Biathlon | Dopage : Johannes Boe prêt à prendre la relève de Fourcade

BIATHLON - Malgré un 10/10 et un solide temps de ski, Quentin Fillon-Maillet est tombé sur un os nommé Johannes Boe sur le sprint de Nove Mesto ! La mauvaise opération du jour pour Martin Fourcade, 6e à 9/10, qui concède quelques points au Norvégien dans le course au globe de cristal.
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLON – Après Martin Fourcade parti en retraite, qui va reprendre le flambeau dans la lutte contre le dopage dans le biathlon ? « Je suis prêt », assure le numéro un mondial, le Norvégien Johannes Thingnes Boe.

 

Biathlon : « Il est important d’avoir des gens qui prennent position »

Tout au long de sa carrière, le Français Martin Fourcade n’a cessé de lutter contre le dopage. Tous ceux qui ont franchi la ligne rouge ont eu affaire à lui. Gabriela Koukalova a, elle aussi, pris position à maintes reprises. Maintenant, les deux stars ont quitté la piste. D’autres voix doivent donc se faire entendre.

Interrogé par Dagbladet, Johannes Thingnes Boe s’est dit prêt à reprendre le flambeau. « Il est important d’avoir des gens qui prennent position. Jusqu’à présent, je pense que [Martin Fourcade et Gabriela Koukalova] ont fait un excellent travail pour notre sport et puisqu’ils ont pris leur retraite, de nouveaux visages doivent leur succéder », a-t-il déclaré.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Lors des championnats du monde à Antholz en mars dernier, le numéro un mondial était sorti de sa réserve. C’était après qu’Alexander Loginov, précédemment accusé de dopage, ait surpris tout le monde en remportant une médaille d’or au terme de l’épreuve de sprint. Il avait rappelé le passé du vainqueur auprès de La Chaîne L’Équipe : « Je ne pense pas que ce soit le meilleur vainqueur. » Il avait trouvé « très embarrassant » que le Russe ne s’arrête pas devant les médias.

D’autres, en particulier son frère Tarjei, avaient été moins diplomates et avait sorti la grosse artillerie. « Il a triché et s’est fait attraper pour dopage. Il me prend ma médaille. Je ne sais pas s’il est propre aujourd’hui. C’est un bon biathlète et un bon tireur, donc je ne suis pas vraiment surpris qu’il ait été performant derrière la carabine et sur les skis. Je dis seulement que lorsque vous prenez de l’EPO, vous le faites sciemment, ça n’arrive pas par accident. Sur les 107 athlètes qui ont pris le départ, tous sont d’accord pour dire que le vrai vainqueur est Français », avait-il affirmé à la télévision norvégienne TV2.  Allusion directe à Quentin Fillon-Maillet qui avait terminé à la deuxième place.

 

Biathlon, Johannes Thingnes Boe, Martin Fourcade

Martin Fourcade (FRA) et Johannes Thingnes Boe – Manzoni/NordicFocus.

 

Johannes Thingnes Boe entend donc désormais quitter sa réserve. À partir de cette saison, assure-t-il, il est prêt à faire entendre sa voix en dehors des compétitions et donc à davantage s’impliquer dans la vie du sport qu’il domine depuis deux hivers.

Cela vient d’être le cas pour l’interdiction du fart fluoré. « À moins qu’ils ne mettent quelque chose en place fin septembre-début octobre, les voyants commencent à clignoter », a estimé le Scandinave, s’exprimant le 19 septembre dernier dans un quotidien norvégien.

Comme les Allemands, il réclame des éclaircissements. Qui sera responsable en cas de « cas positif » ? Le biathlète exprime sa solidarité avec les techniciens. « Avant, ils étaient conduits à la potence quand nous avions une mauvaise glisse, mais maintenant ils peuvent subir la même peine s’il y a du fluor sous les skis alors même qu’ils savent qu’ils n’ont pas farté avec », dénonce-t-il.

Pas étonnant dès lors que le camion de fartage de l’équipe de Norvège ait été « désinfecté » de fond en comble.

 

Photo : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.