Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Frédéric Jean, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Frédéric Jean (FRA) - Augustin Authamayou/NordicFocus

Biathlon

Biathlon | Frédéric Jean : « J’ai préféré mettre la priorité sur ma famille » [1/3]

Au micro de Nordic Magazine, Frédéric Jean revient en détails sur la raison de son départ du poste d’entraîneur du groupe féminin de l’équipe de France féminine de biathlon.

Biathlon : « Je m’arrête avant de me retrouver tout seul », explique Frédéric Jean

En ce week-end pascal, Frédéric Jean, 38 ans, est l’invité de Nordic Magazine à qui il a accordé une longue interview quelques jours après avoir quitté la tête du groupe féminin de l’équipe de France féminine de biathlon. Dans cette première partie, le natif de Valence (Drôme) expose la raison précise qui l’a poussé a quitter son poste.

  • Au moment d’annoncer votre départ du poste d’entraîneur de l’équipe de France féminine de biathlon, vous aviez parlé de votre famille : est-ce la seule raison ?

Oui, c’est vraiment une décision que j’ai prise pour ma famille. Cela devenait compliqué à la maison parce que j’ai deux enfants en bas âge. La gestion devenait difficile, d’autant que mon petit garçon de six ans a des problèmes de santé à répétition. Cela devenait compliqué et, comme je l’ai toujours fait, j’ai préféré mettre la priorité sur ma famille pour pouvoir passer un peu plus de temps avec elle.

Paula Botet, Frédéric Jean, Lou Jeanmonnot, Justine Braisaz, Julia Simon, Chloé Chevalier, Anaïs Chevalier, Anaïs Bescond, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Paula Botet (FRA), Justine Braisaz-Bouchet (FRA), Frédéric Jean (FRA), Lou Jeanmonnot (FRA), Anaïs Chevalier-Bouchet (FRA), Chloé Chevalier (FRA), Julia Simon (FRA), Anaïs Bescond (FRA) – Manzoni/NordicFocus
  • Quand avez-vous pris cette décision ?

En début de saison, l’idée était déjà dans ma tête et, ensuite, il y a eu des discussions avec ma femme [Aurore Jean, née Cuinet, ancienne fondeuse de l’équipe de France, NDLR]. Pendant la saison, on a fait des choix au niveau familial parce qu’Aurore, par choix, n’a pas travaillé cet hiver afin que je puisse exercer mon métier dans la plus grande sérénité. On a fait des sacrifices, notamment financiers, et j’ai pu préparer les Jeux de la meilleure des manières. Je remercie très sincèrement ma femme pour cela parce que je sais que cela lui a coûté beaucoup d’énergie.

J’ai donc pris cette décision pour la famille parce que je fais un métier-passion qui me pousse loin de la maison pendant 190 à 220 jours par an. Cela devenait trop compliqué et j’ai préféré faire cela avant de me retrouver tout seul [rires] !

« Le biathlon est ma vie »Frédéric Jean à Nordic Magazine

  • Lorsque vous avez annoncé votre décision au groupe, l’émotion devait être au rendez-vous…

Bien sûr parce que le biathlon est ma vie ! J’ai commencé en prévenant Stéphane [Bouthiaux, patron du biathlon français, NDLR] qui ne s’y attendait pas plus que cela. Je l’ai ensuite annoncé individuellement aux filles à Oslo et il y a eu de l’émotion avec chacune d’entre elles. Cela m’a permis d’exposer les raisons de mon arrêt et elles ont tout à fait compris que la famille c’était ce qu’il y avait de plus important. Je sais ce que j’ai créé avec les filles du groupe et je sais que j’aurai encore des contacts avec elles. Le biathlon est une grande famille.

  • On suppose que cela n’a pas été simple pour vous de vous décider, malgré l’impératif familial, à vous arrêter…

Cela n’a effectivement pas été facile de prendre cette décision parce que j’aime mon travail et que la saison s’est très bien passée avec les filles. On a vraiment réussi à créer quelque chose de beau et à emmener cette équipe au plus haut. Dans mon travail, j’ai toujours souhaité créer de la proximité, être proche de mes athlètes, et c’est donc difficile de les quitter.


Les autres parties de l’entretien


A lire aussi


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

Découvrez les athlètes allemands sélectionnés pour la prochaine coupe du monde de biathlon 2022/2023.

Biathlon

06:00. La double médaillée olympique tricolore en biathlon, Marie-Laure Brunet, est enceinte d’un bébé nordique. La présidente de l’Ecole nationale des sports de montagne...

Saut à ski

Désormais retraitée, Océane Avocat-Gros a bien des projets en tête pour la suite. La Haut-Savoyarde est revenue, pour Nordic Magazine, sur les motifs de...

Biathlon

08:50. Loïc Meillard a été sacré sportif valaisan de l’année. Le skieur succède à un autre slalomeur, Ramon Zenhäusern. Ce dernier avait été élu...

Biathlon

Quelques jours après la décision de Lukas Hofer de s'entraîner avec les Suédois cet été, l'Italien s'est confié sur les raisons qui l'ont poussé...

Biathlon

La Jurassienne Anaïs Bescond, tout juste retraitée, sera présente à Morbier samedi 28 mai pour une très belle fête en son honneur.

Biathlon

Découvrez la composition de l'équipe nationale de Finlande, avec, encore en attente, le choix de Mari Eder de poursuivre sa carrière dans l'élite du...

Biathlon

Suspendue par l'IBU pour dopage en début d'année, Olga Zaitseva s'est vu retirer sa médaille d'argent au relais des JO de Sochi par le...