Biathlon | Grand Bornand : les confidences des héroïnes du jour

BIATHLON – Et de trois victoires au Grand-Bornand pour Tiril Eckhoff qui réalise un superbe triplé en terre haut-savoyarde ! Les bleues ont souffert soit sur la piste, soit face aux cibles. Meilleure Française : Anaïs Bescond, 7e.
Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

BIATHLON – Le rideau est tombé sur l’étape de coupe du monde d’Annecy Le Grand Bornand. La Mass-start dames remportée par l’inévitable Tiril Eckhoff est venue conclure cette semaine haute en couleurs. Comme après chaque course, les médaillées du jour sont venus se confier en conférence de presse. 

 

Eckhoff : «nous avons eu de supers skis tout au long de la semaine»

Invaincue sur les trois courses bornandines, la Norvégienne Tiril Eckhoff a tenu à remercier une nouvelle fois les farteurs de son équipe : «Je dois encore remercier les techniciens aujourd’hui, nous sommes très chanceux de les avoir, nous avions des skis incroyables tout au long de la semaine

La Norvégienne est ensuite revenue sur ses progrès derrière la carabine : «Mes statistiques de tir sont très bonnes en ce moment mais il faut se méfier, parfois on retombe sans vraiment savoir pourquoi. Je me suis cassé le doigt de pied cet été et j’ai fait une mauvaise chute sur ma hanche, alors j’ai dû adapter mon entraînement avec des séances plus laborieuses et beaucoup d’ “ercolina”, donc peut-être que cela explique en partie mes performances en ce moment. »

BIATHLON – Et de trois victoires au Grand-Bornand pour Tiril Eckhoff qui réalise un superbe triplé en terre haut-savoyarde ! Les bleues ont souffert soit sur la piste, soit face aux cibles. Meilleure Française : Anaïs Bescond, 7e.

Tiril Eckhoff (NOR) – © Thibaut/NordicFocus.

 

Dorothea Wierer ne fait pas une fixation sur le dossard jaune

Deuxième de cette première Mass-start de la saison, Dorothea Wierer a fait un passage éclair face aux micros de la presse mondiale réunie en salle de presse. Tout sourire, l’Italienne est revenue sur sa course du jour : «c’était très dur aujourd’hui, nous n’avions pas les bombes que les Norvégiennes avaient sous les pieds mais le tir n’était pas évident sur le pas de tir et avec 2 erreurs je m’en sors bien». Déçue d’avoir perdu son statut de leader après la poursuite, l’Italienne a confié ne pas faire une fixation sur le dossard jaune de leader du général : «Bien sûr que le dossard jaune est important mais la saison et encore longue, et il y a beaucoup de prétendantes cette année donc je n’ai pas envie de dépenser de l’énergie à penser au général.»

Quant à la trêve de Noël , la vainqueur du globe de cristal a assuré dans un éclat de rire qu’elle comptait bien profiter des fêtes de fin d’année !

 

Linn Persson savoure son premier podium en coupe du monde

La vice-championne olympique de relais affichait un sourire radieux pour ce premier podium en coupe du monde. Désormais 7e du classement général de la coupe du monde, la Suédoise est revenue sur sa course du jour et sur cette étape française qu’elle a vraiment appréciée.

«Le début de course n’a pas été très facile, j’étais un peu fatiguée. Dans le quatrième tour j’étais dans un gros groupe avec Dorothea Wierer, Tandrevold, Preuss etc… et j’ai décidé de les suivre même si le rythme était élevé. Je n’ai pensé au podium qu’après le dernier tir quand j’ai vu que je sortais en 3e position. Le tir a été très important , je tire avec une seule erreur sur mon premier couché donc c’est très satisfaisant. Et puis nous avions aussi de très bons skis. Je n’ai pas fait beaucoup de Mass start mais c’est une course que j’aime bien. Sur ce format, on est beaucoup à tirer en même temps, on est côte-à côte avec les autres filles donc c’est peut-être plus facile pour moi de me concentrer sur mon tir.

La biathlète d’Ostersund a ensuite confié son plaisir de courir en France malgré les conditions éprouvantes : « La piste ici est particulière avec une longue montée puis une longue partie descendante, ce n’est pas forcément le profil qui me plait le plus, mais la descente a l’avantage de pouvoir vous reposer un peu. J’adore l’atmosphère qu’il y a ici. Je suis impressionnée par le public qui est resté si longtemps sous cette pluie.» 

 

photos : NordicFocus et Nordic Magazine

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.