Biathlon | Dorothea Wierer : « J’ai apprécié mon pyjama les premières semaines »

Dorothea Wierer, biathlon, Antholz
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLON – La star transalpine du biathlon explique, dans une interview pour Vanity Fair, qu’elle a apprécié le confinement arrivé juste à la fin de sa saison. Elle martèle également, encore une fois, que les Jeux de Pékin 2022 seront son « dernier match ».

 

En Italie, Dorothea Wierer est une star, une icône même. Interviewée ce vendredi 17 juillet par le magazine de mode Vanity Fair, la double championne du monde d’Antholz, explique s’être « complètement reposée pendant trois semaines » après avoir terminé son hiver. Un repos forcé par le Covid-19 mais aussi salvateur après une longue et harassante saison couronnée de succès : « J’avais besoin d’un repos total », explique-t-elle.

Wierer, 30 ans, révèle également qu’elle a pu profiter de son domicile pour la première fois depuis ses 14 ans : « J’ai apprécié mon pyjama lors des premières semaines », image la Transalpine qui a repris l’entraînement depuis le début du mois de mai, comme le montre quotidiennement sur ses réseaux sociaux.

 

BIATHLON - Après les messieurs, place au bilan de la coupe du monde dames de biathlon avec trois athlètes qui ont survolé les débats : Dorothea Wierer, Tiril Eckhoff et la reine des mondiaux, Marte Olsbu Roeiseland. Julia Simon termine numéro 9 mondiale et meilleure tricolore. 

Dorothea Wierer (ITA) – Manzoni/NordicFocus

 

« Lindsey Vonn, pour ce mélange d’athlète et de femme »

Toujours apprêtée et souvent maquillée, Dorothea Wierer est un peu la Lindsey Vonn du circuit de biathlon. D’ailleurs, si elle dit qu’elle n’a été inspirée par aucun sportif dans sa jeunesse, elle précise que « s’il fallait en citer une, ce serait la skieuse Lindsey Vonn, pour ce d’athlète et de femme. J’aime me sentir bien dans ma peau : parfois je fais plus de maquillage, parfois moins, mais c’est quelque chose de personnel. J’essaie toujours de montrer l’aspect féminin dans mon sport, le biathlon, qui apparaît très masculin avec la carabine. »

Enfin, comme elle l’avait fait il y a quelques semaines à la NRK, l’Italienne a martelé son choix de continuer sa carrière jusqu’aux Jeux olympiques de Pékin 2022 : « C’est si loin mais je pense que ce sera mon dernier match. » Le rendez-vous est déjà donné !

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.