Biathlon | Hochfilzen : Jacquelin arrache son premier podium

BIATHLON - Crédité d’un 20/20 et auteur d’une folle remontée au terme d’un dernier tour de piste épatant, Emilien Jacquelin a pris la 3e place de la poursuite d’Hochfilzen remportée par le Norvégien Johannes Boe, plus que jamais numéro un mondial. 

BIATHLON – Crédité d’un 20/20 et auteur d’une folle remontée au terme d’un dernier tour de piste épatant, Emilien Jacquelin a pris la 3e place de la poursuite d’Hochfilzen remportée par le Norvégien Johannes Boe, plus que jamais numéro un mondial. 

 

Le premier podium d’Emilien Jacquelin

Un sourire jusqu’aux oreilles et le sentiment d’avoir réalisé quelque chose de grand ! Devant les caméras, Emilien Jacquelin savoure son bonheur. Il vient de décrocher son premier podium individuel en coupe du monde de biathlon à l’occasion de la poursuite messieurs de Hochfilzen.

En Autriche, le biathlète du Vercors a en effet pris la troisième place derrière le Norvégien Johannes Boe et le Russe Alexander Loginov

Le benjamin de l’équipe de France a signé une course parfaite pour décrocher ce premier podium derrière les deux meilleurs biathlètes de l’an passé. Malgré son dossard 18, il a patiemment construit sa course en décochant une à une les 20 cibles du jour ! Et surtout, il a été costaud pour décramponner dans un dernier tour qui est pourtant son point fort, son coéquipier Simon Desthieux, finalement 5e derrière Jakov Fak.

Mais devant lui, il y avait encore plus fort. En particulier Johannes Boe, auteur d’un 20/20 et d’une belle balade sur la piste autrichienne pour signer sa 41e victoire en carrière !

 

Cinq Français dans le Top 10

Outre Jacquelin, 3e, et Desthieux, 5e, les Français signent un superbe tir groupé avec cinq d’entre eux dans le Top 10. Fabien Claude 8e à 18/20, Quentin Fillon-Maillet 9e à 18/20 et Martin Fourcade 10e à 18/20 complètent le superbe bilan tricolore du jour.

Toutefois, Quentin Fillon-Maillet et Martin Fourcade se sont accrochés dans le dernier virage et ont chacun perdu deux places suite à un bris de bâton. Le premier évoquant de « l’anti jeu » de son coéquipier quand ce dernier soulignait plutôt « un fait de course » et un « accrochage bête ».

Seule petite ombre au tableau bleu-blanc-rouge de la journée… qui n’altère pas le bilan dressé par l’entraîneur Vincent Vittoz : « Je suis très heureux pour Emilien, mais également de la belle performance collective d’autant que Loginov et Boe n’ont rien lâché non plus. On a de la chance d’avoir une belle équipe.»

Les bleus auront l’occasion de travailler leur esprit d’équipe lors du relais de ce dimanche.

 

Photo : Nordic Focus

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.