Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Simon Fourcade, biathlon, Arçon, Nordic Mag, nordicmag
Simon Fourcade (FRA) - Manzoni/NordicFocus

Biathlon

Biathlon | Euro juniors de Pokljuka : le bilan de Simon Fourcade

Après les beaux championnats d’Europe juniors de biathlon de Pokljuka (Slovénie), Simon Fourcade revient en exclusivité pour Nordic Magazine sur le bilan de cette semaine slovène.

Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

Biathlon : Simon Fourcade fait le bilan des championnats d’Europe juniors de Pokljuka pour Nordic Magazine

  • Vous venez de terminer les championnats d’Europe juniors avec un joli bilan de 8 médailles : on vous imagine satisfait…

C’est un très bon bilan avec une semaine qui a très bien débuté avec le doublé de Camille Coupé et de Jeanne Richard sur l’individuel. Jeanne qui encore une fois claqué une médaille sur la première course comme elle l’a fait aux Jeux olympiques de la jeunesse 2020 et aux Mondiaux d’Obertilliach l’année dernière.

Cela a permis de très bien lancer la semaine, de donner beaucoup d’envie et cela a également dissipé un peu les doutes que pouvaient avoir les athlètes puisque nous avions fait le choix de ne pas engager nos athlètes sur les trois premières étapes de la Junior Cup.

Camille Coupé, Jeanne Richard, Pokljuka, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Camille Coupé (FRA), Jeanne Richard (FRA) – Reichert/IBU
  • Justement, avec le recul, cette stratégie française de laisser les juniors sur la scène nationale apparait-elle comme une bonne décision ?

Oui, c’était un choix de l’ensemble du staff. Jusqu’à l’an dernier, les athlètes courraient sans arrêt, faisaient des sélections pour les courses internationales puis redescendaient sur les circuits nationaux avant de repartir à nouveau. Nous avons estimé que cela ne permettait pas de construire les jeunes athlètes.

  • Ce qui est aussi très positif c’est de voir que plusieurs athlètes sont montés sur les podiums…

Oui cela a déroulé de manière presque parfaite avec une médaille à chaque course, sauf sur le sprint masculin. Mais, même sans parler uniquement des médaillés, on est sur des athlètes qui ont tous, à un moment donné, montré de très belles choses. On a quatre 20/20 en course dont trois athlètes qui font leurs premiers pleins. On est vraiment dans le bon état d’esprit. Les athlètes ont connu une semaine exceptionnelle sur tous les plans : que ce soit sur le sportif ou sur l’aventure humaine qu’on a vécu tous ensemble. Donc, au delà du bilan comptable et des médailles, on a de beaux espoirs pour la suite.

« Nous avons une génération d’athlète qui est la plus dense au monde »Simon Fourcade à Nordic Magazine

  • Plusieurs jeunes nés en 2003 avaient été surclassés et terminent eux aussi avec un beau bilan : cela aussi doit être un motif de satisfaction…

Oui, on a par exemple Gaëtan Paturel qui fait une médaille sur l’individuel devant Corentin Jacob et Edgar Geny qui termine quinzième sur le sprint. Mais j’avais assez peu de doutes sur le niveau de nos jeunes. Le seul que nous pouvions avoir était dans le niveau que pouvait avoir nos athlètes face à la concurrence internationale. Mais je n’avais pas de doute sur la densité de la sélection puisqu’il y avait très peu d’écart lors des dernières coupes de France. C’est très encourageant. Je le dis sans prétention, nous avons une génération d’athlète qui est probablement la plus dense au monde. Je le dis sincèrement, c’est ce qui se détache quand on voit ce qu’il se passe sur nos courses nationales. Je retiens aussi qu’au delà des sept garçons et des sept filles que l’on a pu emmener sur ces championnats d’Europe juniors, il y a encore d’autres athlètes qui ne sont pas passés loin de la sélection et qu’on reverra à l’avenir.

Gaëtan Paturel, Pokljuka, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Gaëtan Paturel (FRA) – Reichert/IBU
  • L’absence des Norvégiens et des Suédois vous amène-t-elle à nuancer ces beaux résultats ?

