Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Frédéric Jean, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Frédéric Jean (FRA) - Augustin Authamayou/NordicFocus

Biathlon

Biathlon | Frédéric Jean : « J’ai préféré mettre la priorité sur ma famille » [1/3]

Au micro de Nordic Magazine, Frédéric Jean revient en détails sur la raison de son départ du poste d’entraîneur du groupe féminin de l’équipe de France féminine de biathlon.

Biathlon : « Je m’arrête avant de me retrouver tout seul », explique Frédéric Jean

En ce week-end pascal, Frédéric Jean, 38 ans, est l’invité de Nordic Magazine à qui il a accordé une longue interview quelques jours après avoir quitté la tête du groupe féminin de l’équipe de France féminine de biathlon. Dans cette première partie, le natif de Valence (Drôme) expose la raison précise qui l’a poussé a quitter son poste.

  • Au moment d’annoncer votre départ du poste d’entraîneur de l’équipe de France féminine de biathlon, vous aviez parlé de votre famille : est-ce la seule raison ?

Oui, c’est vraiment une décision que j’ai prise pour ma famille. Cela devenait compliqué à la maison parce que j’ai deux enfants en bas âge. La gestion devenait difficile, d’autant que mon petit garçon de six ans a des problèmes de santé à répétition. Cela devenait compliqué et, comme je l’ai toujours fait, j’ai préféré mettre la priorité sur ma famille pour pouvoir passer un peu plus de temps avec elle.

Paula Botet, Frédéric Jean, Lou Jeanmonnot, Justine Braisaz, Julia Simon, Chloé Chevalier, Anaïs Chevalier, Anaïs Bescond, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Paula Botet (FRA), Justine Braisaz-Bouchet (FRA), Frédéric Jean (FRA), Lou Jeanmonnot (FRA), Anaïs Chevalier-Bouchet (FRA), Chloé Chevalier (FRA), Julia Simon (FRA), Anaïs Bescond (FRA) – Manzoni/NordicFocus
  • Quand avez-vous pris cette décision ?

En début de saison, l’idée était déjà dans ma tête et, ensuite, il y a eu des discussions avec ma femme [Aurore Jean, née Cuinet, ancienne fondeuse de l’équipe de France, NDLR]. Pendant la saison, on a fait des choix au niveau familial parce qu’Aurore, par choix, n’a pas travaillé cet hiver afin que je puisse exercer mon métier dans la plus grande sérénité. On a fait des sacrifices, notamment financiers, et j’ai pu préparer les Jeux de la meilleure des manières. Je remercie très sincèrement ma femme pour cela parce que je sais que cela lui a coûté beaucoup d’énergie.

J’ai donc pris cette décision pour la famille parce que je fais un métier-passion qui me pousse loin de la maison pendant 190 à 220 jours par an. Cela devenait trop compliqué et j’ai préféré faire cela avant de me retrouver tout seul [rires] !

« Le biathlon est ma vie »Frédéric Jean à Nordic Magazine

  • Lorsque vous avez annoncé votre décision au groupe, l’émotion devait être au rendez-vous…

Bien sûr parce que le biathlon est ma vie ! J’ai commencé en prévenant Stéphane [Bouthiaux, patron du biathlon français, NDLR] qui ne s’y attendait pas plus que cela. Je l’ai ensuite annoncé individuellement aux filles à Oslo et il y a eu de l’émotion avec chacune d’entre elles. Cela m’a permis d’exposer les raisons de mon arrêt et elles ont tout à fait compris que la famille c’était ce qu’il y avait de plus important. Je sais ce que j’ai créé avec les filles du groupe et je sais que j’aurai encore des contacts avec elles. Le biathlon est une grande famille.

  • On suppose que cela n’a pas été simple pour vous de vous décider, malgré l’impératif familial, à vous arrêter…

Cela n’a effectivement pas été facile de prendre cette décision parce que j’aime mon travail et que la saison s’est très bien passée avec les filles. On a vraiment réussi à créer quelque chose de beau et à emmener cette équipe au plus haut. Dans mon travail, j’ai toujours souhaité créer de la proximité, être proche de mes athlètes, et c’est donc difficile de les quitter.


Les autres parties de l’entretien


A lire aussi


Les cinq dernières infos

L'article continue sous la publicité
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine



pub

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

Prévu le 13 août prochain, le City Biathlon Wiesbaden accueillera des anciens grands noms du biathlon comme Marte Olsbu Roeiseland, Denise Herrmann-Wick ou encore...

Biathlon

Après un premier stage réalisé au Col Bayard (Hautes-Alpes), Jean-Pierre Amat, nouvel entraîneur de l'équipe de France masculine de biathlon, dresse le bilan de...

Rollerski

Retour à la compétition samedi pour les fondeurs et biathlètes norvégiens. Ils se retrouvent pour le Holmekollen Ski Festival, à Oslo.

Vu de Norge

Northug et Røthe inquiets La France est loin d’être le seul pays à subir l’inflation, l’Europe et donc la Norvège n’ayant pas été épargnées....

Biathlon

Les choses sont allées si vite que Johannes Thingnes Boe n'a pas eu le temps d'avoir peur. Il confie que son ange gardien l'a...

Biathlon

Le numéro un mondial Johannes Thingnes Boe va bientôt être papa une seconde fois. Pas de stage certainement avant fin septembre pour lui.

Biathlon

Fabien Claude aime le poker. Fin mai, il était au Maroc où il a retrouvé certains des meilleurs joueurs de la planète.

Biathlon

Le corps du jeune biathlète norvégien de 22 ans, Eivind Sporaland, aurait été retrouvé par un randonneur. Une autopsie doit encore confirmer son identité...