Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Emilien Jacquelin, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Emilien Jacquelin (FRA) - Manzoni/NordicFocus

Biathlon

Biathlon : Emilien Jacquelin, un hiver fait de hauts et de bas qui se termine prématurément

Ce mercredi matin, Emilien Jacquelin a annoncé mettre un terme prématuré à son hiver : retour sur sa saison, faite de hauts et de bas.


Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

Biathlon : un début d’hiver (très) encourageant

Avant même le début de l’hiver, lors du Summer Tour d’Arçon (Doubs), dernière course de ski-roues de l’automne, Emilien Jacquelin avait glissé à Nordic Magazine que son problème était de ne pas être « bienveillant » avec lui-même. « Je suis tellement pointilleux et exigeant avec moi-même, de manière malsaine… J’en ai marre d’être comme cela parce que cela me coûte pas mal d’énergie », continuait-il.

Johannes Thingnes Boe, Sturla Holm Lægreid, Emilien Jacquelin, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Johannes Thingnes Boe (NOR), Emilien Jacquelin (FRA), Sturla Holm Lægreid (NOR) – Manzoni/NordicFocus

Quelques semaines plus tard en Suède, avant de mettre son premier dossard en compétition, le Dauphinois semblait en passe de réussir son pari, indiquant se « sentir bien » et pensant avoir « passé un cap aussi bien mentalement que physiquement ». Son mois de décembre confirmait la tendance avec trois podiums individuels décrochés coup sur coup entre Kontiolahti (Finlande) et Hochfilzen (Autriche). Des performances qui faisaient du Villardien le troisième meilleur biathlète de la planète derrière Johannes Thingnes Boe et Sturla Holm Lægreid.

En difficulté à partir du Grand-Bornand, en mise au vert début janvier en Italie

« Je suis satisfait de ce que je fais et dans mes temps de passage, indiquait-il à cette époque en conférence de presse. Cette année, on a retrouvé un grand Johannes [Thingnes Boe] donc je ne vais pas me prendre la tête plus que cela et continuer mon petit bonhomme de chemin. » Pourtant, dès la semaine suivante au Grand-Bornand (Haute-Savoie), là où il avait tant brillé par le passé, Emilien Jacquelin ne réussissait pas à performer.

Bosser sur sa « gestion des émotions » allait donc être son programme de la trêve de Noël : « Je ne vais pas tout remettre en question, mais je vais bien mettre l’accent sur le travail pour repartir d’un bon pied sur le mois de janvier », expliquait l’Isérois à Nordic Magazine depuis les Aravis.

Emilien Jacquelin, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Emilien Jacquelin (FRA) – Manzoni/NordicFocus

Malheureusement, la situation allait évoluer de mal en pis début janvier. Hors du top 60 du sprint de reprise de Pokljuka (Slovénie), le double champion du monde de la poursuite, poussé par le staff, partait se mettre quelques jours au vert à Val Ridanna (Italie) en compagnie de Patrick Favre. « Il a besoin de se retrouver parce qu’il s’est perdu après Le Grand-Bornand », révélait alors Vincent Vittoz.

Retour convaincant à Ruhpolding

Après quelques impasses, Emilien Jacquelin revenait donc à la compétition lors de la mass-start de Ruhpolding (Allemagne). Cinquième avec un 18/20 derrière quatre Norvégiens, il se rassurait et semblait être (de nouveau) lancé pleine balle sur la route des Mondiaux d’Oberhof (Allemagne).

L'article continue sous la publicité
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic






Emilien Jacquelin, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Emilien Jacquelin (FRA), Jesper Nelin (SWE) – Manzoni/NordicFocus

« Il y avait de l’appréhension de revenir sur cette mass-start parce que j’avais l’envie de bien faire, expliquait-il ensuite en zone mixte au micro de La Chaîne L’Equipe. Je suis venu là conquérant en voulant performer, mais aussi en me disant qu’il fallait que je prenne plaisir dans la performance. L’un va avec l’autre et c’est comme cela que je serai bon aux Mondiaux. Je ne suis pas loin du compte et je suis très content d’avoir retrouvé ce naturel, cette motivation et ce plaisir quand je cours, c’est ce qu’il m’a manqué [ces derniers temps]. »

Des Mondiaux difficiles en individuel, mais réussis sur les relais

A Antholz (Italie), sur les lieux du premier exploit de sa carrière, Emilien Jacquelin poursuivait sur sa lancée avec un top 10 et un top 15. Si bien qu’il débarquait en Thuringe, pour les Mondiaux, avec un but affirmé et affiché publiquement : réaliser le triplé sur la poursuite. « Je m’entraîne et je mets mon énergie pour cela. J’y crois. Je l’ai déjà fait deux fois. J’aime les challenges et je vais me battre pour cela. Si je n’y arrive pas, ce ne sera pas grave, j’aurais tenté. Je suis très content de retrouver une motivation intérieure comme celle-ci pour les championnats du monde. Je ne pense pas encore avoir montré mon 100 % cette saison, j’espère donc le faire ici », lançait-il.

Emilien Jacquelin, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Emilien Jacquelin (FRA) – Manzoni/NordicFocus

Deux jours plus tard, il remportait la médaille de bronze du relais mixte. Mais, encore une fois, c’est un bas qui allait suivre avec une trente-quatrième place, à 6/10, lors du sprint. Un résultat décevant qui le poussait à déclarer forfait pour la poursuite afin de mettre toute son énergie sur l’individuel. Là encore, c’est une déception qui attendait Emilien Jacquelin, trente-septième à 17/20. Même chose lors de la mass-start de clôture, terminée en vingtième position après un 15/20. Finalement, seul le relais, brillamment remporté avec ses collègues de l’équipe de France, lui aura donné le sourire.

« Le réservoir est vide »

« Malgré les moments difficiles, on est capables de relever la tête et de donner le meilleur. On a eu cette capacité d’y croire, on n’a pas eu peur des conditions, on s’est même dit que c’était notre jour. L’âme de l’équipe de France masculine est toujours là », lançait-il alors.

Mais, après quelques jours de réflexion, Emilien Jacquelin annonçait ce mercredi matin mettre un terme à sa saison. « Le réservoir est vide, écrit-il sur Instagram. […] Ces dernières années/mois ont été très intenses, sans réellement prendre le temps de couper et m’écouter. »


A lire aussi


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

A LIRE AUSSI

Biathlon

Tous les voyants sont au vert pour le biathlon qui continue de séduire de plus en plus.

Biathlon

Le biathlon allemand s'est donné rendez-vous au début du mois de juillet pour un gros stage de préparation.

Ski nordique

Le ski nordique a rendez-vous en Italie lors des prochaines olympiades en 2026. Mais le symbole olympique sera lui révélé au Japon.

Biathlon

L'Autriche veut attirer les Mondiaux de biathlon à Hochfilzen en 2028 ou en 2029.

Biathlon

Les trois skieurs alpins se sont essayés au biathlon lors d'une séance avec plus ou moins de réussite.

Biathlon

11:35. Lukas Hofer ne veut pas se presser. L’Italien l’a répété au fil de l’hiver, après avoir subi de nombreux pépins physiques ces dernières...

Biathlon

11:23. L’Allemande Julia Tannheimer a été l’une des grandes révélations de cette saison 2023/2024. À dix-huit ans, la jeune femme a découvert l’IBU Cup et...

Biathlon

9:50 En plein cœur de sa préparation estivale, Quentin Fillon-Maillet a troqué ses ski-roues et sa carabine pour un vélo. Le natif de Champagnole...