Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

06.01.2021, Oberhof, Germany (GER): Anais Bescond (FRA) - IBU World Cup Biathlon, training, Oberhof (GER). www.nordicfocus.com. © Manzoni/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Biathlon

Biathlon | Frédéric Jean : « L’idée est de performer dès la première course »

BIATHLON – Alors que la coupe du monde de biathlon reprend ce vendredi du côté d’Oberhof (Allemagne), Frédéric Jean, responsable du groupe féminin, répond aux questions de Nordic Magazine. En faisant passer un message de confiance envers ses biathlètes.

 

En décembre dernier, avant les courses d’Hochfilzen (Autriche), Frédéric Jean expliquait à Nordic Magazine avoir une équipe pour jouer devant. Malheureusement, la faute à une perpétuelle inconstance derrière la carabine, ses biathlètes ne sont pas parvenues à s’installer parmi l’élite du biathlon mondial. Au matin de la reprise de la coupe du monde sur le site thuringien d’Oberhof (Allemagne), le coach drômois, dans cette nouvelle interview donnée à Nordic Magazine, livre un message de confiance envers ses athlètes. Entretien.

 

  • Comment abordez-vous ce nouveau cycle de compétitions ?

J’espère qu’on va bien attaquer. On a essayé de monter un plan de bataille du mieux possible pendant les deux semaines passées à la maison. Après deux, trois jours pour récupérer, les filles ont réaliser une phase de travail en faisant du musculaire avant de remettre du volume et de réaliser quelques intensités pour essayer de répondre présent dès la reprise. Elles ont également eu des séances encadrées par Paulo au niveau du tir. L’idée, c’est vraiment d’être tout de suite présents et de ne pas se servir de la première semaine d’Oberhof pour souhaiter la bonne année.

 

L'article continue sous la publicité
pub
Anais Chevalier, biathlon, Oberhof

Anais Chevalier-Bouchet (FRA) – Manzoni/NordicFocus

 

  • Vos biathlètes se sont donc entraînées seules pendant la période des fêtes : n’était-ce pas difficile à gérer ?

On avait tous besoins de profiter de la famille et de rentrer à la maison après un long bloc de courses en novembre et décembre. La plupart des athlètes se sont retrouvées autonomes au niveau de leurs entraînements mais c’est leur job. Il leur faut de l’autonomie, c’est ce qui fait la force de certains champions. Elles se sont entraînées chez elles, dans leur coin avec quelques séances de tir, en présence de l’entraîneur, avec certaines filles.

 

  • Avez-vous retrouvé vos biathlètes en forme ?

Oui, bien sûr ! Elles avaient un programme d’entraînement bien défini qu’elles ont toutes respectées. Elles n’étaient pas dans la nature. On est à Oberhof depuis quelques jours et les sensations sont correctes. Sur le décrassage réalisé hier, ça rendait plutôt bien. J’espère qu’elles répondront présentes dès cette première course.

 

« Ce sont des petits détails à régler »

 

  • On parle beaucoup des soucis de tir de vos athlètes, pensez-vous qu’elles puissent faire sauter ce verrou mental de façon régulière après ce break de fin d’année ?

Je pense sincèrement que oui. Techniquement, elles ont tout. Ce sont des petits détails à régler, vraiment rien du tout. Le fait de se retrouver à la maison, autonome avec la carabine permet de mettre en place des choses que l’athlète a envie de faire. Derrière, il peut prendre conscience de ce qu’il a fait, de ce qu’il aurait pu faire. Je reste convaincu que la période à la maison a fait du bien. On sera rapidement fixé… Mais il faut qu’elles arrivent, comme à l’entraînement, à faire les choses régulièrement.

 

Caroline Colombo, biathlon, Oberhof

Caroline Colombo (FRA) – Manzoni/NordicFocus

 

  • Il manque le petit déclic…

Franchement, quand on voit ce qu’elles sont capables de faire sur la vitesse à ski où elles ont toutes progressé, si elles ont le déclic à Oberhof, on ne devrait pas du tout avoir les mêmes résultats. Même si on ne crache pas sur les quatre podiums du mois de décembre, on aurait pu faire deux voire trois fois plus de podiums vu leur niveau physique. J’y crois à fond !

 

L'article continue sous la publicité
pub

« Il ne faut rien s’interdire »

 

  • Les IBU Cup vont débuter en janvier avec une double étape organisée à Arber, en Allemagne : est-il possible de voir une fille monter en coupe du monde en cas de bons résultats ?

Il ne faut rien s’interdire. La relève a aussi beaucoup travailler et elles espèrent toutes monter sur la coupe du monde. Malheureusement pour elles, on a vu, sur toutes les confrontations réalisées entre les équipes A et les équipes B, qu’il y avait une grosse différence de niveau. Mais on n’est pas à l’abri qu’une fille passe au travers complet en coupe du monde et qu’une autre domine en IBU Cup en faisant des podiums dans tous les sens. Il faudra montrer des faiblesses d’un côté et un gros niveau de l’autre pour que ce changement se fasse.

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus.

L'article continue sous la publicité
pub
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

L'IBU a publié le programme de la saison 2021-2022 de biathlon, avec les Jeux olympiques de Pékin comme temps fort.

Ski nordique

Cet hiver, les sites nordiques tricolores ont connu une saison historique. Retour, en chiffres et avec les acteurs du secteur, sur une année record.

Biathlon

L'Américaine Tara Geraghty-Moats vient de surprendre son monde en annonçant la mise entre parenthèses de sa carrière de combinée nordique pour... se concentrer sur...

Biathlon

Benjamin Weger, sur le podium de la mass-start d'Oberhof (Allemagne) cette saison, est le seul biathlète suisse à être conservé en équipe nationale pour...

Saut à ski

La sauteuse à ski française Julia Clair, 27 ans, revient pour Nordic Magazine sur la décision de la FIS de ne pas autoriser les...

Rollerski

Du Blinkfestivalen en Norvège au Martin Fourcade Nordic Festival, quels seront les événements de l'été ? Voici une première liste des temps forts.

Biathlon

La Suédoise Hanna Öberg n’a pas passé une saison tranquille et a souffert d'un manque d'énergie entre les compétitions. Son entraîneur Johannes Lukas, donne...

Planète Blanche

Toutes les semaines, retrouvez l’actualité – qui se veut la plus exhaustive possible – des sports blancs sur Nordic Magazine.