amérique du Nord, il a ensuite remporté la médaille d’argent mondiale du super sprint à Ruhpolding (Allemagne) dans la catégorie des juniors.

Maxime Germain, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Maxime Germain (USA) – Manzoni/NordicFocus

César Beauvais s’installe en Norvège

Habitué à s’entraîner en France, le biathlète belge César Beauvais, désireux de passer un cap, a décidé, cet été, de s’exiler en Norvège. Il s’est ainsi installé à Lillehammer (Norvège) et s’entraîne au sein du Team Maxim, équipe comptant également dans ses rangs sa compatriote Lotte Lie.

Clément Dumont succède à Jean-Guillaume Béatrix à la tête de l’équipe nationale de Belgique

Démissionnaire en fin d’hiver dernier après quatre années passées comme entraîneur en chef du biathlon belge, le Français Jean-Guillaume Béatrix a été remplacé par Clément Dumont. Fils du regretté Christian Dumont, il a mis un terme à sa carrière il y a quelques années, pour se consacrer à ses études de kiné. Maintenant praticien, il voulait revenir dans le giron du biathlon et a sauté sur l’occasion avec ce poste de patron de l’équipe nationale de Belgique.

L'article continue sous la publicité