Biathlon : entraîneurs, biathlètes, étapes… les principaux changements

ski nordique, biathlon, coupe du monde, Russie, Anton Shipulin, ski

BIATHLON –  A moins de 100 jours du lancement de la coupe du monde de biathlon 2018/2019, l’ inter-saison est souvent théâtre de mouvements au sein des différentes nations. 

 

Changement d’entraîneurs : peu de nations épargnées

De nombreuses nations du biathlon ont procédé à des changements d’entraîneur, comme en France où Vincent Vittoz a succédé à Stéphane Bouthiaux.

Parmi les plus importantes, Ricco Gross à la tête de l’équipe russe depuis 2015 s’occupera désormais des Autrichiens.

La République Tchèque a décidé, quant à elle, de faire confiance à l’expérimenté coach norvégien Egil Gjelland pour les femmes tandis que Zdenek Vitek passe de l’équipe féminine à l’équipe masculine.

La Norvège a choisit l’ Italien Patrick Oberreger pour le tir féminin.

L’ Italie, après le départ pour la France de Patrick Favre, a nommé Niccolo Campriani pour lui succéder. Zingerle et Zattoni s’occuperont de l’équipe A transalpine.

Khovantsev et Noritsyn seront respectivement à la tête de l’ équipe hommes et femmes pour la Russie, et Hönig entraîneur de tir pour l’Allemagne.

Kahkonen (Finlande) et Johanson (Suède), tous deux en poste au sein de l’ équipe Américaine, marquent leur retour dans leur pays d’origine. Greis pour les hommes et Auchentaller pour les femmes n’ont pas hésité à poser leurs bagages outre Atlantique. Prokunin sera en charge des féminines ukrainiennes et Bilova de celle de Pologne. Enfin pour Velepec, se sera la Slovénie.

Biathlètes : de nombreux départs et pas des moindres

une, biathlon, Ole Einar Bjoerndalen

Ole Einar Bjoerndalen (NOR) –  Manzoni/NordicFocus.

A chaque fin de saison, et encore plus après une année olympique, nombreux sont ceux qui décident de raccrocher ski et carabine. L’ équipe de Norvège n’ échappe pas à cette règle en voyant deux des plus grands noms du biathlon mondial tourner la page. Ole Einar Bjoerndalen tire sa révérence après 25 années au plus haut niveau, 95 victoires en coupe du monde (record à ce jour), treize médailles olympiques, 45 médailles mondiales et six fois vainqueur du classement général de la coupe du monde, il aura marqué sa discipline avec un palmarès incroyable.

Emil Hegle Svendsen (NOR) – Manzoni/NordicFocus.

Son compatriote Emil Hegle Svendsen a lui aussi décidé de passer à autre chose : 38 victoires en coupe du monde, huit médailles olympiques, vingt-et-une médailles mondiales et vainqueur du classement général de la coupe du monde lors de la saison 2009/2010.

Deux palmarès qui suscitent admiration et respect pour ces deux grands champions.

Toute une génération raccroche

Biathlon, coupe du monde, IBU, Jean-Guillaume Béatrix, ski nordique, hiver, entraîneur, Belgique, équipe

Jean-Guillaume Béatrix (FRA) –  Manzoni/NordicFocus.

 

Du côté masculin, il faut rajouter à cette liste le Français Jean-Guillaume Béatrix qui a rejoint le staff de la Belgique.

Tim Burke, lui, intègre l’encadrement de l’ équipe américaine.

Le seul champion du monde de biathlon américain Lowell Bailey, Soukup et Graf ne seront pas non plus au départ de cette nouvelle saison.

 

BIATHLON - Malade durant la semaine, Martin Fourcade a affiché un visage offensif pour monter sur le podium de la mass-start de Kontiolahti. Il a surtout creusé l'écart sur son dauphin Johannes Boe.

Anton Shipulin (RUS) –  Manzoni/NordicFocus.

Reste à connaître la décision pour Anton Shipulin  pour les saisons à venir. Victime d’une mononucléose, cette année semble déjà bien compromise pour le Russe. Le verdict devrait tomber cet automne.

La liste des départs pour les féminines est également très importante. Côté français Marie Dorin-Habert, toute jeune retraitée depuis la fin de saison dernière.

Au niveau international, on notera également les retraits pour : Tofalvi, Ransom, Fenne, Nowakowska, Podchufarova, Oberhofer, la quadruple championne olympique Darya Domracheva et la Tchèque Gabriela Koukalova, ancienne vainqueur du gros globe de cristal.

Un retour sur un ancien site olympique

Contrairement à ces dernières années, la saison ne débutera pas à Ostersund (Suède), mais à Pokljuka (Slovénie). Le mois de février sera marqué par deux étapes en Amérique du Nord avec un retour sur le site olympique de Salt Lake 2002, Soldier Hollow (USA). Si la Suède ne donnera pas le coup d’ envoi de la prochaine saison, elle accueillera les championnats du monde du 7 au 17 mars 2019.

 

Photos : NordicFocus

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.