Biathlon | Enora Latuillière veut « commencer une nouvelle aventure »

une, ski de fond, biathlon, Enora Latuillière,
Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

BIATHLON – La Chamoniarde Enora Latuillière, vice-championne du monde de biathlon en 2015, a manqué le coche des sélections lors des championnats de France à Arçon. Et pense de plus au plus à une reconversion dans le ski de fond. Explications.

 

Latuillière : « Je vais m’essayer au nordique cet hiver »

  • Enora Latuillière, vice-championne du monde de relais en 2015, quelques saisons compliquées depuis cette médaille, quelques tests probants en ski de fond et notamment au KO sprint l’an dernier, comment va s’organiser votre saison ?

C’est encore un peu flou pour moi au niveau de l’organisation de la saison, j’ai raté les sélections à Arçon ce week-end et je ne vais pas pouvoir monter sur les premières coupe du monde de l’hiver.

Je vais essayer de faire beaucoup plus de sprints cet hiver. Je me suis toujours dit qu’après le biathlon je voulais me tester en ski de fond et en sprint.

Je ne fais pas une croix sur le biathlon mais c’est très mal parti pour cet hiver. Je vais m’essayer au nordique cet hiver, notamment sur les sprints ou je prendrai part à la première étape du World sprint série le 9 novembre à Ostersund. (sprint de 100m)

Avant ça il faut aussi que je me rapproche des coachs de biathlon et de ski de fond pour voir ce qui peut être réalisé.

 

  • Vous avez décroché une superbe 6e place sur le marathon suisse de l’Engadine l’hiver dernier au milieu de toutes les spécialistes. Une possible reconversion ?

J’aimerais bien être une nouvelle fois au départ cet hiver, l’Engadine m’a beaucoup plu pour son côté tactique et c’est une course longue distance à part qui est relativement facile avec une arrivée au sprint où je me débrouille pas trop mal. Alors pourquoi pas avoir comme objectif de viser le podium.

Concernant les autres longues distances, peut-être que je participerai à d’autres courses mais je sais très bien que ça sera dur (rires)…

 

Photo : Nordic Magazine

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.