Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Eve Bouvard, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Eve Bouvard (FRA) - Authamayou/NordicFocus

Biathlon

Biathlon | Eve Bouvard après son passage en équipe nationale de Belgique : « Une très belle opportunité que je ne pouvais plus avoir en France »

Pour Nordic Magazine, la biathlète savoyarde Eve Bouvard, 23 ans, explique pourquoi elle a décidé de prendre la nationalité sportive belge.


Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

Biathlon : Eve Bouvard est une biathlète belge

Mercredi, la Savoyarde Eve Bouvard, 23 ans, a annoncé à Nordic Magazine son changement de nationalité sportive. Dorénavant, donc, la biathlète sacrée championne du monde juniors du relais en 2021 défendra les couleurs de la Belgique, le pays de sa maman. Dans un entretien, elle en explique les raisons et ses objectifs.

  • Comment en êtes-vous arrivée à décider de prendre la nationalité sportive belge ?

Il y a deux saisons, j’étais en équipe de France B. A la suite de cet hiver-là, j’ai été écartée des groupes [fédéraux, au printemps dernier]. J’ai donc intégré le groupe post-bac du comité de Savoie et, avec Rachel [Demangeat, sa coach], je me suis mis l’objectif de remonter à l’international. C’est à ce moment-là que Maya [Cloetens] est partie pour la Belgique, mais j’avais toujours cette envie de reprendre des sélections en France. J’y croyais encore.

  • C’est donc au cours de l’hiver que vous avez pris votre décision ?

Lors des premières sélections [pour les IBU Cup, NDLR], je suis la première non sélectionnée. On refait ensuite des sélections, mais cela ne passe pas non plus. Je commence donc à avoir des doutes et, au fur et à mesure de la saison, cela a été de pire en pire. Je sentais que j’arrivais au bout du système français. Chez les seniors, c’est de plus en plus compliqué de pouvoir se sélectionner parce que les groupes sont bien établis et que cela performe bien à l’international chez les filles. En voyant cela, j’ai eu un moment d’hésitation, mais j’ai senti que je n’étais pas prête à arrêter le ski. En février, je me suis donc axée sur un autre projet et j’ai pensé à la Belgique.

« J’ai pris ma décision de partir avec la Belgique après un bon mois et demi de réflexion »Eve Bouvard à Nordic Magazine

  • Comment se sont passés les premiers contacts avec la Belgique ?

Rachel [Demangeat] connaît très bien Clément [Dumont, le coach de la Belgique]. Après les dernières sélections, elle lui a envoyé un message puis il m’a contacté aux alentours de la mi-février. A ce moment-là, je n’avais aucune idée de ce dont j’avais envie et besoin pour la suite. J’avais aussi les études qui prenaient pas mal de temps et la saison qui ne se passait pas extrêmement bien. Finalement, j’ai pris ma décision de partir avec la Belgique après un bon mois et demi de réflexion.

Eve Bouvard, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Eve Bouvard (FRA) – Marie Lombard
  • Comment se profile ce nouveau projet belge et quels sont vos objectifs pour cette première année sous les couleurs du plat pays ?

Il va y avoir une organisation d’équipe classique avec un groupe composé de trois filles [Eve Bouvard, Lotte Lie, Maya Cloetens, NDLR] et de quatre garçons [Florent Claude, Thierry Langer, César Beauvais, Marek Mackels, NDLR]. L’objectif est de créer une cohésion de groupe avec une dizaine de jours de stage par mois pendant l’été. Concernant mes objectifs, le but en début de saison sera de reprendre sur les IBU Cup. J’en ai déjà fait par le passé, mais je dois me remettre dans le bain et retrouver le rythme international. Suite à cela, j’essayerai de monter sur la coupe du monde et d’y faire de belles choses, comme aux championnats du monde où on aura trois quotas.