Oui et non parce que les Norvégiens sont un peu dans la même stratégie que nous, à vraiment axer leur politique sportive sur la formation. Je nuance un petit peu mais, quand je regarde les résultats des Mondiaux juniors l’an dernier à Obertilliach, les Norvégiens n’étaient clairement pas au-dessus. Et puis, il ne faut pas oublier que parmi nos meilleurs juniors certains étaient en IBU Cup. Donc je ne crois pas que leur absence remette tout en cause. Pour avoir discuté avec les coachs norvégiens par le passé, ils me disaient qu’ils étaient un peu face à un trou générationnel. Mais il ne faut pas rêver, il y aura toujours des individualités exceptionnelles en Norvège. Le juge de paix ce seront les championnats du monde juniors qui auront lieu à Soldier Hollow en février !

« Pour les Mondiaux de Soldier Hollow, la sélection se fera parmi les athlètes présents à Pokljuka »Simon Fourcade à Nordic Magazine

  • Justement pouvez-vous nous éclairer sur les sélections pour ces Mondiaux juniors ?

Nous avons quatre places plus un remplaçant chez les hommes et pareil chez les dames. Nous n’engagerons probablement pas de coureurs dans la catégorie jeunes [nés en 2003 et après, NDLR], sauf s’il s’avère qu’ils sont devant des juniors dans notre sélection. C’est peu, mais il y a clairement un choix budgétaire et logistique, nous y allons avec un staff réduit avec Claire Breton et moi-même, plus deux techniciens. Ce n’était donc pas envisageable de courir tous les jours. Le quatrième et cinquième de la sélection se répartiront les courses entre individuel et sprint/poursuite car il n’était pas envisageable d’emmener quelqu’un aux États-Unis sans lui donner la possibilité de courir. La sélection se fera parmi les athlètes présents à Pokljuka. Il y a également deux athlètes déjà sélectionnés [parmi les juniors qui disputeront l’IBU Cup d’Arber, NDLR]. Mais, vu la densité qu’on a eu à Pokljuka, on se laisse une petite marge de discussion.

  • Quel sera le programme pour ces sélectionnés ?

Cela va dépendre de leurs statuts, les athlètes FFS devraient courir une course sur les deux prévus ce week-end au Col de Porte. Pour les athlètes Comité, je ne vais pas intervenir dans la programmation. Nous aurons ensuite un stage en altitude à Bionaz, en Italie, du 7 au 13 février.

Théo Guiraud-Poillot (FRA – Nordic Magazine
  • Un mot sur Théo Guiraud-Poillot qui était prévu dans la sélection pour Pokljuka et qui a été remplacé au dernier moment…

Oui, il a malheureusement contracté la Covid-19 juste avant les championnats d’Europe juniors et a été remplacé par Corentin Jacob. Du coup, on l’a monté sur l’IBU Cup d’Arber. C’est vrai qu’il fait un peu les frais de cela parce qu’il ne pourra pas prétendre aux championnats du monde juniors. Il avait vraiment fait de très belles sélections, je compatis à sa déception. Mais c’est un athlète qui a beaucoup de qualités, qu’on voit évoluer depuis plusieurs saisons, et je n’ai pas de doute sur le fait qu’on le verra sur les futures échéances dans les années à venir..


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

A LIRE AUSSI

Biathlon

L'équipe de France de biathlon arrive sur le territoire norvégien pour deux grosses semaines de préparation.

Ski de fond

Retrouvez quelques clichés du stage de préparation des fondeurs tricolores qui font étape dans le Jura en vue de la prochaine saison de ski...

Biathlon

Le président de la République va se rendre au conseil du CIO ce mercredi pour appuyer la candidature tricolore pour les Jeux olympiques 2030.

Biathlon

14:05. Alors que les biathlètes masculins du groupe de Simon Fourcade et Jean-Pierre Amat ont récemment annoncé qu’ils prendraient le départ de la terrible...

Biathlon

Les deux icônes du biathlon et du ski de fond sont allés à la rencontre des cyclistes qui ont marqué cette édition du Tour...

Combiné nordique

La semaine dernière, l'équipe de France de combiné nordique était en stage dans le Tyrol autrichien.

Ski de fond

En hiver le ski de fond, en été la course à pied, Sophia Laukli a trouvé son fonctionnement et elle ne compte pas le...

Ski de fond

Après une carrière plus que réussie dans la ski de fond, Dario Cologna s'occupe désormais de la nouvelle génération suisse.