Biathlon | Hochfilzen : la montée en puissance de Dorothea Wierer

Dorothea Wierer, biathlon, Hochfilzen
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

BIATHLON – Ce dimanche, la Transalpine Dorothea Wierer, troisième de la mass-start d’Hochfilzen (Autriche), a retrouvé le podium pour la première fois depuis la course d’ouverture de l’hiver. Un résultat confirmant la montée en puissance de la biathlète de Bruneck.

 

Biathlon : fatiguée par les sollicitations médiatiques

La Transalpine Dorothea Wierer, double vainqueure du gros globe de cristal, avait bien débuté l’hiver, remportant l’individuel de Kontiolahti (Finlande) grâce à un impressionnant 20/20 au tir.

Depuis, elle n’a plus réédité pareille performance et, en sept courses individuelles, n’était plus parvenue à monter sur le podium. « Je n’étais pas en grande forme, assure l’Italienne en conférence de presse dans des propos repris par Fondoitalia. Mais, quand je suis arrivé à Hochfilzen, je me sentais de mieux en mieux, mais, malheureusement, j’ai toujours raté ce dernier tir debout. »

Des manqués qui lui ont fait manquer la médaille : elle a terminé huitième et dixième des sprints puis sixième et cinquième des poursuites.

 

 

Hier, lors de la mass-start, le déclic est arrivé pour la triple championne du monde, troisième derrière les Norvégiennes Marte Olsbu Roeiseland et Tiril Eckhoff. « C’était très serré, je suis vraiment contente d’être de retour sur ce podium, expliquait-elle au micro de La Chaîne L’Équipe. Je suis surtout heureuse d’avoir réussi à blanchir toutes les cibles lors du dernier tir. »

pub

 

Dorothea Wierer, biathlon, Hochfilzen

Dorothea Wierer (ITA) – Manzoni/NordicFocus

 

« Je me sens de mieux en mieux »

« Les choses vont dans le bon sens, même si pour le moment je ne me sens pas aussi forte que l’an dernier, reprenait-elle pour l’IBU. Je ferais des entraînements spécifiques lors de la période de Noël, en plus, bien sûr, de me reposer. »

Pour expliquer sa méforme de début d’hiver, la biathlète de Bruneck met en avant, comme les Français avant elle, les conditions d’entraînement avant le début de l’hiver mais aussi une certaine fatigue causée par son statut de star. « En octobre j’ai manqué un stage parce que je me sentais fatigué à cause des nombreuses sollicitations, révèle la championne. Mais, maintenant, je me sens de mieux en mieux physiquement, le tir revient bien et j’espère être encore meilleure en 2021. »

 

Dorothea Wierer, biathlon, Hochfilzen

Dorothea Wierer (ITA) – Manzoni/NordicFocus

 

Justement, cette prochaine année débutera par deux semaines passées en Thuringe, à Oberhof : « Habituellement, les courses d’Oberhof ne se passent pas très bien, probablement parce que je mange trop à Noël et que j’ai quelques kilos en plus », rigole-t-elle pour terminer.

 

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.