Biathlon | Fred Jean : « On espère que le boulot paiera à Antholz »

BIATHLON - Après une flamboyante étape de coupe du monde à Pokljuka, l’entraineur de l’équipe de France dames de biathlon Fredéric Jean se tourne avec optimisme et mesure vers les mondiaux d’Antholz.
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

BIATHLON – Après une flamboyante étape de coupe du monde à Pokljuka, l’entraineur de l’équipe de France dames Fred Jean se tourne avec optimisme vers les mondiaux d’Antholz.

 

Des bleues épatantes à Pokljuka

Avec sept podiums dont trois victoires (!), l’équipe de France de biathlon a terminé à merveille la deuxième période de la coupe du monde à Pokljuka.

Et surtout, elle a brillé collectivement en remportant les deux relais mixtes programmés en Slovénie quand, individuellement, Anaïs Bescond signait sa plus belle semaine en coupe du monde depuis un bail !

« Je suis super content de la semaine et également qu’elles aient répondu comme ça sur cette troisième semaine de janvier qu’on redoutait un peu. C’est satisfaisant de constater que la préparation a fonctionné et que l’état d’esprit du groupe soit aussi bon », résumait dimanche l’entraîneur de l’équipe dames, Fred Jean.

Qui ne manquait pas de souligner la belle perf d’Anaïs Bescond : « Encore un 20/20 sur la mass-start après un 20/20 sur l’individuel, j’espère que ça va l’aider pour la suite et qu’elle va percuter sur des choses mises en place derrière la carabine. Mais globalement, en prenant en compte la vitesse de ski et les perfs de Justine Braisaz ou celles de Julia Simon, on peut être content de l’ensemble du mois de janvier. »

 

Direction Antholz avec une ambition mesurée

Avec une telle équipe présentant trois athlètes capables de monter sur des podiums individuels, les ambitions seront forcément élevées sur les mondiaux d’Antholz qui se dérouleront du 13 au 23 février en Italie, sur un site d’altitude qu’apprécie notamment Bescond.

C’est qu’après les mondiaux d’Östersund de 2019 qui n’avait pas franchement sourit aux bleus, certes habitués à une récolte de métaux souvent plus prolifique, les attentes seront grandes autour de l’équipe de France. Chez les hommes bien sûr, mais également chez les dames.

« Après quelques jours de repos et de récup, on va se préparer pendant quasi deux semaines avant le premier relais mixte des mondiaux. ça nous laisse du temps pour récupérer et arriver le plus en forme possible pour ces mondiaux », développe l’entraîneur.

Pour mémoire, les bleus et bleues avaient passé un stage en septembre sur le site italien pour prendre un maximum d’infos sur ce site d’altitude. « J’espère qu’on aura fait le boulot et que ça paiera dans deux semaines. »

Pour ce rendez-vous très attendu de la saison, elles seront cinq athlètes alignées : Anaïs Bescond, Célia Aymonier, Chloé Chevalier, Julia Simon et Justine Braisaz.

 

Photo : Nordic Focus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.