Biathlon | Emilien Jacquelin : « Johannes Boe se pose pas mal de questions »

Emilien Jacquelin, biathlon, Hochfilzen
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

BIATHLON – Après avoir distancé Johannes Thingnes Boe dans la dernière montée de la boucle d’Hochfilzen (Autriche) pour s’offrir la deuxième place de la poursuite, Emilien Jacquelin est revenu pour Nordic Magazine sur la forme affichée par le Norvégien.

 

Biathlon : « C’est étrange de voir Johannes évoluer comme ça », s’étonne Emilien Jacquelin

Il lui a refait le coup !Comme à Antholz (Italie) en février dernier lors des championnats du monde, Emilien Jacquelin a battu Johannes Thingnes Boe dans le dernier tour d’une poursuite. Cette fois, sur la piste d’Hochfilzen (Autriche) pour aller chercher la deuxième place, l’Isérois a fait plus fort en déposant le Norvégien dans l’ultime montée au prix d’un effort extraordinaire. Mais, en dix mois, tout a changé selon le Français : « Le Johannes des Mondiaux qui ne se posait pas de questions pour skier, n’est pas là aujourd’hui, révèle-t-il à Nordic Magazine. Aujourd’hui [Samedi], il n’a pas pris un relais et voulait rester dans les skis. »

 

Johannes Thingnes Boe, Emilien Jacquelin, biathlon, Hochfilzen

Johannes Thingnes Boe (NOR), Emilien Jacquelin (FRA) – Manzoni/NordicFocus

 

Une situation qui s’explique par un certain spleen traîné par Johannes Thingnes Boe, orphelin de Martin Fourcade : « Il me manque. Sa présence me motivait, me forçait à être meilleur, avant et pendant la course, expliquait-il à nos confrères de L’Équipe vendredi matin. Il était à un tel niveau que vous deviez aller encore plus loin dans vos retranchements pour réussir. »

« Si je n’avais pas lu cet article, j’aurais pensé qu’il était un peu limité physiquement. Mais, là, on se rend compte que Johannes se pose pas mal de questions en ce moment, abonde Emilien Jacquelin. Martin lui manque et je comprends parfaitement ses propos, j’ai connu la même phase. Ce n’est pas un aveu de faiblesse, il est seulement lucide là-dessus. C’est ce qui en fait un très grand champion. »

 

Johannes Thingnes Boe, biathlon, Hochfilzen

Johannes Thingnes Boe (NOR) – Manzoni/NordicFocus

 

La pause de Noël arrive à point nommé

Ce nouveau Johannes Thingnes Boe, moins rayonnant qu’à l’accoutumée et vainqueur à une seule reprise en huit courses individuelles depuis le début de l’hiver, doit maintenant être apprivoisé par ses concurrents. « C’est quelque chose de nouveau pour lui mais aussi pour moi parce que quand je ressors avec Johannes je m’attends à me mettre dans ses skis et subir sa course. Finalement, je skie devant lui. C’est quelque chose de nouveau mais la pause de Noël va lui faire du bien pour redevenir qui il a été, prévient Jacquelin. C’est étrange de le voir évoluer comme ça. »

pub

 

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.