Biathlon | Fillon-Maillet : « Je m’exprime à 100% »

BIATHLON - Et de deux médailles de bronze pour Quentin Fillon-Maillet, heureux troisième de la poursuite des mondiaux à Östersund. Les réactions des Français.

BIATHLON – Et de deux médailles de bronze pour Quentin Fillon-Maillet, heureux troisième de la poursuite des mondiaux à Östersund. Les réactions des Français.

 

Grand bonheur pour Quentin Fillon-Maillet

Le contraste est saisissant sur le podium de la poursuite des championnats du monde de biathlon à Östersund. D’un côté, Quentin Fillon-Maillet tout sourire, heureux de décrocher sa deuxième médaille mondiale. De l’autre, Johannes Boe, pourtant vice-champion du monde de l’exercice. Le Norvégien sait qu’il a lui même perdu et titre et l’a offert à Pidruchnyi

Au moment d’exprimer son bonheur, le tricolore est revenu sur une course où il était plutôt mal engagé avant de signer un énorme finish face à Tarjei Boe pour prendre le bronze…

 

Les réactions des Français sur L’Equipe

une, biathlon, championnats du monde, Quentin Fillon-Maillet, Östersund 2019,  biathlon

Quentin Fillon Maillet (FRA) © Tumashov/NordicFocus. 

  • Quentin Fillon-Maillet : Je m’exprime à 100%

« Ça a bien marché hier, j’avais envie de bien faire aujourd’hui. Même si j’ai moins bien construit cette course par contre. La dernière balle me coûte aussi très cher pour jouer la victoire ou pas loin. J’étais un peu moins bien sur les skis. J’aurais aimé qu’Antonin ou Martin partagent ce podium avec moi. Dans le dernier tour, en relayant Tarjei Boe, j’ai appuyé la relance pour ensuite garder la meilleure trajectoire avant la ligne droite. J’ai été surpris car quand je me retrouve avec Antonin juste avant avant le dernier debout, j’ai cru qu’on jouait la 4e ou 5e places alors qu’on jouait encore le podium ! Ensuite, je n’ai rien lâché. L’an passé, j’ai eu pas mal de soucis personnels qui sont passés. Aujourd’hui, je m’exprime à 100 % et la confiance fait beaucoup. Elle amène des sensations qu’on n’a pas connu avant et également moins d’appréhension au départ des courses. »

 

  • Vincent Vittoz, entraîneur de l’équipe de France : Un grand bonheur

« C’est quand même un grand bonheur pour l’ensemble de l’équipe et pour Quentin qui répond une nouvelle fois présent. Il est généreux, il donne beaucoup et est ce dimanche pleinement récompensé. J’ai pu suivre le sprint sur écran géant en encourageant Simon et Emilien. La consigne était claire : être devant et prendre le couloir de droite dans la ligne droite. Il l’a parfaitement respectée ! »

une, biathlon, championnats du monde, Quentin Fillon-Maillet, Östersund 2019,  biathlon, Martin fourcade

Martin Fourcade (FRA) © Manzoni/NordicFocus. 

  • Martin Fourcade : J’ai envie de casser cette vilaine dynamique de 4e ou 5e places

« Il y avait un bon coup à jouer et j’ai loupé l’occasion sur le tir debout. Je me suis laissé endormir par Loginov dans la boucle précédente… Pourtant j’avais fait de beaux couchés, un bon dernier tir mais ces deux balles perdues me coûtent cher. J’ai envie de casser cette vilaine dynamique de 4e ou 5e places pour remonter sur la boîte. J’avais plus les jambes que lors du sprint. Au moment où je rentre sur Quentin et Tarjei Boe, Quentin accélère, c’est logique. J’aurais fait pareil à sa place. Ce serait mentir que dire que ce n’est pas une grosse surprise de voir Pidruchnyi devant… »

 

Photo : Nordic Focus photo agency

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.