Biathlon : encore Tora Berger à Antholz, Sophie Boilley 7e

Elle est partie avec un handicap dans cette poursuite qu’elle a finalement remportée après un coup de théâtre au deuxième tir debout. Sophie Boilley termine dans le top 10.

 

downloader.php.jpeg

Tora Berger (© Christophe Pallot/Agence Zoom)

 

Marie-Laure Brunet n’a pas pris part à la poursuite d’Antholz, en fin de matinée. Hier, elle a choisi de se préserver pour le relais de demain. C’est donc sans la Pyrénéenne que la Norvégienne Tora Berger a gagné.

Au début, la Finlandaise Kaisa Mäkäräinen a imposé le rythme. Anastasiya Kuzmina a tenté de l’accrocher avant le second tir couché où elle a fortement rallongé son parcours, après ses trois pénalités. Ses fautes ont servi la Slovène Teja Gregorin et la Russe Teja Zaitseva.

C’était en tout cas le classement provisoire après 10 minutes de course. Marie Dorin-Habert était bien placée, dans le top 10, avec la Norvégienne Tora Berger et Andrea Henkel.

Avec une belle avance, Kaisa Mäkäräinen est entrée dans le stade pour son tir debout. Mais elle s’est révélée fébrile et a commis une faute. L’Ukrainienne Olea Pidhrushna en profita pour prendre la tête, grâce à un sans faute. Dans le même temps, Sophie Boilley progressait, contrairement à Marie Dorin-Habert, 18e avant les deux derniers tours.

Dans la forêt d’Anterselva, l’Ukrainienne et la Finlandaise débutèrent ce qu’il faut bien appeler une poursuite, avec la Slovène Teja Gregorin, avec sa combinaison jaune fluo, dans leurs skis. Les trois femmes étaient suivies à distance par la Russe Olga Vilukhina, puis par un groupe avec les prétendantes au titre de leader de la coupe du monde : Tora Berger et la Biélorusse Darya Domracheva.

Dernier tir debout décisive pour le quatuor qui arriva groupé dans le stade. En effet, ce fut un coup de théâtre auquel nous avons assisté. Les quatre biathlètes ont commis de nombreuses erreurs et perdirent toute chance dans l’anneau de pénalité. Elles ont complètement craqué, contrairement à Tora Berger qui s’envola en direction de la ligne d’arrivée. 6e victoire cette saison pour la Norvégienne, 22e triomphe de sa carrière malgré son retard initial.

Le podium est complété par Jana Gerekova et Dorothea Wierer.

Dans le camp français, la bonne affaire du jour est signée Sophie Boiley, 7e au classement général, le meilleur résultat de sa carrière en individuel. Marie Dorin-Habert 26e et Marine Bolliet 33e.