Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Clément Dumont, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Clément Dumont (FRA) - Manzoni/NordicFocus

Biathlon

Biathlon | Clément Dumont, nouveau coach de la Belgique : « C’est une belle aventure »

Nouvel entraîneur en chef de la Belgique, l’ancien biathlète français Clément Dumont accorde à Nordic Magazine un long entretien où il aborde tous les sujets chauds : sa nomination, son staff, ses athlètes et les objectifs des saisons à venir.

Biathlon : Clément Dumont, nouveau coach de la Belgique, se confie à Nordic Magazine

Jeudi, le Haut-Savoyard Clément Dumont, 29 ans, a été officialisé dans ses toutes nouvelles fonctions d’entraîneur en chef de l’équipe nationale belge de biathlon. Un poste tout nouveau pour celui qui était licencié au club de Chamonix (Haute-Savoie) durant sa carrière sportive, couronnée de succès chez les jeunes et les juniors.

« Je suis un jeune entraîneur, donc il y a une période d’essai sur la saison à venir, mais l’objectif, aussi bien pour les Belges que pour moi, est de faire l’olympiade et de pouvoir mener un projet solide de A à Z », explique-t-il alors qu’il va, dès dimanche, retrouver pour la première fois ses athlètes à Ruhpolding (Allemagne), lieu des Mondiaux d’été. Avant cela, entre deux patients, Clément Dumont, également kiné, s’est confié à Nordic Magazine. Entretien.

  • Pouvez-vous expliquer comment vous êtes devenu coach de l’équipe nationale belge de biathlon ?

C’est le bouche à oreille et le petit réseau du biathlon qui a fonctionné à plein régime ! Après le départ de Jean-Guillaume Béatrix, le DT belge, qui est Auvergnat, a parlé de ce poste autour de lui et, notamment, à Antoine Echavidre, coach au comité de Savoie. J’ai habité un petit peu avec lui l’hiver dernier et, en discutant, je lui avais dit que je voulais garder un pied, à côté de la kiné, dans la performance et dans le biathlon. Quand il l’a su, il a donc directement pensé à moi et m’a tout de suite prévenu et communiqué le contact. J’ai appelé dans la foulée et j’ai vu ce qui m’a été présenté comme une belle opportunité.

Clément Dumont, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Clément Dumont (FRA) – Manzoni/NordicFocus
  • Quand avez-vous su que vous étiez le nouvel entraîneur de la Belgique ?

J’ai candidaté et je suis monté en Belgique pour l’inauguration du stade d’Elsenborn [dans la province de Liège, NDLR] à la fin du mois de juin pour rencontrer tout le monde. Officieusement, après réunion avec les athlètes, j’ai été nommé à ce moment-là. Au début, quand ils m’ont dit que c’était moi, j’ai eu un petit coup de stress ! Je reste un jeune entraîneur qui, jusque-là, a plutôt travaillé en tant que conseiller avec quelques athlètes. J’ai eu l’habitude de me faire mes programmations et, à côté de la kiné, je me suis toujours tenu à jour sur ce qu’il se faisait dans l’entraînement et la préparation physique. L’entraînement, c’est ce qu’il m’anime réellement.

« Ils ne sont pas des inconnus pour moi et je ne suis pas un inconnu pour eux »Clément Dumont à Nordic Magazine au sujet des biathlètes belges

  • Vous débarquez à la tête d’une équipe que vous connaissez bien, n’est-ce pas ?

Florent [Claude], je le connais très bien, Thierry [Langer], on a couru ensemble en IBU Cup, César [Beauvais] était dans mon comité et j’ai croisé Lotte [Lie] sur le circuit junior et lors des IBU Cup. Ils ne sont donc pas des inconnus pour moi et je ne suis pas un inconnu pour eux.

Lotte Lie, Florent Claude, Oberhof, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Julia Simon
Florent Claude (BEL), Lotte Lie (BEL) – Manzoni/NordicFocus
  • Quel est le principal défi qui vous attend ?

Cela va être de manager un groupe, ce que je n’ai encore jamais fait. Qui plus est dans une équipe de Belgique où tout le monde est dispatché avec des cultures différentes. C’est un vrai challenge. Le management et l’organisation sont des compétences que j’avais envie de développer. C’est donc une superbe opportunité et je suis bien content d’avoir su la saisir !

« Je pense que c’est une vraie chance de pouvoir cumuler deux activités qui peuvent se compléter »Clément Dumont à Nordic Magazine

  • D’ailleurs, comment cela se passe depuis votre prise de fonction ?

