Biathlon | Hochfilzen : Johannes Thingnes Boe pas content du tout

Johannes Thingnes Boe, Sebastian Samuelsson, biathlon, Hochfilzen
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

BIATHLON – À la bagarre pour la victoire du relais d’Hochfilzen (Autriche) avec le Suédois Sebastian Samuelsson sur le dernier tir debout, Johannes Thingnes Boe a complètement craqué pour finalement aller tourner sur l’anneau de pénalité. Sa réaction n’a pas tardé.

 

Biathlon : « Une très mauvaise performance »

Dimanche, Johannes Thingnes Boe a craqué lors de son ultime salve lors du relais de la coupe du monde de biathlon d’Hochfilzen. Conséquence, le Norvégien est allé visiter l’anneau de pénalité à une reprise pendant que le Suédois réussissait à limiter la casse pour s’envoler vers la victoire. « Je suis un peu déçu. C’est normal de perdre contre Sebastian [Samuelsson] car c’est un très bon biathlète, mais je n’ai pas le droit de m’incliner de cette manière. C’est une très mauvaise performance », tranche-t-il, passablement énervé, au micro de la NRK.

 

Johannes Thingnes Boe (NOR) – Manzoni/NordicFocus

 

« Johannes est en colère maintenant, déclare son grand frère Tarjei en conférence de presse. Je ne voudrais pas être sur son chemin lors de la prochaine course. » Nul doute, effectivement, que le double vainqueur sortant du gros globe de cristal sera revanchard dès jeudi lors du sprint ouvrant la seconde semaine tyrolienne.

 

Une histoire d’officiel et de tapis à nettoyer

Johannes Thingnes Boe, Sebastian Samuelsson, biathlon, Hochfilzen

Sebastian Samuelsson (SWE), Johannes Thingnes Boe (NOR) – Manzoni/NordicFocus

 

Une humeur qui n’a rien avoir avec la mésaventure qui est arrivée à Johannes Thingnes Boe aux alentours de 15h15. Le Scandinave et le Suédois Sebastian Samuelsson se présentent alors sur le pas de tir pour se jouer la victoire du relais lors d’un ultime tir debout à fort enjeu. Sauf qu’un élément extérieur vient perturber le duel. Il s’agit d’un officiel de l’organisation, dos tourné à la piste, qui était en train de nettoyer le tapis dévolu à Boe, le n°1. « C’est idiot ce qu’il a fait, commente le numéro un mondial à la sortie de sa course. Mais je ne pense pas que cela a affecté mes performances. »

 

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus.

pub

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.