« Cette persévérance m’amène à penser que je n’ai pas terminé mon chemin dans le biathlon »Eve Bouvard à Nordic Magazine

  • Même si ce projet belge vous permet d’atteindre des objectifs que vous ne pouviez plus réaliser avec la France, est-ce difficile de quitter les couleurs françaises ?

C’est pour cette raison que j’ai pas mal hésité ! Petite, en voyant Martin Fourcade ou Marie Dorin-Habert performer, j’avais cette image de la France qui rayonne et j’avais ce rêve d’en faire partie. La quitter, c’est un peu bizarre, mais je ne dirais pas que je suis triste. J’ai fait mon parcours avec la France et la Belgique est une très belle opportunité que je ne pouvais plus avoir [dans le système français]. Je dis adieu à ce rêve d’enfant, mais j’ai d’autres objectifs et rêves pour le futur.

Eve Bouvard, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Eve Bouvard (FRA) – Marie Lombard
  • Rachel Demangeat, votre désormais ancienne coach, disait de vous la semaine passée que votre poursuite de carrière l’hiver dernier montrait votre motivation : est-ce cela qui vous a donné l’envie de continuer ?

J’aime à croire que je suis une personne persévérante. Peut-être que j’ai tort, mais cette persévérance m’amène à penser que je n’ai pas terminé mon chemin dans le biathlon et que je peux produire quelque chose en plus que ce que j’ai déjà fait. C’est cette ambition qui m’a portée et m’a fait tenir sur la fin de la saison dernière. C’est elle qui me booste pour reprendre les entraînements !

« Le système français des sélections ne m’allait pas »Eve Bouvard à Nordic Magazine

  • Après avoir décidé il y a un an de devenir Belge, Maya Cloetens expliquait dans nos colonnes l’hiver dernier que le fait de ne plus avoir de sélections à gérer l’avait libéré : pensez-vous que l’effet sera le même pour vous ?

C’est compliqué de dire dès maintenant que cela va m’aider. Ce qui est sûr, en revanche, c’est que le système français des sélections ne m’allait pas. J’ai adoré faire ma saison avec la France quand on est allés aux Mondiaux [juniors d’Obertilliach en 2021, NDLR]. J’étais l’outsider qui arrivait des comités et j’ai adoré cette position d’attaquante. Ce que je n’avais pas aimé la saison suivante, alors que j’étais en équipe de France, c’était de défendre ma place et mes performances. J’étais déstabilisée. C’est pour cela que je pense que le fait d’aller en Belgique sans cette place à défendre et juste faire du ski pour moi peut être intéressant et riche d’apprentissage.


A lire aussi


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

A LIRE AUSSI

Ski nordique

20:46. Ce 23 juin, en plus d’être une journée olympique, ce dimanche a également été l’occasion de célébrer le centenaire des Jeux olympiques d’hiver...

Ski nordique

La flamme olympique faisait étape à Chamonix, en Haute-Savoie, ce dimanche 23 juin.

Ski nordique

À Autrans (Isère), Marie Dorin-Habert a remporté haut la main le trail du Sentier des Ours.

Ski de fond

08:53. Depuis de longs mois, Krista Pärmäkoski – victorieuse à une reprise l’hiver dernier sur la coupe du monde de ski de fond –...

Ski de fond

Quelques athlètes du Team Vercors Isère sont actuellement à l'entraînement sur le glacier de Tignes (Savoie) pour préparer la nouvelle saison de ski de...

Biathlon

12:30. À bientôt un mois du début des Jeux de Paris, de nombreux sportifs se passent la mythique torche de jour en jour dans...

Biathlon

10:24. En mars 2023, à l’occasion de la mass-start de clôture d’Oslo-Holmenkollen (Norvège), Mari Eder faisait ses adieux à la coupe du monde de...

Ski de fond

09:24. Du 26 février au 9 mars 2025, c’est à Trondheim, en Norvège, qu’auront lieu les championnats du monde de ski de fond. Un...