Biathlon | Grand Bornand : Fillon-Maillet surfe sur «ses très bonnes sensations»

BIATHLON - Deuxième de la poursuite d'Annecy - Le Grand Bornand, le Jurassien empoche son deuxième podium en deux courses. Une série qu'il compte bien poursuivre demain sur la Mass-Start. 
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLON – Deuxième de la poursuite d’Annecy – Le Grand Bornand, le Jurassien empoche son deuxième podium en deux courses. Une série qu’il compte bien poursuivre demain sur la Mass-Start. 

 

Quentin Fillon-Maillet «profite de l’ambiance»

Le tir a été un peu mon point noir en début de saison, le but a été de penser aux bonnes choses sur un plan technique et éviter de se disperser. Les sensations à l’entraînement étaient très bonnes, donc j’ai réussi à surfer dessus et à profiter de l’ambiance ici. On a bien travaillé avec Johannes dans le 4e tour, j’ai vu qu’il skiait vraiment fort, j’étais à la limite de lâcher. Mais j’ai quand même fait l’effort pour rester dans ces skis . Après j’ai vite compris que s’il faisait le plein au dernier tir, la victoire allait être compliquée. Le public est très présent, il nous pousse très fort sur la piste et sur le pas de tir aussi. Mais j’arrive à rester concentrer, je n’avais pas de stress avant la course, car j’aime vraiment l’atmosphère ici. J’ai de très bonnes sensations depuis la dernière Coupe du monde, et j’ai bien récupéré après Hochfilzen. Je suis dans une démarche très positive depuis quelques courses, le but est d’être vraiment relâché. Le classement général, pour l’instant j’y pense de très loin, car ce ne sera que l’enchaînement des courses.

BIATHLON - Le Jurassien Quentin Fillon-Maillet a signé une performance de très haut-niveau en prenant, avec la manière et son 20/20 face aux cibles, la deuxième place de la poursuite du Grand-Bornand… dominée par l’empereur Johannes Boe dans son jardin au pied des Aravis ! Belles 6e et 7e place de Jacquelin et Fourcade.

 

Johannes Thingnes Boe : «une grosse bagarre avec Quentin»

J’avais besoin d’améliorer mes résultats au tir après mes deux erreurs sur le sprint. Donc je me suis re-concentré sur les réglages aujourd’hui et ça c’est plutôt bien passé. Même si ce n’est pas une étape que l’on court chaque année (pour l’instant), ça ne change pas beaucoup notre préparation et notre façon d’appréhender la course. Mais ici il y a beaucoup de bruit sur la piste et sur le pas de tir, donc il faut y faire attention. Aujourd’hui, ça a été une grosse bagarre avec Quentin, on s’est bien entendu avec lui pour garder nos distances avec les autres. Je pense que c’était la bonne stratégie pour nous deux. J’était vraiment dans un très bon jour sur les skis et j’avais peut-être un peu plus de forces dans les jambes que lui dans le dernier tour.

BIATHLON - Deuxième de la poursuite d'Annecy - Le Grand Bornand, le Jurassien empoche son deuxième podium en deux courses. Une série qu'il compte bien poursuivre demain sur la Mass-Start. 

«Ce que fait Quentin est impressionnant»

Concernant le classement général : Tarjei a de grandes chances de remporter le classement général si je fais l’impasse en janvier. Quentin a de grandes chances aussi, il est dans une forme ascendante aussi bien à ski qu’en tir car il tire à 30/30 pour l’instant. Ce qu’il fait en ce moment est impressionnant. Il y a beaucoup d’autres prétendants : les français, Vetle et d’autres.

 

«

Vetle S. Christiansen : «je retrouve des sensations»

Cela a été une très bonne course du début à la fin. Siegfried (Mazet, l’entraîneur de tir) nous a donné la consigne de s’appliquer sur le couché et que la course ne commençait vraiment qu’aux tirs debout. Je sors une balle sur le 3e tir, mais les autres autour de moi aussi. J’ai entendu que Benedikt Doll avait raté aussi une balle, alors j’ai saisi ma chance. Paradoxalement, je n’ai pas franchement cherché à revenir sur Tarjei dans la longue montée.  Ça a été un dernier kilomètre assez incroyable, je crois que mes quelques kilos de plus face à Tarjei ont joué aussi sur la descente (rires). J’ai été malade la semaine précédant l’ouverture de la saison, donc je n’étais peut-être pas prêt à attaquer la saison tout de suite. C’est pourquoi je fais un début de saison timide, mais je retrouve de bonnes sensations.

photo : Nordic Magazine et NordicFocus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.