Biathlon | Evgeny Ustyugov : « Nous irons jusqu’au bout »

Evgeny Ustyugov
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

BIATHLON – L’ancien biathlète russe Evgeny Ustyugov a déclaré dans une interview qu’il comptait contester le jugement rendu mardi par le Tribunal arbitral du sport de Lausanne qui le reconnaît coupable de dopage.

 

Biathlon : « Nous irons jusqu’au bout »

Mardi, le Tribunal arbitral du sport de Lausanne a reconnu Evgeny Ustyugov coupable de s’être dopé, confirmant ainsi une décision de l’IBU.

Chez nos confrères russes de Sport-express, l’ancien biathlète annonce qu’il ne s’avoue pas vaincu. « Tout ceux qui sont nés en URSS ont appris à ne jamais abandonner », justifie-t-il. Et d’ajouter : « Je pense que nous irons jusqu’au bout dans tous les cas et ferons appel de cette injustice de toutes les manières possibles. »

Dans l’interview, il conteste d’abord les accusations sur le fond. « Les premières suspicions sont arrivées en 2016, quand mon passeport sanguin a été considéré comme suspect. L’année d’après, soit trois ans après la fin de ma carrière, j’ai reçu deux visites d’agents de l’IBU, ils m’ont fait une prise de sang. Sur la base de ces analyses, en 2018, les experts de l’IBU ont admis que j’avais une mutation génétique et qu’un taux élevé d’hémoglobine chez moi était normal », rappelle-t-il.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Ce qu’il ne comprend pas, c’est pourquoi, en 2020, la fédération internationale de biathlon a décidé « pour de troubles raisons » de rouvrir l’affaire devant le Tribunal arbitral du sport. Selon lui, il n’y aurait « aucun nouveau élément de preuve. » Mais, dénonce-t-il, « les experts en passeport biologique de l’IBU ont radicalement changé d’avis » à son sujet.

Par ailleurs, Evgeny Ustyugov estime que sur la forme il y a aussi beaucoup à redire. La durée de prescription est par exemple un point qu’il avance pour sa défense. Comme il a pris sa retraite en 2014, il considère qu’il n’avait pas à être poursuivi. « Il est clair que l’IBU agit de mauvaise foi en violation de tous les principes », s’énerve-t-il.

Il est vrai que les conséquences du verdict du TAS pourraient être grandes pour le biathlète. Si le jugement venait à être confirmés, Ustyugov pourrait être privé de l’or ainsi que du bronze en relais (avec Ivan Tcherezov, Maxim Tchoudov et Anton Shipulin) des Jeux olympiques de 2010 à Vancouver. À Sochi, le titre, qui avait été décerné à l’équipe de relais russe, pourrait être perdue à son tour.

 

À lire aussi :

 

Photo : Agence Zoom.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.