Biathlon | Desthieux « Bizarre de se dire que c’est la fin de l’ère Fourcade »

BIATHLON - Martin Fourcade a terminé sa carrière de la plus belle manière en remportant la poursuite de Kontiolahti malgré des conditions difficiles. Il a devancé ses deux compatriotes Quentin Fillon-Maillet et Emilien Jacquelin (vainqueur du globe de la poursuite)… juste devant Johannes Boe, vainqueur du globe pour deux petits points !
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLON – Fabuleux vainqueur de la poursuite de Kontiolahti, la 83e victoire de sa carrière stratosphérique, Martin Fourcade a suscité l’admiration de ses coéquipiers. Qui lui ont rendu le plus beau des hommages avec ce fameux triplé.

 

Une sortie de rêve pour le patron Martin Fourcade

Difficile de rêver une plus belle sortie pour le plus grand champion français, voire mondial, de l’histoire du biathlon ! Ce samedi, pour la dernière course de sa carrière à Kontiolahti (à huis-clos pour cause de coronavirus), Martin Fourcade a quitté la scène mondiale avec une victoire, la 83e, et un superbe triplé français, Quentin Fillon-Maillet et Emilien Jacquelin montant sur le podium de cette poursuite !

10 ans jour pour jour après sa première victoire en coupe du monde, Fourcade s’en va donc avec le sentiment du devoir accompli et un peu plus que ça quand on observe la densité de l’équipe dans son sillage.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Et forcément ses coéquipiers ont salué leur illustre compatriote. « Martin l’a fait, jusqu’au bout, c’est vraiment une légende. J’ai moi aussi une annonce à faire : la saison prochaine, je serai le doyen de l’équipe et vais essayer d’amener de la sagesse dans le groupe », souriait Antonin Guigonnat.

 

« Un finish incroyable pour le globe »

« Il n’y a pas de regret à avoir pour le général, notait pour sa part Vincent Vittoz, l’heureux entraîneur de cette équipe de France. Il boucle la boucle 10 ans après, c’est encore une grande course pour toute l’équipe. C’est une belle année. »

De la joie, des sourires et des émotions, il y en avait aussi chez Simon Desthieux : « J’ai senti Martin différent ces deux dernières années. Notre monde du biathlon a souvent tourné autour de lui, c’est une sacrée page qui se tourne. On a partagé de magnifiques et immenses moments de sport partagés avec lui aux Jeux comme aux mondiaux. Ça fait bizarre de se dire que c’est la fin de l’ère Foucade. Ça va changer la dynamique de cette équipe… ce sera forcément très différent. »

Quentin Fillon-Maillet a aussi salué le parcours de son aîné : « C’est une magnifique course pour lui rendre hommage. Je suis content qu’il gagne, je me suis battu pour mettre Johannes derrière. C’est une belle journée pour terminer cette saison. Et ce finish au général est incroyable. »

La jeunesse aussi est forcément attristée de voir partir un géant du biatlhon. Fabien Claude l’assure : « C’est super de profiter de ces moments. Emil était censé asperger Martin, mais il m’en a mis pleins les yeux comme il en a mis plein les yeux à tous cette saison. C’est un beau livre qui se termine, il a toujours été un modèle, une idole, grand respect et merci à lui. »

Les yeux embués, Emilien Jacquelin, vainqueur de son premier globe en carrière (poursuite) perd plus qu’un ami, un coéquipier et un modèle… Le biathlète du Vercors, déjà pressenti comme le digne successeur de Fourcade aura fort à faire pour confirmer cette promesse.

 

Photo : Nordic Focus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.