Au départ, dès que Jean-Guillaume [Beatrix] a dit qu’il arrêtait, un autre entraîneur aurait dû arriver, mais cela a capoté… Le choix du nouveau coach s’est donc fait tardivement, ce qui m’a d’ailleurs profité ! Les biathlètes avaient déjà leur planification et leur programme d’entraînement entre ceux qui sont dans des équipes et ceux qui se gèrent tout seul. De mon côté, lorsque j’ai été pris, j’avais déjà signé des contrats de remplacement en kiné. Le fonctionnement de l’été et de l’automne, ce n’est donc pas du plein temps pour moi. Le but, là, cela va être de faire connaissance avec les athlètes sur les Mondiaux de Ruhpolding puis d’organiser le début de saison. Mais il y aura sûrement des stages entre les deux ! Cette année reste de la transition avec du renouvellement. Le gros de la responsabilité au niveau de la préparation, ce sera l’année prochaine.

Clément Dumont (FRA) – Nordic Magazine
  • Comment allez-vous gérer votre nouveau poste de coach avec celui de kiné ?

Jusqu’à l’hiver, je continue à faire un peu de kiné en remplacement. Je remplis les trous disponibles ! En parallèle, je vais prendre le temps de continuer à me former. Ensuite, au printemps/été, ce sera la kiné et l’automne/hiver, ce sera à 100% pour l’équipe de Belgique. Je pense que c’est une vraie chance de pouvoir cumuler deux activités qui peuvent se compléter. Je ne veux pas laisser tomber la kiné parce que je n’ai pas fait quatre années d’études pour rien ! Peut-être que, plus tard, je trouverais une structure qui accepte quelqu’un absent quatre mois de l’année…

« Ce qui est bien avec cette équipe belge, c’est que, dans le staff, on est trois kinés sur quatre ! »Clément Dumont à Nordic Magazine

  • Qui va vous entourer dans vos nouvelles missions ?

Le staff, hormis mon arrivée, reste le même avec Rémi [Borgeot] et Igor [Cuny] en techniciens et Lucie [Joulaud] en kiné. Ce qui est bien avec cette équipe belge, c’est que, dans le staff, on est trois kinés sur quatre ! C’est un ratio surpassant n’importe quelle nation. On est tous multi casquettes ! C’est une belle aventure.

  • Quel est l’objectif de l’équipe nationale de Belgique de biathlon pour l’hiver à venir ?

Ces quatre dernières années, l’objectif affiché, en plus des résultats individuels, était de monter un relais masculin compétitif pour faire un joli résultat aux Jeux olympiques. Là, sur les deux prochains hivers, le gros objectif, sur la coupe du monde, est individuel. Le but est que chacun des athlètes puisse s’exprimer et faire le meilleur résultat possible. Ils ont tous des objectifs assez élevés à remplir. Derrière, on veut construire un relais mixte pour les Jeux de 2026. L’arrivée de Maya [Cloetens] s’inscrit dans cette démarche.

« On ne va pas faire l’erreur de monter [Maya Cloetens] trop vite en coupe du monde, c’est une évidence »Clément Dumont à Nordic Magazine

  • C’est effectivement ce qu’elle avait expliqué à Nordic Magazine au moment d’officialiser son changement de nationalité sportive…

C’est cela ! J’ai déjà pu rencontrer les institutions sportives belges et c’est vraiment l’objectif affiché sur l’olympiade. Maya [Cloetens] est encore jeune, dans ses années juniors. On ne va pas faire l’erreur de la monter trop vite en coupe du monde. C’est une évidence. Elle a la tête sur les épaules, sait ce qu’elle veut et a bien compris cela. On va pousser dans son sens : qu’elle s’établisse d’abord en Junior Cup puis en IBU Cup afin d’être suffisamment performante sur un relais mixte de coupe du monde. Elle fera des apparitions quand elle le pourra, mais ce ne sera en aucun cas un objectif de début de saison.


A lire aussi


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

Ce lundi, à la veille de l'individuel d'ouverture de la coupe du monde de Kontiolahti (Finlande), les biathlètes se sont entraînés pour la dernière...

Biathlon

Découvrez le programme complet de la coupe du monde de biathlon d'Annecy - Le Grand-Bornand (Haute-Savoie), prévue dans quelques semaines.

Biathlon

Cette saison, la coupe du monde de biathlon démarre fort avec un enchaînement de quatre courses en seulement quelques jours.

Biathlon

Pendant tout l'hiver, un ancien biathlète présentera tous les sites de la coupe du monde. Pour débuter la saison, c'est la Savoyarde Justine Braisaz-Bouchet,...

Ski nordique

Voici le résumé de ce week-end nordique, avec tous les liens des articles publiés par Nordic Magazine.

Combiné nordique

Mattéo Baud revient pour Nordic Magazine sur son premier podium décroché en coupe du monde ce dimanche à Ruka (Finlande).

Biathlon

10:28. Au lendemain des sprints, ce sont des mass-starts qui étaient au programme de la coupe de Norvège de biathlon de Geilo (Norvège) ce...

Biathlon

Dans quelques jours, Cyril Burdet sa entamer son premier hiver à la tête du groupe féminin de l'équipe de France de biathlon.